Thunderstone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thunderstone
Description de cette image, également commentée ci-après

Thunderstone au Sauna Open Air Metal Festival en 2007.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la Finlande Finlande
Genre musical Power metal
Années actives Depuis 2000
Labels AFM Records, Sony Music
Site officiel www.thunderstone.org
Composition du groupe
Membres Pasi Rantanen
Nino Laurenne
Jukka Karinen
Titus Hjelm
Atte Palokangas
Anciens membres Kari Tornack
Rick Altzi
Mirka Rantanen
logo de Thunderstone

Logo de Thunderstone.

Thunderstone est un groupe de power metal finlandais, originaire d'Helsinki. Le groupe est formé en 2000 par le guitariste Nino Laurenne. Après la sortie de leur album, éponyme, le groupe tourne en Europe en soutien à Stratovarius et Symphony X[1]. Thunderstone publie ses quatre premiers albums au label Nuclear Blast ; cependant, leur album Dirt Metal est publié en octobre 2009 chez Sony Music[1]. En 2016 sort l'album Apocalypse Again.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et Thunderstone (2000–2005)[modifier | modifier le code]

Thunderstone est formé au début de 2000 par l'ancien guitariste du groupe speed/thrash Antidote, Nino Laurenne, comme projet parallèle ; sa première démo est enregistrée aux Sonic Pump Studios. Laurenne recrute ensuite l'ancien membre d'Antidote, Titus Hjelm, à la basse et aux chœurs, Pasi Rantanen au chant, et Mirka Rantanen à la batterie. En été 2001, Kari Tornack se joint aux claviers, et Thunderstone devient un quintette.

Avec une démo en circulation, le groupe attire l'intérêt du label Nuclear Blast en fin 2001 auquel ils signent peu de temps après. Thunderstone publie son premier album, l'éponyme Thunderstone, en 2002. Enregistré aux Sonic Pump Studios d'Helsinki (avec Laurenne comme guitariste, producteur, et ingénieur-son) et mixé par Mikko Karmila (Children of Bodom, Amorphis) aux Finnvox Studios (Sentenced, Moonspell, Stratovarius), Thunderstone finit l'année dans plusieurs « top des albums metal en 2002 ». En 2003, après avoir été élu « nouvel arrivant de l'année » par le magazine Rock Hard, Thunderstone tourne en Europe avec Stratovarius et Symphony X[1].

De The Burning à Dirt Metal (2004–2012)[modifier | modifier le code]

Laurenne sur scène en 2007 avec Thunderstone.

Thunderstone revient aux Sonic Pump pour enregistrer un deuxième album, The Burning, qui atteint la 13e place des classements finlandais[2]. Le groupe entre encore en studio en fin 2004 et commence à travailler sur son troisième album, Tools of Destruction. L'album est de nouveau enregistré aux Sonic Pump Studios. La chanson Tool of the Devil atteint la troisième place des classements finlandais[2]. En février 2005, le groupe annonce des dates de tournée avec Hammerfall et Lordi du 21 au 24 avril 2005 en Suisse et en Allemagne[3]. Ils annoncent aussi leur participation aux festivals du 7 juin au 16 juillet en Finlande[3].

Le groupe retourne une fois encore en studio pour l'enregistrement de son quatrième album en 2006. La même année, Thunderstone joue en concert pour la première fois aux États-Unis. En octobre, le groupe prend part au Concours de l'Eurovision où il atteignt la deuxième place avec la chanson Forevermore[4]. Leur succès à l'Eurovision engendre deux singles, 10.000 Ways et Forevermore/Face in the Mirror, qui atteindront le top 3 des classements finlandais[2]. Au final, le groupe publie son quatrième album, Evolution 4.0, en mars 2007, qui atteint la dixième place des classements finlandais[2]. S'ensuit une tournée en soutien à l'album. Cependant, Jens Johansson se retrouve incapable de tourner, et est remplacé par le claviériste de Status Minor, Jukka Karinen, qui rejoint définitivement le groupe[5],[6]. Toujours en 2007, le groupe joue en soutien avec Sonata Artica du 27 au 31 décembre[7].

En août 2008, le groupe démarre l'enregistrement d'un nouvel album[8]. En février 2009, Thunderstone poste la chanson Star issue de son nouvel album sur leur page MySpace[9]. Toujours en 2009, Thunderstone publie son cinquième album, Dirt Metal. À cette période, Mirka Rantanen forme le groupe Hevisaurus.

Apocalypse Again (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Fin de juillet, début août 2013, Thunderstone annonce le départ du chanteur Rick Altzi et du batteur Mirka Rantanen. Au début de février 2014, le groupe annonce un nouveau batteur Atte Palokangas (Agonizer, Before the Dawn). Au début de 2016, le groupe publie un nouvel album intitulé Apocalypse Again[10],[11].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Rick Altzi - chant (2008-2013)
  • Mirka « Leka » Rantanen - batterie
  • Kari Tornack - claviers (2001–2007)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

  • 2011 : All the Best

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Virus
  • 2005 : Tool of the Devil
  • 2007 : 10.000 Ways
  • 2007 : Forevermore / Face in the Mirror
  • 2009 : I Almighty

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Thunderstone biography, sur AllMusic.
  2. a, b, c et d (fi) « Discograph », sur finnishcharts.com (consulté le 25 mars 2016).
  3. a et b (en) « THUNDERSTONE: Tour Dates Announced », sur Blabbermouth.net (consulté le 9 novembre 2016).
  4. (fi) Euroviisut - Kolme ensimmäistä finaalikappaletta selvillä, sur yle.fi.
  5. (en) « THUNDERSTONE – Nino Laurenne, 2016 », sur musicalypse.net, (consulté le 9 novembre 2016).
  6. (en) « THUNDERSTONE: Lineup Changes Announced », sur Blabbermouth.net, (consulté le 9 novembre 2016).
  7. (en) « THUNDERSTONE To Support SONATA ARCTICA In Finland », sur Blabbermouth.net, (consulté le 9 novembre 2016).
  8. (en) « Thunderstone Recording New Album », sur Metal Underground, (consulté le 9 novembre 2016).
  9. (en) « Thunderstone Posts New Song, "Star," Online, Featuring Amorphis Frontman Tomi Joutsen », sur Metal Underground (consulté le 9 novembre 2016).
  10. « Thunderstone - Apocalypse Again », sur La Grosse Radio, (consulté le 9 novembre 2016).
  11. « APOCALYPSE AGAIN(2016) », sur MusicWaves (consulté le 9 novembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]