Tibétain central

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le tibétain central, également connu sous les noms de Dbus, Ü or Ü-Tsang, est la langue parlée la plus répandue des langues tibétiques et la base du tibétain standard.

Dbus et Ü sont différentes orthographes pour le même nom. Dbus est la translittération du nom en écriture tibétaine དབུས་, Tandis-que Ü est la prononciation du même terme dans le dialecte de Lhassa, wy˧˥˧ʔ (ou [y˧˥˧ʔ]). Cela dit, en tibétain, le nom est ortographié Dbus et prononcé Ü. Tous ces noms sont fréquemment appliqués spécialement au prestigieux dialecte (en) de Lhasa.

Il y a de nombreux dialectes tibétains comportant une intelligibilité mutuelle aux côtés de ceux de Lhassa, avec une diversité particulière le long de la frontière avec le Népal[1].

Limi (en) (Limirong), Mugum (en), Dolpo (Dolkha), Mustang (Lowa, Lokä), Humla, Nubri, Lhomi, Dhrogpai Gola, Walungchung Gola (Walungge/Halungge), tseku (en), basum (en).

Ethnologue rapporte que le Walungge est très intelligible avec le thudam, Glottolog que le thudam n'est pas une variété distincte. Tournadre (2013) classe le tseku avec le tibétain du Kham (en).

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Tournadre, « L'aire linguistique tibétaine et ses divers dialectes », Lalies, no 25,‎ , p. 7–56 (lire en ligne)