Tilopa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tilopa. Statue tibétaine

Tilopa (988-1069), Maître indien de la tradition bouddhiste, est l'un des maillons de la Lignée du Rosaire d´Or.

Son nom vient du mot sanskrit signifiant « graine de sésame » car il gagnait sa vie en broyant du sésame pour en extraire l'huile. Tilopa naquit dans une famille brahmane de l'Est de l'Inde. À un âge précoce, il rencontra le grand maître Nāgārjuna qui demanda à l'oracle d'État de le choisir comme gouverneur d'un des très nombreux royaumes qui existaient en Inde à cette époque. Toutefois, après quelques années, Tilopa, las des tâches royales, devint moine. Il fut ordonné dans le Temple tantrique de Somapuri au Bengale. Il aurait reçu ses instructions principales du Bouddha Vajradhara, en particulier les enseignements du Mahāmudrā.

Tilopa eut un grand nombre de disciples éminents, dont Nāropa (1016-1100) qui devint le détenteur de la lignée. Nāropa aurait trouvé Tilopa guidé par une dakini qui lui serait apparue. C'est ainsi qu'il partit à la recherche de son professeur qu'il rencontra en voyageant vers l'Est. Pendant son apprentissage avec Tilopa, il fut soumis à des épreuves considérables. Toutefois, Naropa persévéra et atteignit la maîtrise des enseignements qu'il reçut. Son disciple tibétain, Marpa le traducteur, amena ces enseignements au Tibet et devint le père fondateur de la lignée Kagyüpa.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Oeuvres[modifier | modifier le code]

  • (en) Mar-pa Chos-kyi Blo-gros, The Life of the Mahāsiddha Tilopa, trad. Fabrizio Torricelli et Acharya Sangye T.Naga, Dharamsala, Library of Tibetan Works and Archives, 1995.
  • (en) Kunkhyen Pema Karpo, The Life of Tilopa (XVI° s.), trad. Chögyam trungpa Rinpoché, Vajradhatu, 1984.
  • Tilopa, vie et chants, Yogi Ling, 2010, 146 p.
  • (en) [bKa’-brgyud mGur-mtsho], The Rain of Wisdom, trad. Nâlandâ Translation Committee, Shambala Publications, 1980. (Poésies et chants de Tilopa et de sa lignée).

Études[modifier | modifier le code]

  • Abhayadatta, La vie merveilleuse de 84 grands sages de l'Inde ancienne (XI° s.), trad., Seuil, coll. "Points Sagesses", 2005, p. 89-91.
  • Fabrice Midal, La pratique de l'éveil de Tilopa à Trungpa. L'école Kagyü du bouddhisme tibétain, Seuil, coll. "Points Sagesses", 1997, p. 31-45.
  • Herbert V. Günther, The Life and Teachings of Nâropa. Translated from Tibetan with Philosopical Commentary based on the Oral Transmissions, Oxford University Press, 1963. (Nâropa est le disciple de Tilopa).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]