Tirailleurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tirailleurs

Réalisation Mathieu Vadepied
Scénario Olivier Demangel
Mathieu Vadepied
Musique Alexandre Desplat
Acteurs principaux
Sociétés de production Unité
Korokoro
Pays de production Drapeau de la France France
Drapeau du Sénégal Sénégal
Genre Drame, Guerre
Durée 100 minutes
Sortie 2022

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tirailleurs est un film franco-sénégalais réalisé par Mathieu Vadepied, sorti en 2022.

Il est présenté en ouverture de la section « Un certain regard » au festival de Cannes 2022[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1917, le Sénégalais Bakary Diallo s'occupe d'une ferme avec son fils Thierno. Un jour, l'armée française arrive pour trouver des jeunes hommes et les enrôler de force. Malgré sa fuite, Thierno est capturé. Bakary, voulant le sauver des horreurs de la guerre, décide de s'engager dans l'armée française dans le but de déserter avec lui. Mais leur première tentative est un échec, et le père et son fils sont envoyés au front dans l'est de la France.

Alors que Bakary cherche à trouver une façon d'éloigner Thierno du front en tentant de l'engager à la cantine, Thierno quant à lui se distingue dans un assaut par son courage. Il est promu caporal par le jeune lieutenant Chambreau, qui le prend sous son aile, et devient, de fait, le supérieur hiérarchique de Bakary. Le père voit une opportunité pour lui et son fils d'être un jour mutés à l'arrière, mais Thierno veut prouver son courage et est en désaccord avec Bakary, persuadé qu'il sera un jour naturalisé français.

Bakary cherche alors à déserter et apprend une façon de s'échapper, pour atteindre Le Havre et retourner en Afrique par bateau. Alors qu'il continue de trouver des fonds pour payer les passeurs, il apprend également que Thierno est engagé, avec le lieutenant Chambreau, pour réaliser une opération en petit commando pour récupérer une casemate allemande sur la colline avoisinante : une mission quasiment suicidaire. Le jour de l'opération, Bakary convainc Thierno de venir avec lui pour partir au Havre, mais sur le chemin, Thierno a discrètement fait demi-tour, ne voulant pas trahir la confiance de Chambreau. Bakary revient sur le front en pleine nuit, alors que l'assaut a déjà été donné.

Bakary s'infiltre, traverse le no man's land et parvient à atteindre la casemate. Il sauve Thierno, Chambreau et le commando qui avaient été faits prisonniers par les allemands. Bakary veut ensuite partir avec son fils, mais ils sont tenus en joue par Chambreau. Bakary parvient à le convaincre de les laisser partir tous les deux. Chambreau, pour leur faire gagner du temps, se sacrifie pour repousser un maximum d'allemands. Mais alors qu'ils traversent le no man's land, Bakary est mortellement touché par un tir allemand. Thierno doit se résoudre à abandonner son père sur le champ de bataille.

Suite à la bataille, Thierno repart à l'arrière avec son bataillon et découvre, sur le chemin du retour, qu'il aurait été capturé puis pendu s'il avait déserté avec Bakary. ll assiste aux funérailles du lieutenant Chambreau qui se voit décerner la Légion d'honneur à titre posthume, puis à l'issue de la guerre, revient au Sénégal en vie, avec plusieurs décorations de guerre, annonçant à sa famille que Bakary est tombé au combat pour le sauver.

En 1920, des soldats déterrent les ossements de Bakary. Il est sous-entendu que sa dépouille a été choisie pour représenter celle du Soldat inconnu, reposant sous l'Arc de Triomphe.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données d'Unifrance.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En , on apprend qu'Omar Sy joue dans le rôle principal, dans les Ardennes[5]. En fin mai, on recherche 200 figurants dans le Grand Est[6].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage commence le dans le village de Neufmaison (Ardennes)[5],[7], ainsi que dans les environs de Launois-sur-Vence[8].

Musique[modifier | modifier le code]

La musique du film est composée par Alexandre Desplat, dont la bande originale est sortie le par Sony Music Label[9] :

Liste de pistes
  1. Les soldats creusent (2:59)
  2. Le village (2:46)
  3. Capture (3:08)
  4. Arrivée en France (3:57)
  5. Sous la pluie (2:13)
  6. Adama (2:14)
  7. Les galons de Thierno (2:27)
  8. Les tranchées (2:24)
  9. Salif (2:36)
  10. Attaque du fortin (4:30)
  11. Bakary (5:26)
  12. Sénégal (3:41)
  13. Soldat inconnu (5:57)

Mercatique[modifier | modifier le code]

Le , un extrait d'une minute du film est diffusé sur la chaîne YouTube du Le HuffPost[10]. Le , la bande-annonce officielle du film est sortie sur le compte YouTube de Gaumont[11]. Le même jour, Omar Sy a partagé l'affiche officielle du film sur son compte Twitter[12].

Accueil[modifier | modifier le code]

Sortie[modifier | modifier le code]

Le film sort le dans les salles française[4].

