Thyra de Danemark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Thyra de Danemark
Description de cette image, également commentée ci-après
Thyra de Danemark, au début des années 1900.

Titre

Épouse du prétendant au trône de Hanovre


(44 ans, 10 mois et 23 jours)

Prédécesseur Marie de Saxe-Altenbourg
Successeur Victoria-Louise de Prusse
Biographie
Titulature Princesse de Danemark
Princesse héritière de Hanovre
Duchesse de Cumberland et Teviotdale
Duchesse de Brunswick-Lunebourg
Dynastie Maison de Glücksbourg
Distinctions Ordre de la Reine Marie-Louise
Nom de naissance Thyra Amélie Caroline Charlotte Anne de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg
Naissance
Copenhague (Royaume de Danemark et de Norvège)
Décès (à 79 ans)
Gmunden (Autriche)
Père Christian IX de Danemark
Mère Louise de Hesse-Cassel
Conjoint Ernest-Auguste II de Hanovre
Enfants Louise
Georges
Alexandra
Olga
Christian
Ernest-Auguste III
Religion Luthéranisme danois

Signature

Signature de Thyra de Danemark

La princesse Thyra de Danemark (en danois Prinsesse Thyra af Danmark) née le à Copenhague (Royaume de Danemark et de Norvège) et décédée le à Gmunden (Autriche) devenue 3e Duchesse de Cumberland et Teviotdale par mariage.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Elle est le cinquième enfant et la troisième fille du roi Christian IX de Danemark et de Louise de Hesse-Cassel qui la surnommait la « sage ».

Sa mère aurait voulu la marier aussi brillamment que ses sœurs aînées qui furent tsarine de Russie et reine du Royaume-Uni et Impératrice des Indes et proposa le roi Guillaume III des Pays-Bas mais Thyra rejeta l'idée d'une union avec un homme de 36 ans son aîné, jouissant d'une réputation méritée de débauché que lui avait valu son cynisme et sa grossièreté.

En 1871, âgée de 18 ans, 1a princesse aurait donné le jour à une fille naturelle (qu'elle mit au monde discrètement à Athènes, où régnait son frère Georges Ier de Grèce) qui fut adoptée par un couple danois. Son amant, après une entrevue avec le roi, aurait mis fin à ses jours.[réf. nécessaire]

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Elle épouse en 1878 Ernest-Auguste de Hanovre, dont le royaume avait été annexé par la Prusse douze ans plus tôt. De cette union naquirent :

La famille royale de Hanovre avait trouvé refuge en Autriche et résidait au château de Gmunden. Les maisons impériales de Russie, royales de Danemark et de Hanovre partageait la même rancœur envers a Prusse qui les avait floué de tout ou partie de leur royaume. Les princesses danoises firent partager leur prussophobie à leurs descendants ce qui influencera peut-être la politique des états en 1914.

De ces trois fils, la duchesse de Hanovre perdit le cadet qui n'avait que 16 ans en 1901. Le jeune prince mourut d'une péritonite mal soignée. L'aîné trouva la mort en 1912 dans un accident d'automobile. Il avait 32 ans mais n'étant pas marié, il n'avait pas d'enfant. La succession de la maison de Hanovre reposait sur les épaules du benjamin, le duc Ernest-Auguste qui venait d'avoir 25 ans.

Au grand dam de sa famille, celui-ci s'éprit de l'unique fille du Kaiser et ses sentiments furent partagés par la charmante princesse Prussienne. Un accord fut trouvé : L'extinction de la Maison ducale de Brunswick faisait du prétendant au trône de Hanovre, le souverain légitime du duché de Brunswick. Peu soucieux de compter parmi ses pairs un souverain que le méprisait, le Kaiser avait nommé un régent plutôt que de permettre à la Maison de Hanovre de régner sur un duché enclavé dans son Royaume de Prusse. L'élan romantique qui poussait sa fille et le duc héritier de Hanovre l'un vers l'autre permettait un compromis politique. Le duc de Hanovre renonça à ses prétentions sur le duché de Brunswick en faveur de son fils qui, devenu le gendre du Kaiser, ne pouvait guère s'opposer à lui. Le mariage eut lieu en mai 1913. Ce fut la dernière grande fête politique et familiale qui réunit les têtes couronnées 'Europe avant la Première Guerre mondiale et la chute des monarchies d'Europe centrale et orientale.

Les trois filles du couple ducal connurent des destinées diverses. La benjamine ne se maria pas. La cadette épousa un prince souverain en la personne du grand-duc Frédéric-François IV de Mecklembourg-Schwerin (dont les sœurs furent reine de Danemark et princesse royale de Prusse). L'aînée épousa en 1900 le prince Maximilien de Bade, surnommé "Max" par la famille et "le prince Max" par les gens du commun. Connu pour ses idées libérales qui détonnaient dans ce milieu militariste et conservateur, le prince fut appelé par le Kaiser à la chancellerie de l'Empire en octobre 1918. Paradoxalement, il revint à ce prince héritier d'un des grands-duchés de l'Empire, beau-frère du grand-duc de Mecklembourg-Schwerin et de la fille du Kaiser de proclamer la déchéance de la Maison de Hohenzollern et la chute de la monarchie en Allemagne le 9 novembre 1918.

La duchesse Thyra perdit son mari en 1923. Elle le rejoignit dans la tombe en 1933 à l'âge de 79 ans peu après que l'Allemagne fut devenue Nazie.

Parmi ses descendants se trouvent l'actuel chef de la maison de Hanovre ainsi que la reine Sofia d'Espagne et l'ancien roi des Hellènes Constantin II.

Titulature[modifier | modifier le code]

La princesse Thyra est à sa naissance une princesse de Danemark issue de la maison de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg. Elle épouse le fils ainé du roi de Hanovre, Ernest-Auguste, arrière-petit-fils du roi George III du Royaume-Uni. Par son mariage elle devient donc comme sa sœur Alexandra, princesse de Grande-Bretagne et d'Irlande.

Elle porta successivement les titres de :

  • Son Altesse la princesse Thyra de Danemark (18531858)
  • Son Altesse Royale la princesse Thyra de Danemark (18581878)
  • Son Altesse Royale la princesse héritière de Hanovre, duchesse de Cumberland et Teviotdale, princesse de Grande-Bretagne et d'Irlande et duchesse de Brunswick-Lunebourg (18781918)
  • Son Altesse Royale la princesse héritière de Hanovre, duchesse de Cumberland et Teviotdale (19191933)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]