Tivoly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tivoly
Création 1917
Dates clés 17-01-1961 immatriculation sté actuelle
Fondateurs Lucien Tivoly
Personnages clés Famille Tivoly
Forme juridique SA à conseil d'administration
Siège social Tours-en-Savoie
Drapeau de France France
Direction Jean-François Tivoly (PDG)
  • Marc Tivoly (DGD / DG de Tivoly Inc. (États-Unis))
  • Ina Esnaola (DGD à la Finance / DG de Tivoly Elorrio (Espagne))
Activité Fabrication d'autres outillages (code 2573B)
Produits Outils de coupe
Effectif 219 au 31/12/2018
SIREN 076 120 021
Site web tivoly.com

Fonds propres 32 376 000 € au 31/12/2018[1]
Chiffre d'affaires 44 107 000 € au 31/12/2018
Résultat net 2 878 000 € au 31/12/2018

La société Tivoly est concepteur et fabricant français d'outils coupants et d'accessoires électroportatifs. Le groupe est qualifié de leader français dans son domaine[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Lucien Tivoly (1888-1961) fonde en 1917, à Tours-en-Savoie (à 4 km d'Albertville), la Manufacture Française de Mèches Américaines, une fabrique de forets[3],[4],[5]. L'usine compte une centaine d'ouvriers[3]. Elle connaît plusieurs crises à ses débuts, liées au contexte géopolitique, lendemain de l'arrêt de la Première Guerre mondiale, lors de la crise de 1929 et pendant la Seconde Guerre mondiale[5]. Victime d'un accident en 1945, Lucien Tivoly ne peut plus diriger l'entreprise, il la loue jusqu'à sa reprise en 1952[5]. EN 1961, il décède et c'est son petit-fils, Jean-Michel, alors âgé de 23 ans, qui devient le nouveau dirigeant[5]. L'entreprise compte une quarantaine de salariés[5].

Au cours des années 1970, la société se développe et acquiert des PME[5]. Durant la décennie suivante, une annexe s'établit à Queige[3] et les premiers investissement internationaux s'opèrent en Italie (Tivoly Spa) et en Espagne (Ardatz) en 1987[5]. Deux ans plus tard, elle s'implante aux États-Unis (Union Butterfield, Tivoly Inc)[5]. Une nouvelle structure s'implante en Espagne (Neco) en 1995, puis en Angleterre (Elite Tooling Limited) en 2009[5]. En 2010, le groupe s'implante en Chine à Shanghai (Tivoly Tools China), puis rachète une entreprise hongkongaise deux ans plus tard (Tivelon HongKong)[5].

En 2014, le groupe intègre le CAC Small.

Actionnaires[modifier | modifier le code]

Liste au 19 avril 2019[6].

Nom Actions %
Holding Tivoly 809 419 73,1%
Inocap Gestion 86 643 7,82%
Tivoly (autocontrôle) 4 222 0,38%
OFI Asset Management 3 600 0,32%

Activités et implantation[modifier | modifier le code]

Tivoly est spécialisé dans la conception, la fabrication et la commercialisation d'outils de coupe (forets, mèches, tarauds, fraises, alésoirs, embouts de vissage, etc.)[7], destinés aux professionnels, aux artisans et aux particuliers.

Le groupe Tivoly compte huit unités de production, présentes sur trois continents : États-Unis (Derby Line), Europe (Italie, France, Espagne et Royaume-Uni) et Asie (Shanghai)[5],[7]. Tivoly possède aussi une activité de production de packaging à Shanghai. En 2015, via sa filiale espagnole (Neco), la société s'implante au Mexique en créant la structure Tivoly DF (Distrito Federal)[8].

En 2002, son mode de production obtient la certification ISO 9001[5].

Organisation[modifier | modifier le code]

En 2015, la société Holding Tivoly et la famille Tivoly possèdent 73,25 % du capital du groupe[8],[9].

Jamy (Jean-Michel) Tivoly, petit-fils du fondateur, est le président d'honneur du conseil d'administration[8]. Les membres sont : Edouard Tivoly, Marc Tivoly, Marie-Thérèse Tivoly (Holding TY), Noël Talagrand, Dorothée Gallois-Cochet, Daniel Magyar, Paul Kempf.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. données comptables reportées du site societe.com le 2 juillet 2019
  2. « Chiffre d'affaires, résultat, bilans et données juridiques de Tivoly », sur www.societe.com (consulté le 2 juillet 2019)
  3. a b et c Marius Hudry, Histoire des communes savoyardes : Albertville et son arrondissement (vol. 4), Roanne, Éditions Horvath, , 444 p. (ISBN 978-2-7171-0263-5, lire en ligne), p. 92. ([PDF] lire en ligne).
  4. Michel Germain, Personnages illustres des Savoie, Autre Vue, , 619 p. (ISBN 978-2-9156-8815-3), p. 550, « TIVOLY Lucien ».
  5. a b c d e f g h i j k et l P.R., « Tivoly fait son trou dans le monde », Eco des Pays de Savoie, n°38, Supplement compétitivité industrielle, , p. 37 (lire en ligne).
  6. Zone Bourse, « Bourse : Cours de bourse en temps réel sur Actions, Indices, Forex, Matieres Premieres - Zonebourse.com », sur www.zonebourse.com (consulté le 19 avril 2019)
  7. a et b « Profil société » sur le site capital.fr.
  8. a b et c Laurent Gannaz, « Le groupe Tivoly s'implante au Mexique », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne).
  9. La Rédaction avec AOF, « Tivoly : Renforcement de la famille Tivoly », Capital,‎ (lire en ligne).