Tissu érectile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’anatomie
Cet article est une ébauche concernant l’anatomie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Les tissus érectiles sont des tissus augmentant de volume et de dureté en se remplissant de sang[1],[2]. Cependant il existe chez l'être humain des organes sans tissus érectiles (comme les petites lèvres, le vagin ou l'urètre) qui peuvent se gorger de sang, souvent durant l'excitation sexuelle[2].

Tissus érectiles dans le clitoris et le pénis[modifier | modifier le code]

Coupe du pénis montrant les deux corps caverneux à la partie supérieure et le corps spongieux entourant l'urètre en dessous.

Les tissus érectiles sont présents dans le corps caverneux du pénis ou dans le clitoris[2]. Durant l'érection le corps caverneux se remplit de sang[3]. Le corps spongieux est une structure tubulaire située au-dessous du corps caverneux qui peut également se gorger de sang.

Autres tissus érectiles[modifier | modifier le code]

Des tissus érectiles sont également présents dans le nez (cornets nasaux), les oreilles, le urethral sponge (en) et le perineal sponge (en)[2]. La turgescence du mamelon n'est pas due à un tissu érectile mais à la contraction d'un muscle lisse sous le contrôle du système nerveux autonome.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Erectile tissue », medical-dictionary.thefreedictionary.com (consulté le 28 juin 2012)
  2. a, b, c et d Claire Yang, Christopher J. Cold, Ugur Yilmaz et R. Maravilla Kenneth, « Sexually responsive vascular tissue of the vulva », BJUI, vol. 97, no 4,‎ 2006, première publication le 20 décembre 2005, p. 766–772 (DOI 10.1111/j.1464-410X.2005.05961.x, lire en ligne)
  3. Chapter 35 in: Walter F., PhD. Boron, Medical Physiology: A Cellular And Molecular Approach, Elsevier/Saunders, , 1300 p. (ISBN 1-4160-2328-3)