Tire-ligne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un tire-ligne
Usage du tire-ligne avec un sur une planche à dessin
Coffret de dessin technique, comprenant compas, balustre, tire-ligne et accessoires.

Le tire-ligne est un instrument de dessin destiné à tracer, avec de l’encre ou de la couleur liquide, des traits rectilignes ou courbes d'épaisseur très précise.

Il est constitué par deux branches métalliques parallèles, de forme plus ou moins effilée, plates sur leur face intérieure, et solidarisées vers leur milieu par une vis de réglage. Cet ensemble est prolongé par un fin cylindre en bois, plastique ou métal, voire en os, qui en permet la manipulation à la manière d'un crayon.

En tournant la vis de réglage, on rapproche ou on écarte les extrémités des branches, ce qui permet de fixer l'épaisseur du trait souhaité. On dépose de l'encre (encre de Chine le plus souvent) ou de la couleur liquide (gouache ou acrylique convenablement diluée) entre les deux branches, au moyen d'une pipette, d'un pinceau, ou de réservoirs conçus et commercialisés remplis pour faciliter cette opération. Enfin, on trace en suivant le bord d'une règle ou d'une équerre, ou éventuellement d'un pistolet (pour tracer des lignes courbes). Le tire-ligne ne s'utilise pas à main levée.

Des tire-lignes peuvent être adaptés à des compas ou des balustres, de manière à tracer des cercles ou des arcs. Des compas spécifiques sont également conçus sur le même principe. Les tire-lignes faisaient souvent partie de trousses ou de coffrets regroupant les divers outils nécessaires au dessin technique.

Il existe plusieurs formes de tire-lignes, en fonction de l'usage qui en est fait : fin pour le dessin technique, épais et large pour la décoration. Sur certains, une des branches peut pivoter sur l'axe de la vis de réglage pour faciliter le nettoyage.

Le tire-ligne a été utilisé dans le dessin technique et industriel, dans le dessin d'architecture, et dans toutes les disciplines artistiques qui nécessitent des traits rigoureusement rectilignes ou circulaires. Il a été supplanté dans les domaines techniques par les stylos à pointe tubulaire, à épaisseur de trait normalisée, lesquels cèdent le pas au dessin numérique informatisé ou dessin assisté par ordinateur. Il reste cependant irremplaçable pour certaines applications, par exemple tracer des traits de couleur sur des supports déjà colorés, comme dans l'encadrement d'art.