Tiga (Nouvelle-Calédonie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tiga.

Tiga
Tokanod
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Îles Loyauté
Localisation Mer de Corail (océan Pacifique)
Coordonnées 21° 06′ 25″ S, 167° 48′ 53″ E
Superficie 10 km2
Point culminant non nommé (92 m)
Géologie Atoll surélevé
Administration
Collectivité sui generis Nouvelle-Calédonie
Province Îles Loyauté
Commune Lifou
Démographie
Population 150 hab. (2004)
Densité 15 hab./km2
Autres informations
Découverte vers 700[réf. nécessaire]
1827
Fuseau horaire UTC+11

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Calédonie

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Calédonie)
Tiga
Tiga
Îles en France

Tiga (ou Tika ou Tokanod en langue drehu) est une île de Nouvelle-Calédonie situé à environ 30 km de Maré. L'île dépend de la commune de Lifou

Géographie[modifier | modifier le code]

L'île mesure six kilomètres sur deux et son sommet s'élève à 92 m. Elle abrite une seule tribu située au nord-ouest qui appartient au district de Loessi et compte environ 150 habitants. Il s'agit d'un atoll surélevé[1].

En 2016, les trois quarts des natifs de Tiga vivent dans le Grand-Nouméa.

Histoire[modifier | modifier le code]

En juin 1827, l'île est abordée pour la première fois par un Européen, le capitaine Jules Dumont d'Urville lors de son voyage austral à bord de L'Astrolabe[2] qui lui donne le nom d'île Boucher[2],[3]. À cette époque, l'île est peuplée par environ cent personnes[4].

Sa forme bombée a donné lieu à une légende, qui se transmet par la tradition orale. Elle raconte qu'un rat, poursuivi par les habitants de l'île de Lifou, se sauva sur un rocher appelé « taetawanod ». Il pleura, pleura, jusqu'à ce qu'une tortue accepte de le transporter sur son dos vers Maré. Mais la tortue facétieuse décida d'interrompre sa route au beau milieu du voyage, et c'est ainsi qu'apparut Tiga[réf. nécessaire].

La commune fait partie de l'aire coutumière Drehu.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Owen Arthur Jones, Biology and Geology of Coral Reefs : Geology 1, vol. I, Elsevier, , 410 p. (ISBN 9780323138680, présentation en ligne, lire en ligne), p. 160
  2. a et b Voyage de la corvette l'Astrolabe pendant les années 1826 - 1827 - 1828 - 1829 par Jules Dumont d'Urville et coll., tome 4, vol. 1, no 4, édition Tastu, 1832, p. 465.
  3. La Nouvelle-Calédonie et les Nouvelles-Hébrides par Henri Le Chartier, éditeur Jouvet et cie, 1885, p. 104.
  4. Annales hydrographiques, par M.A. Le Gras, vol. 29, éd. Service hydrographique, Paris, 1866, p. 210.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]