Tite Kubo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tite Kubo

久保 帯人

Nom de naissance Noriaki Kubo
Naissance (45 ans)
Hiroshima (Japon)
Nationalité Japonaise
Profession
Auteur
Langue d’écriture Japonais

Œuvres principales

Taito Kubo (久保 帯人, Kubo Taito?, plus connu en Occident sous la transcription irrégulière Tite Kubo), de son vrai nom Noriaki Kubo, né le à Hiroshima, est un mangaka japonais. Il est connu pour être l'auteur du manga Bleach.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'école primaire, il est intéressé par l'architecture, le design et le manga. Appréciant de nombreux artistes et séries de manga comme Gegege No Kitaro (Kitaro le repoussant) de Shigeru Mizuki et Saint Seiya (Les Chevaliers du zodiaque) de Masami Kurumada, il décide de devenir mangaka. Ces œuvres influenceront son travail et son univers constitués de Yokaï et autres traditions folkloriques et mythologiques[1].

En 1996, une de ses nouvelles Ultra Unholy Hearted Machine est publiée dans un numéro spécial du Weekly Shōnen Jump. Après la sortie de deux autres histoires courtes en 1997 et 1998, l'auteur sort sa première série, en 1999, Zombiepowder. La série est annulée en 2000, après 27 chapitres.

En , sa nouvelle série Bleach débute dans le même magazine pour se terminer en . Ce manga relate l'histoire d'un lycéen (Ichigo Kurosaki) qui devient un shinigami et combat des âmes devenues maléfiques appelées hollows. Étant fan de rock et tout particulièrement du groupe grunge Nirvana, Tite Kubo baptisa son second manga Bleach en référence à leur premier album. En 2005, le manga est récompensé par le prix Shōgakukan dans la catégorie Shōnen. En 2004, sort une adaptation animée de Bleach par le studio Pierrot. Elle est composée de 366 épisodes et s'étale sur 7 ans. Deux OAV et quatre longs métrages d'animation ont également été réalisé entre 2006 et 2010. Tite Kubo réalise la doublure de Kon (mascotte humoristique de la série) dans le premier OAV de la série animée.

En , le chapitre 665 de Bleach qui devait être publié dans le Weekly Shônen Jump no 14 est reporté pour cause de maladie de l'auteur. La série prend fin en avec 74 volumes et l'auteur termine la série comme il le souhaitait. Au Japon, le manga Bleach s'est écoulé à plus de 100 millions d'exemplaires entre 2001 et 2020. Une exposition Bleach EX s'est tenue entre le 18 décembre 2021 et le 16 janvier 2022. De plus, la suite et fin de la série d'animation, qui avait été arrêtée en 2012, est diffusée à partir d'octobre 2022.

Après la fin de Bleach, Tite Kubo prépare un one-shot pour les 50 ans du Weekly Shonen Jump[2]. Le one-shot, Burn the Witch, paraît en . Le one-shot est continué avec la diffusion en 2020 d'un OAV et est toujours en prépublication dans le Weekly Shonen Jump. Bleach reprend finalement en août 2021 dans le Weekly Shonen Jump pour les 20 ans de l'œuvre avec un tout nouvel arc narratif intitulé Lamentation des mâchoires des enfers, qui est la suite directe de l'histoire.

Influences[modifier | modifier le code]

L'une des premières inspirations de Tite Kubo fut Shigeru Mizuki, l'auteur du manga Kitaro le repoussant.

Bleach est d'abord conçu d'un désir de Kubo de dessiner des "shinigami" en kimono, ce qui a formé la base pour le design des shinigami dans son manga, et de la conception du personnage Rukia Kuchiki[3].

Burn the Witch, elle, semble s'inspirer de l'univers déjà mis en place par l'auteur avec Bleach, mais transpose ce qu'il avait fait au Japon avec Londres, remplaçant les "hollows" par les "dragons" présents dans les contes de fée.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Artbooks[modifier | modifier le code]

  • Bleach All Colour But The Black
  • Bleach Official Bootleg
  • Bleach 13 BLADEs.

Autres[modifier | modifier le code]

  • Bleach Official Character Book SOULs
  • Bleach Official Anime Guide Book VIBEs
  • Bleach Official Character Book 2 MASKED
  • Bleach Official Character Book 3 UNMASKED

One Shot[modifier | modifier le code]

  • Ultra Unholy Hearted Machine (1996, Weekly Shōnen Jump, Shueisha.)
  • Rune Master Urara (1996, Weekly Shōnen Jump, Shueisha.)
  • Bad Shield United (1997, Weekly Shōnen Jump, Shueisha.)
  • Burn The Witch (2018, Weekly Shōnen Jump, Shūeisha.)

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

En 2005, Tite Kubo remporte le prix Shōgakukan dans la catégorie Shōnen pour Bleach[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tite Kubo and the Life of a Successful Manga Artist », ThoughtCo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Le mangaka Tite KUBO se confie après la fin de Bleach | Manga Mag », sur www.mangamag.fr (consulté le ).
  3. « Interview With Manga Artist Tite Kubo », sur liveabout.com (consulté le )
  4. (ja) « Liste des lauréats du prix Shōgakukan », sur Shōgakukan (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]