Tir sur cible subaquatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le tir sur cible subaquatique est un sport de tir pratiqué en apnée dans une piscine, avec une arbalète sous-marine.

Ce sport de compétition aurait été inventé en France dans les années 1930, mais sa pratique commence surtout dans les années 1980. Il est pratiqué principalement en Europe.

Historique[modifier | modifier le code]

La première pratique attestée date de 1935, avec une compétition de tir sur cible et de nage à la palme organisée à la piscine des Tourelles à Paris[1]. Cette pratique apparait à cette époque comme une activité d'entraînement hivernal à la chasse sous-marine et l'une des nombreuses nouvelles disciplines compétitives de l'évolution sportive du loisir de plongée sous-marine.

Par le passé, les tirs étaient parfois effectués verticalement à partir de la surface vers le fond, à des profondeurs de 10 à 15 mètres.

Le tir sur cible subaquatique est organisé en France au sein de la Fédération française d'études et de sports sous-marins (FFESSM) puis au niveau international par la Confédération mondiale des activités subaquatiques (CMAS, 1959).

Aujourd'hui plus de 300 adeptes pratiquent cette discipline en France.

Les épreuves[modifier | modifier le code]

Le tir sur cible subaquatique se décompose en trois épreuves individuelles et une épreuve par équipe.

Le combiné est un classement représentatif de l’ensemble des épreuves individuelles. C'est à partir de celui-ci que sont classés tous les meilleurs tireurs français en vue de leur qualification au championnat de France.

Épreuves Individuelles[modifier | modifier le code]

Une épreuve de précision[modifier | modifier le code]

Le tireur doit effectuer en apnée, une série de 10 tirs, sur une cible immergée.

Une distance de 3 mètres est à respecter entre la pointe de la flèche et le plastron. Si cette limite est dépassée, le tireur est pénalisé. Le temps réglementaire pour cette épreuve est de 10 minutes : il est suffisant à la récupération en surface et au réarmement de l'arbalète après chaque tir. Si le temps d'un tireur excède cette durée, il se verra retirer un tir. Les points sont calculés en additionnant le total des impacts et en retranchant les pénalités.

Une épreuve de biathlon[modifier | modifier le code]

C'est l'association d'un parcours chronométré en apnée et de tir sur cible.

Le départ est donné derrière une ligne d'eau située à 15 m de la cible immergée. Le compétiteur parcours en apnée cette distance, puis après s'être arrêté à la gueuse pour se stabiliser, il effectue son tir le plus précisément possible. Après avoir récupéré sa flèche en touchant la cible, il retourne, toujours en apnée derrière la ligne d'eau de départ. Après avoir repris sa respiration et le rechargé son arbalète le compétiteur repart pour effectuer ce parcours une 2e et une 3e fois.

L'épreuve est chronométrée sans interruption. Le calcul du résultat est donné en fonction du temps et de la qualité des tirs.

Une épreuve de super biathlon[modifier | modifier le code]

C'est l'association d'un parcours chronométré en apnée et d'un contrat cible.

Le départ est donné derrière une ligne d'eau située à 10 mètres de la cible immergée. Le compétiteur parcours en apnée cette distance, puis après s'être arrêté a la gueuse pour se stabiliser, il effectue son tir le plus rapidement possible. Après avoir récupéré sa flèche en touchant la cible, il retourne, toujours en apnée derrière la ligne d'eau de départ. Après avoir repris sa respiration et rechargé son arbalète, le nageur repart pour effectuer ce même parcours encore 4 fois. Pour valider son temps le tireur doit avoir mis 3 tirs sur les 5 effectué, au moins dans la zone des 471pts

Épreuve par équipe[modifier | modifier le code]

Le Relais[modifier | modifier le code]

Le relais subaquatique est une épreuve par équipe constitué de 4 compétiteurs qui se relaient sur un parcours chronométré type super biathlon avec un contrat cible à effectuer. La ligne de départ est située à 15 mètres de la cible, chaque compétiteur doit exécuter 2 tirs non consécutifs sur cette cible. Le contrat est rempli quand l'équipe a réalisé 8 impacts, (soit 2 impacts par visuel) dans un temps maximal de 10 minutes.

Le matériel[modifier | modifier le code]

Les épreuves se font avec des arbalètes du commerce en respectant l'article 5 du règlement général du tir sur cible subaquatique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. d'après Henri-Robert Le Targat, cité dans Laurence Munoz, Usages corporels et pratiques sportives aquatiques du XVIIIe au XXe siècle, Volume 1, p. 149 Aperçu en ligne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]