Tito Tettamanti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tito Tettamanti
Tito Tettamanti.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (88 ans)
LuganoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique

Tito Tettamanti (né le à Lugano) est un avocat, politicien, et entrepreneur Suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tito Tettamanti, né à Lugano, Suisse, est le fils d’un banquier Suisse. Il a étudié à la Faculté de Droit de l’Université de Berne de laquelle il est sorti diplômé en 1953, à 23 ans, pour ensuite passer l’examen d’entrée au barreau en 1955 et devenir avocat.

Il a été activiste du Parti Chrétien Démocrate Suisse et a été élu membre du Grand Conseil du Canton du Tessin. Puis, en 1959 il a été élu membre du Conseil d’État du même Canton, poste qu’il a occupé jusqu’au 9 juillet 1960.

En 1959, Tettamanti fonde le cabinet d’avocats et de notaires Tettamanti-Spiess-Dotta et, à la fin de l’année 1960, il crée la société fiduciaire Fidinam SA, qui a initialement pour but de complémenter les activités du cabinet Tettamanti-Spiess-Dotta en fournissant des services administratifs et comptables à ses clients, société qui deviendra ensuite l’une des les plus importantes 10 fiduciaires suisses. Il a été le Directeur Général de Fidinam pendant 25 ans et encore aujourd’hui est Président Honoraire du Groupe Fidinam[1]

Au cours des années 1960 et 70, il entreprend des activités d’investisseur immobilier, notamment au Tessin mais aussi au Canada, et au cours de la même période il collabore avec Banca della Svizzera Italiana, société dans laquelle il comptait parmi les actionnaires plus importants. Dans les années 1980, il transfère le centre de ses activités d’investissement à New York[2]restant actif sur Wall Street jusqu’en 1987.

Ensuite Tettamanti rentre en Suisse pour se spécialiser dans l’acquisition et la gestion de grosses sociétés Suisses comme Sulzer, Saurer (entre 1988 et 1992 il a occupé les fonctions de Président de Saurer Group Holding AG et de Saurer Group Investment Ltd, puis en juin 1994 il est nommé membre du Conseil d’Administration et ensuite Président Honoraire jusqu’en 2000), Rieter, Ascom Holding, et SIG. Au printemps 2010, Tettamanti acquiert le journal Basler Zeitung[3], la publication majeure du nord-ouest de la Suisse , qu’il contrôlera, mis à part une courte période d’interruption, jusqu’à cession définitive de sa participation en 2014.

De mars 2002 jusqu’à fin 2006 Tettamanti a été l’actionnaire majoritaire de la maison d’édition suisse Jean Frey AG[4], participation ensuite cédée à la maison d’édition Axel-Springer-Verlag[5].

Du 13 décembre 2002 au 15 mai 2006 Tettamanti a été membre et Président du Conseil d’Administration de la société de conseil pharmaceutique Interpacific International Limited.

Tettamanti a assuré la présidence du Conseil d’Administration de Sterling Strategic Value Limited[6] jusqu’en 2012 puis en janvier 2017, Sterling Strategic Value Limited a été convertie en une société en fonds d’investissement alternatif réservé du droit luxembourgeois dont Tettamanti est toujours Président Honoraire. Il a également occupé les fonctions de Président du Conseil d’Administration de plusieurs autres sociétés telles que ST Group Holding Inc., ST Real Estate Holding Inc., et ST Services Holding Inc. et est actuellement Président Honoraire de ST Real Estate Holding Inc., ST Australia Real Estate Inc., et ST USA Real Estate Inc.

Tettamanti est le fondateur de l’Association Société Civile de la Suisse Italienne, et on en resté le Président jusqu’en 2013. Il a également exercé les fonctions de Gouverneur et Vice-Président du European Policy Forum, basé à Londres. Depuis 2008, Tettamanti est le Président de Fondazione Fidinam[7], une entité à but non lucratif dont la vocation est de soutenir des initiatives dans les domaines de l’éducation, de la recherche, de la santé ainsi que d’autres projets socio-économiques au canton du Tessin et d’autres régions Suisses. La Fondation Fidinam est supervisée par le Département Fédéral de l'Intérieur Suisse. Depuis 2009, il est Président de la Salus Charity Foundation.

Après plusieurs années passées à Londres, en 2010 Tettamanti rentre à Lugano. Il participe souvent à des conférences, débats publics, émissions de télévision et de radio. Passionné et érudit de politique, de culture et d’économie internationale, il écrit régulièrement comme chroniquer pour les journaux Corriere del Ticino et Die Zeit, traitant des sujets socio-économiques.

En 2018 le patrimoine personnel de Tettamanti était estimé à 950 millions de francs suisses[8].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Tettamanti est l’auteur de plusieurs livres. Ses travaux incluent Quale Europa?, publié en 1993 par Giampiero Casagrande Editore en Italien (ISBN 88-7795-082-X), en Allemand (ISBN 3-250-10229-6), (ISBN 9783250102298) et en Français (ISBN 2-84100-021-4). Avec Alfredo Bernasconi en 1996 il écrit Manifesto per una società liberale, publié en Allemand par Ammann Verlag, Zurich, (ISBN 3-250-10296-2) et en Italien en 1995 par Sperling & Kupfer, Milan, (ISBN 88-200-2103-X). En 2002 il écrit en Italien un livre intitulé Les sept péchés du Capital, publié par Sperling & Kupfer, Milan (ISBN 88-200-3484-0) ), également publié en allemand Die sieben Sünden des Kapitals, Bilanz, Zurich, 2003 (ISBN 3-909167-94-2). En 2017 il écrit avec Alfondo Tuor en Italien un livre intitulé T contro T, publié par Edizioni San Giorgio, Muzzano (ISBN 88-905-0701-2) et en 2018 un livre intitulé Flash, publié par Armando Dado' Editore, Locarno (ISBN 978-88-8281-506-6).

Notes et références[modifier | modifier le code]