Tibet, le combat pour la liberté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tibet, le combat pour la liberté
Description de cette image, également commentée ci-après

Titre original The Dalai Lama: 50 Years After The Fall
Réalisation Ritu Sarin
Tenzin Sonam
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Inde Inde
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de la France France
Genre Documentaire
Durée 80 minutes
Sortie 2009


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tibet, le combat pour la liberté (titre anglais The Dalai Lama: 50 Years After The Fall, ou Tibet: 50 Years After The Fall) est un film documentaire franco-néerlando-indien réalisé par Ritu Sarin et Tenzin Sonam, sorti en 2009.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ce film fait le point sur la situation après 50 années d'un combat pour la liberté des Tibétains, depuis le Soulèvement tibétain de 1959 du . Cet évènement fut la cause du départ du 14e dalaï-lama du Tibet fuyant pour échapper à une possible arrestation par l'administration de la République populaire de Chine. Le film présente ses responsabilités en tant que chef spirituel et leader politique et traite des enjeux géopolitiques du Tibet[1]. Le manque de perspective pour le peuple tibétain provoquant des « mécontentements y compris parmi ses plus fidèles »[2].


Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Tenzin Gyatso dalaï-lama
Gordon Brown Premier ministre anglais
Prince Charles Prince de Galles
Tsering Shakya Historien tibétain
Woeser Tibétologue tibétaine
Wang Lixiong Tibétologue chinois
Matthieu Ricard Tibétologue français
Robert Barnett Tibétologue britannique
Tenzin Tsundue Militant et poète tibétain
Jamyang Norbu Essayiste politique et ancien député du Parlement tibétain en exil
Tsewang Rigzin Militant tibétain
Qin Gang Porte-parole du Ministère chinois des Affaires extérieurs
Jiang Yu Porte-parole du Ministère chinois des Affaires extérieurs
Ngawang Woebar Tibétain président de l'association anciens prisonniers politiques
Dolma Gyari Député tibétaine du Parlement tibétain en exil
Lhadon Tethong Militante tibéto-canadienne
Shingza Rinpoché Tulku tibétain
Lodi Gyari Tibétain de l'Administration centrale tibétaine
Dhondup Wangchen Militant tibétain
Lobsang Tenzin Premier ministre tibétain
Jigme Moine tibétain de Labrang[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]