Toï, toï, toï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'interjection « toï, toï, toï » (de l'allemand Toi, toi, toi [ˈtɔɪ̯ ˈtɔɪ̯ ˈtɔɪ̯]) est une expression allemande, ou encore un souhait. Une personne l'employant souhaite une réussite ou en félicite une. Son emploi est réservé lors d'acclamations ou de félicitations. Il est habituel d'y ajouter la formule « unberufen »[Note 1], de toucher du bois ou d'autres quelconques manies superstitieuses.

L'expression est popularisée en Allemagne du Nord, au XIXe siècle. Une chansonnette à succès dans les années 1930 a beaucoup contribué à sa popularité.

Étymologie[modifier | modifier le code]

L'origine de l'exclamation vient probablement d'une manie à prononcer trois fois l'abréviation du mot « Teufel »[Note 2]. Le dictionnaire souabe mentionne une locution en rapport : « No kommt mer in ’s Teu-Teu-Teufelskuchen bey ihm »[Note 3]. Acteur|

Utilisation[modifier | modifier le code]

Au théâtre, les comédiens ont coutume de l'employer pour se souhaiter le succès. En effet, il est souvent considéré que souhaiter bonne chance risque d'apporter le malheur. L'expression est particulièrement répandue aujourd'hui dans le milieu musical orchestral comme lyrique[1].

L'expression « toï, toï, toï » a été créée en remplacement des trois crachats au XVIIIe siècle[2]. Cette pratique du crachat fut perçue comme indécente. Même aujourd'hui, on touche parfois du bois en accompagnement de l'interjection.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Traduit de l'allemand : sans travailler, ne pas exercer un métier
  2. Traduit de l'allemand Der Teufel : le diable
  3. Traduit : « Nous allons à la cuisine du diable-diable-diable ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Leslie Loddeke, « If you hear "Toi, toi, toi" at tonight's Houston Grand Opera performance, don't be surprised. », http://mouthwateringmedia.com/, (consulté le 3 avril 2011).
  2. Déjà cité dans l'antiquité par Pline l'Ancien (de) Gaius Plinius Secundus et Johann Daniel Denso, Naturalis historia (Histoire naturelle), vol. 2, Röse, , 860 p. (lire en ligne), p. 28. Livre, Chapitre 4 (page 481, en bas)déjà cité dans l'antiquité par Pline l'Ancien.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adelgard Perkmann: berufen, beschreien, in Handwörterbuch des deutschen Aberglaubens, Band 1, unveränderter photomechanischer Nachdruck der Ausgabe von 1927, Walter de Gruyter, Berlin, New York 1987, Spalte 1096–1102.
  • Lutz Röhrich, Lexikon der sprichwörtlichen Redensarten, Band 5, Freiburg, Basel, Wien 1999, pages 1629–1630 (Lemma toi-toi-toi).

Articles connexes[modifier | modifier le code]