Critiques[modifier | modifier le code]

En France, le site Allociné propose une moyenne des critiques de presse à 3.45, à partir de l'interprétation de 26 titres de presse[13].

Le site américain Rotten Tomatoes propose un score de 83 % d'avis positifs avec une note moyenne de 610 à partir de l'interprétation de 6 titres de presse[14].

Box office[modifier | modifier le code]

Le film attire plus de 55 000 spectateurs pour son premier jour d'exploitation en France, dont 13 000 en avant-première, et la première place du box-office des nouveautés[15] avec 2 034 spectateurs par séance[16] dans 554 salles[17]. Lors de son premier week-end d'exploitation, Tirailleurs réalise plus de 456 000 entrées, le plaçant deuxième place du box-office, derrière Avatar : La Voie de l'eau (1 632 499 entrées), et devant Le Chat potté 2 : La Dernière Quête (168 061 entrées)[18].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 1 036 166 entrées[19] 4

Monde Total mondial 7 827 566 $[20] en cours en cours

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nomination et sélection[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Impact sur la condition des tirailleurs[modifier | modifier le code]

Afin de percevoir le minimum vieillesse, les tirailleurs étaient contraints de résider au moins six mois par an en France. Cette obligation est levée pour les dernières dizaines de survivants le , jour de la sortie du film Tirailleurs, même si cette levée ne s'applique pas à la pension d’invalidité (qui n'est pas réévaluée aux standards hexagonaux) ni aux prestations de la CAF[23].

Figurants sous OQTF[modifier | modifier le code]

Le , jour de la sortie du film, des membres du collectif « Réseau éducation sans frontières » révèlent que quatre figurants — présents sur un tournage dans les Ardennes en 2021 — originaires du Mali et de la Côte d'Ivoire sont touchés par une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Selon le collectif, ces derniers sont « très bien intégrés dans la société française » et précise que « c'est une histoire de papiers qui les rattrape ». Contactée par la suite, la préfecture indique que la participation au film ne peut pas entrer en ligne de compte dans le traitement des dossiers[24],[25].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tirailleurs avec Omar Sy fera l'ouverture d'« Un certain regard » à Cannes », sur CNews, (consulté le ).
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database (consulté le=7 janvier 2023).
  3. « Tiralleurs | Long-métrage cinéma, 2021-2022 », sur Crew United (consulté le ).
  4. a et b « Tiralleurs », sur Gaumontpresse (consulté le ).
  5. a et b « Début du tournage de Tirailleurs avec Omar Sy à Neufmaison », sur France Bleu, (consulté le ).
  6. Arnaud Roszak, « Des figurants recherchés dans le Grand Est pour le prochain film d'Omar Sy », sur France Bleu, (consulté le ).
  7. « Ardennes. Le tournage du film Tirailleurs, avec Omar Sy, débute ce lundi à Neufmaison », sur Ouest-France, (consulté le ).
  8. « Les contours du tournage des «Tirailleurs», avec Omar Sy dans les Ardennes, se dessinent », sur L'Ardennais, (consulté le ).
  9. « Tirailleurs (2023) », sur cinezik.org (consulté le ).
  10. [vidéo] Le HuffPost, Omar Sy en tirailleur sénégalais dans un extrait de Tirailleurs sur YouTube, .
  11. [vidéo] Gaumont, TIRAILLEURS - Bande-annonce [Le 4 janvier au cinéma] sur YouTube, .
  12. Omar Sy, « En cette veille d'Armistice 1918, découvrez l’affiche de #Tirailleurs, au cinéma le 4 janvier 2023. », sur Twitter, .
  13. « Critiques Presse pour le film Tirailleurs », sur Allociné (consulté le ).
  14. (en) « Father & Soldier », sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  15. Brigitte Baronnet, « Box-office : Omar Sy en tête du 1er jour France avec Tirailleurs », sur Allociné, (consulté le ).
  16. Tanguy Colon, « Box-office 1er jour : Tirailleurs vise juste », sur Boxoffice Pro, (consulté le ).
  17. Bertrand Lott, « Box-office : Tirailleurs part en flèche, Avatar 2 franchit les 10 millions d’entrées », sur Télérama, (consulté le ).
  18. Aysegül Algan, « Box-office hebdo : Avatar 2 change d’altitude, mais domine toujours », sur Boxoffice Pro, (consulté le ).
  19. « Box Office du film Tirailleurs », sur Allociné (consulté le ).
  20. (en) « Father & Soldier », sur Boxofficemojo.com (consulté le ).
  21. « France Odeon - La remise des prix - la 14e édition », sur franceodeon.com (consulté le ).
  22. « Tirailleurs », sur festival-cannes.com (consulté le ).
  23. « Les anciens tirailleurs sénégalais peuvent désormais rentrer dans leur pays d’origine en touchant le minimum vieillesse », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  24. « Ardennes : quatre figurants du film Tirailleurs menacés d'expulsion » Accès libre, sur francetvinfo.fr, (consulté le ).
  25. « Quatre figurants du film Tirailleurs menacés d’expulsion », sur lardennais.fr, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]