Tintange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Tuntange.
Tintange
Photo prise à Tintange
Photo prise à Tintange
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Bastogne
Commune Fauvillers
Code postal 6637
Zone téléphonique 063
Démographie
Gentilé Tintangeois(e)
Géographie
Coordonnées 49° 52′ 43″ nord, 5° 45′ 06″ est
Superficie 1 700 ha = 17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Luxembourg

Voir sur la carte administrative de Province de Luxembourg
City locator 14.svg
Tintange

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Tintange

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Tintange

Tintange (en allemand Tintingen/Tentingen, en luxembourgeois Tënnen, en wallon Tîtindje) est une section de la commune belge de Fauvillers située en Région wallonne dans la province de Luxembourg.

Avant la fusion des communes de 1977, c'était une commune à part entière comprenant le village de Warnach (3 km à l'ouest), le hameau d'Œil (ferme et moulin, au sud) et le hameau de Romeldange (au sud-est), ces deux hameaux étant établis depuis des siècles sur la rive gauche de La Sûre, rivière affluent de la Moselle et frontalière avec le Grand-Duché de Luxembourg.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé à mi-chemin entre Warnach et Surré, le village se situe à l’entrée d’une enclave belge en territoire luxembourgeois orientée vers l’est, la frontière correspondant également au trajet de la Sûre dans les environs.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Tintenges (1293), Tintingen (1480 et 1677), Tinnen (1681).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1721, une première chapelle est construite à l'emplacement de l'église actuelle.

En 1781, la paroisse de Romeldange est transférée à Tintange. Le bicentenaire de ce transfert fut célébré en 1981 et donna lieu à la pose à Romeldange d'une stèle en souvenir des habitants qui se succédèrent en cette profonde vallée durant près d'un millénaire.

En 1785-1786, la chapelle est remplacée par l'église actuelle.

Durant le Premier Empire, Tintange et Warnach sont deux mairies à part entière, Warnach comprenant le hameau d'Œil (ferme et moulin).

En 1823, Tintange et Warnach fusionnent en une « commune de Tintange ».

La commune est restée « germanophone » (en fait luxembourgophone, mais cette langue n'était pas reconnue à l'époque) jusqu'en 1930. En 1947, il y avait encore 267 « germanophones » et 363 « francophones » (en fait wallonophones).

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le 10 mai 1940, jour du déclenchement de la campagne des 18 jours, Tintange est prise en début d'après-midi par les Allemands de la 2e Panzerdivision[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Yves Mary, Le Corridor des Panzers, t. I, Bayeux, Heimdal, , p. 84.

Liens externes[modifier | modifier le code]