Tim O'Brien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 25 mai 2018 à 11:57 et modifiée en dernier par Bibo le magicien (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Tim O'Brien
Description de cette image, également commentée ci-après
Tim O'Brien au Texas Book Festival 2012 à Austin
Nom de naissance William Timothy O'Brien
Naissance (74 ans)
Austin, Minnesota, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain

Œuvres principales

William Timothy O'Brien, dit Tim O'Brien, né le à Austin dans le Minnesota, est un écrivain américain. Il raconte, pour l'essentiel, son expérience de la guerre du Viêt Nam et de l'impact de cette guerre sur les soldats américains qui y ont combattu.

Biographie

Tim O'Brien a une sœur et un frère. Alors qu'il a douze ans, la famille déménage à Worthington (Minnesota). La ville est située sur le lac Okabena, dans la partie occidentale de l'État, et servira de cadre à certains de ses récits, en particulier dans le roman The Things They Carried.

O'Brien est diplômé en sciences politiques de Macalester College, où il a été président de l'association des étudiants, en 1968. Cette même année, il est enrôlé dans l'armée américaine et envoyé à Viêt Nam, où sert de 1968 à 1970 dans le 5e bataillon de la 23e division d'infanterie. Sa division comprenait l'unité qui fut impliquée dans le massacre de Mỹ Lai.

Après avoir terminé son service, O'Brien poursuit ses études supérieures à l'université Harvard et effectue un stage au Washington Post. Sa carrière d'écrivain est lancée en 1973 avec la sortie de If I Die in a Combat Zone, Box Me Up and Ship Me Home, où il raconte son expérience de la guerre. Il y écrit :

« Est-ce que le fantassin peut enseigner quelque chose d'important à propos de la guerre, simplement parce qu'il y a été ? Je ne le pense pas. Il peut raconter des histoires de guerre. »[1]

Bien qu'O'Brien insiste sur le fait qu'il n'est pas de son ressort de discuter des raisons politiques de la guerre du Viêt Nam, il fait parfois passer des commentaires. Parlant des années plus tard de son éducation et de la guerre, il considère sa ville natale comme

« une ville qui se félicite, jour après jour, de sa propre ignorance du monde : une ville qui nous a mis dans le Viêt Nam. Les gens de cette ville qui m'ont envoyé à cette guerre […] ne pouvaient pas épeler le mot "Hanoi" si vous leur enleviez les trois voyelles. »[2]

Une caractéristique dans l'œuvre d'O'Brien est l'indistinction entre fiction et réalité : ses textes contiennent des détails réels de situations qu'il a vécues.

O'Brien vit dans le centre du Texas, où il élève ses jeunes fils. Il enseigne à l'université du Texas-San Marcos.

Prix

  • 1979 : National Book Award pour Going After Cacciato
  • 1995 : James Fenimore Cooper Prize pour la meilleure fiction historique pour In the Lake of the Woods
  • Août 2012 : Dayton Literary Peace Prize Lifetime Achievement Award

Œuvres

Notes et références

Source

  • Article Tim O'Brien sur Wikipedia en anglais

Notes

  1. « Can the foot soldier teach anything important about war, merely for having been there? I think not. He can tell war stories. »
  2. « a town that congratulates itself, day after day, on its own ignorance of the world: a town that got us into Vietnam. Uh, the people in that town sent me to that war, you know, couldn't spell the word 'Hanoi' if you spotted them three vowels. »

Liens externes