Tim Guénard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guénard.
Tim Guénard
TimGuenard0634.jpg
Tim Guénard devant un public scolaire à Rodez (2006)
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Tim Guénard, né en 1958, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans son premier livre Plus fort que la haine, il raconte comment, enfant, il a été abandonné par sa mère qui l'a laissé attaché à un poteau sur le bord d'une route, puis gravement battu par son père. Devenu délinquant, il est parvenu à se libérer de la haine[1], grâce notamment à des personnes qu'il a rencontrées et qui ont essayé de l'aider en agissaient gentiment à son égard et à l'égard des autres. Il se convertit au catholicisme à la suite, notamment, de ses conversations avec le Père Jean-Thomas Philippe, un homme dont la gentillesse et la disponibilité ont frappé son esprit.

Le succès de son livre l'a amené à multiplier les rencontres avec des jeunes touchés par son parcours d'enfant bafoué[1]. Il témoigne de sa vie, en France et à l'étranger (Pologne, Suisse, Espagne, Argentine), sur des plateaux de télévisions catholiques, auprès de personnes handicapées, dans des lycées, dans des hôpitaux psychiatriques et dans des prisons, pour que son histoire soit un espoir pour certains. Il témoigne de son amour pour Dieu.

Marié, père de quatre enfants, il accueille des personnes en difficulté dans sa maison des Pyrénées[1]. Il est régulièrement invité à la télévision et à la radio[1]. Les adaptations de Plus fort que la haine l'amènent souvent à témoigner à l'étranger, en Europe et hors d'Europe.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Plus fort que la haine, coll. Littérature Générale, J'ai lu, 1999
  • Le pardon qui désenchaîne, avec Michel & Véronique de Williencourt, coll. Paroles de vie, éditions du Livre Ouvert, 2002
  • Tagueurs d'espérance, préface de Boris Cyrulnik, Presses de la Renaissance, 2002
  • Quand le murmure devient cri, coll. Récits, éditions de la Loupe, 2006
  • Prières glanées, Presses de la Renaissance, 2006
  • Le combat de l'amour, coll. Paroles libres, éditions du Livre Ouvert, 2010

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Mangin, Tim Guénard, histoire d'un enfant perdu, film documentaire DVD 52 minutes Serimage films, 1999

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Walter Hug, Gianni del Gaudio, Christopher Jaquier, Félix Pache, Béatrice Lapp, Alex Robert-Charrue, Luc Rey, Maryse Delucinge, Sylvie Rossel, Jean-Bernard Menoud, Claude Stebler, Bernard Jacot, Cindy Huguenin, Piotr Urbanowicz, Jean-David Urfer, Luc Ducret, Catherine Briantais, Marina Albertini, Cettina Vecchio, Jacques Weber, Laurent Saltini, Colette Eberle, Monique Dobretz, Gaspard Lamunière, Daniel Monnat, Gilles Pache, « Grandis par l'épreuve », RTS Un, Radio télévision suisse (à l'époque Télévision suisse romande) « Temps présent »,‎ (lire en ligne [[vidéo] durée : 53:44])
    « On peut être confronté à de terribles drames dans son enfance et mener une vie épanouie, sans trace visible et sans traumatisme. Mais pourquoi certains sortent-ils renforcés de ces épreuves, alors que d'autres sont marqués à vie et sombrent dans la dépression ? Cette capacité de résistance intéresse de plus en plus les chercheurs, dont le fameux éthologue et psychiatre Boris Cyrulnik. Bibliographie : « La Résilience : concepts, applications ». Sous la direction du prof. Michel Manciaux, Médecine et Hygiène, Genève, 2001 ; « Un merveilleux malheur », Boris Cyrulnik, Odile Jacob, Paris, 1999 ; « Les vilains petits canards », Boris Cyrulnik, Odile Jacob, Paris, 2001.04.23 « Le bonheur est toujours possible - Construire la résilience », Stefan Vanistendael et Jacques Lecomte, Bayard, Paris, 2000 ; « Plus fort que la haine », Tim Guénard, J'ai lu, Paris, 1999 ; « L'éloge de la faiblesse », Alexandre Jollien, Cerf, Paris, 2000 ; « La résilience ou le réalisme de l'espérance », Stefan Vanistaendel, BICE, Genève, 1998 ; « L'adolescence volée », Stanislaw Tomkiewicz, Calmann-Lévy, Paris, 1999. »
    .

Liens externes[modifier | modifier le code]