Tiéna Coulibaly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coulibaly.

Tiéna Coulibaly
Fonctions
Ministre malien de la Défense et des Anciens combattants
En fonction depuis le
(1 an, 7 mois et 3 jours)
Président Ibrahim Boubacar Keïta
Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga
Soumeylou Boubèye Maïga
Prédécesseur Abdoulaye Idrissa Maïga
Ministre du Commerce et de l'Industrie

(2 mois et 17 jours)
Président Dioncounda Traoré
Premier ministre Diango Cissoko
Gouvernement Cissoko II
Prédécesseur Abdel Karim Konaté
Successeur Abdel Karim Konaté
Ministre de l’Économie, des Finances et du Budget

(1 an, 1 mois et 28 jours)
Président Dioncounda Traoré
Premier ministre Cheick Modibo Diarra
Diango Cissoko
Gouvernement Modibo Diapra I
Modibo Diapra II
Cissoko I
Prédécesseur Lassine Bouaré (Économie & Finances)
Sambou Wagué (Budget)
Successeur Mamadou Namory Traoré (Économie)
Abdel Karim Konaté (Finances)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Boré (Mali)
Nationalité Malienne
Diplômé de Université Laval
Université Purdue
Profession Agroéconomiste

Tièna (parfois orthographié Tiénan) Coulibaly, né vers 1952 à Boré (Cercle de Douentza, Mali), est un homme politique malien.

Après des études primaires à Douentza et secondaire à Bamako, Tièna Coulibaly poursuit des études universitaire au Canada à l'Université Laval à Québec où il obtient un diplôme d'agro-économie puis à l'Université Purdue dans l'État d'Indiana aux États-Unis où il obtient un Master of Sciences en agro-économie[1].

Entre 1981 et 1987, il est conseiller technique au ministère de l'Élevage puis entre 1987 et 1988 directeur général adjoint de la Société libyo-malienne de développement de l’élevage[1].

En 1988, il est nommé ministre des Finances et du Commerce sous le régime de Moussa Traoré [1].

Après la chute du régime autoritaire, Tièna Coulibaly est arrêté et finalement acquitté en 1993 lors du procès des « crimes de sang »[1].

En 2001, Tièna Coulibaly est nommé conseiller technique à la Mission de restructuration du secteur coton (MSRC). Il devient en novembre 2008 président directeur général de la Compagnie malienne de développement des textiles du Mali (CMDT), poste qu'il occupe jusqu'à sa nouvelle nomination au gouvernement[1].

Le , il est nommé ministre de l'Économie, des Finances et du Budget dans le Gouvernement de Cheick Modibo Diarra[2]. Il est reconduit dans ce poste dans le gouvernement d'union nationale de Cheick Modibo Diarra le [3] et dans le Gouvernement Diango Cissoko du [4].

Notes et références[modifier | modifier le code]