Pomf et Thud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Thud)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pomf et Thud
Description de cette image, également commentée ci-après
Pomf (à gauche) et Thud (à droite) à la Japan Expo Sud en février 2011.
Nationalité Française
Pays de résidence Drapeau de la France France
Activité principale
Commentateurs de StarCraft II
Signature de Pomf et Thud

Pomf et Thud, de leurs vrais noms Alexandre Noci et Hadrien Noci, sont deux frères[1] commentateurs français[2] de StarCraft II qui commentent des matchs entre joueurs professionnels ou semi-professionnels. Ces matchs sont commentés à partir de replays et sont diffusés sur leur site ou sur leur chaîne YouTube[3] et en podcast sur iTunes[4]. Ils sont amis et travaillent avec les commentateurs de League of Legends, Chips et Noi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

En 2010, alors que la version bêta de StarCraft II sort, Pomf, faute d'avoir un ordinateur assez puissant pour y jouer, s'intéresse aux internautes coréens qui commentent les parties sur le net. « Scotché » devant la passion qui se dégage de ces vidéos, il décide, avec son frère et deux autres amis joueurs, de monter leur propre chaîne de diffusion, et d'en être les propres commentateurs[5].

En septembre 2010, la chaîne est la plus visionnée en France. Cet engouement leur permet le de passer à la phase suivante : commenter en direct, dans un endroit public. C'est le premier O'Gaming : O'Gaming - Des Banelings & de la Mousse[6]. Il a lieu à Boulogne-Billancourt, le 3 juin 2011, dans un bar[5] et réunit les commentateurs, un trio de joueurs français de StarCraft II classés et leurs fans.

À la suite du succès de ce rendez-vous (1 000 personnes viennent, alors que le bar ne peut en accueillir que 200[5]), l'équipe loue le Bataclan, une salle parisienne, le , pour la deuxième édition : O'Gaming 2 : Splits & Kicks[7]. Pomf et Thud partagent alors la scène avec des commentateurs de jeu de combat, Ken Bogard (Street Fighter) et Frionel (Marvel vs. Capcom). Les 1 500 places sont rapidement vendues[5]. Lors de cet événement était également présent en guest-star Kyan Khojandi, l'acteur principal de la série Bref diffusée sur Canal+ depuis septembre 2011, et fan des deux commentateurs.

Le , les deux frères avaient également commenté officiellement en direct les matchs des qualifications françaises de la World Cyber Games[8].

Alt Tab[modifier | modifier le code]

Le 11 octobre 2011, le duo fonde une société avec deux autres membres de leur équipe, « Alt Tab Productions[9] », pour laquelle neuf personnes sont employées à l'organisation d'évènements, l'enregistrement des parties et la diffusion d'émissions sur une web TV[10], O'Gaming TV. La société emploie notamment les commentateurs Chips et Noi, et a pris en charge les tournois associés à League of Legends[11]. En 2013, la société compte deux salariés, et fait travailler une trentaine de personnes à l'année[9].

En , ils annoncent, en association avec les commentateurs britanniques Apollo et TotalBiscuit[11], la mise en place du tournoi Iron Squid : Chapter 1, une compétition mondiale sur plusieurs mois regroupant vingt joueurs parmi les meilleurs du monde. Au fil des semaines, Pomf et Thud ont dévoilé en teasing les joueurs deux par deux, et organisé deux tournois qualificatifs ouverts à tous. La compétition s'est déroulée sur le serveur nord-américain, dans un souci d'équité[12]. Les demi-finales et les deux finales sont organisées en direct au Grand Rex, salle parisienne de plus de 2 500 places. Les quatre joueurs qualifiés, tous coréens, sont assez étonnés par l'accueil du public français, beaucoup plus enthousiaste que ne l'est généralement le public coréen[5]. La deuxième édition d'Iron Squid est elle aussi un succès.

Popularité et visibilité[modifier | modifier le code]

Logo d'O'Gaming TV

Depuis sa première vidéo le [13], la chaîne YouTube de Pomf et Thud a été visionnée plus de 108 000 000 fois[3]. Celle-ci reçoit 400 000 visiteurs uniques par mois en 2011[13].

Ils sont les commentateurs francophones de sport électronique et de jeu vidéo les plus écoutés[13]. Fort de sa popularité, le duo étend son activité et ouvre de nouveaux canaux de communication, en marge de la diffusion de vidéos, pour atteindre son public.

Dans la presse nationale française, les deux animateurs ont fait l'objet d'un article dans L'Express en [13] et d'un article dans L’Équipe magazine courant 2011. Une chronique sur France Culture leur a également été consacrée en [14].

Dans la presse spécialisée, Pomf et Thud apparaissent régulièrement dans des magazines comme Joystick (dont une double page dans le numéro 236 publié en ). Les sites consacrés aux jeux vidéo tels que Gamekult ou Gameblog suivent également leur actualité.

En 2016, Thud est contacté par TF1 comme conseiller en sport électronique pour un épisode de la série télévisée "Alice Nevers, le Juge est une Femme". Il finit par y faire un caméo à l'écran en tant que commentateur d'un tournoi de "Starcraft 2".

Iron Squid[modifier | modifier le code]

Iron Squid Logo.jpg
Article détaillé : Iron Squid.

L'Iron Squid est la compétition organisée par Pomf et Thud la plus connue dans le monde[réf. souhaitée]. Elle a en effet durant ses deux éditions en 2012 accueilli 20 puis 32 joueurs prestigieux, dont la majeure partie étaient invités. Seuls quelques-uns ont dû passer les qualifications. Le premier chapitre d'Iron Squid a eu ses phases finales au Grand Rex, avec 2 500 spectateurs sur place. La deuxième édition était déjà retransmise en plusieurs langues et les phases finales se sont déroulées au Palais des congrès de Paris avec 3 700 spectateurs sur place. C'est la première fois que des événements e-sportifs d'une telle envergure se sont passés en France et la compétition a connu un franc succès[réf. souhaitée], la troisième édition est attendue avec grande impatience[réf. souhaitée].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Iron Squid 2012
Événement Date Gagnant Finaliste
Iron Squid : Chapter 1 Du 19 février au 5 mai 2012 Drapeau : Corée du Sud (T) MMA Drapeau : Corée du Sud (Z) Symbol
Iron Squid : Chapter 2 Du 28 novembre 2012 au 27 janvier 2013 Drapeau : Corée du Sud (Z) Life Drapeau : Corée du Sud (Z) DongRaeGu

O'Gaming Summer Party[modifier | modifier le code]

Le 26 juillet 2013, Pomf et Thud organisent un évènement à Lyon ayant pour thème le jeu Starcraft II[15].

C'est l'occasion pour faire participer les joueurs suivants : Stephano, Dayshi, Stardust, Babyknight.

Underdogs[modifier | modifier le code]

Underdogs
Description de l'image Starcraft II Battles Underdogs Logo.png.
Généralités
Sport StarCraft II
Création 30 septembre 2013
Organisateur(s) O'Gaming TV
Édition Saison 26 des Underdogs
Éditions 25 Underdogs
4 Topdogs
Type / Format Qualification, Arbre à élimination : Best of 3 Finale : Best of 5
Nations Drapeau : France France
Participants 8 à 12
Site web officiel O'Gaming TV

Palmarès
Tenant du titre Topdogs : (T) MarineLorD
Underdogs : (T) Uzitoki
Plus titré(s) TD : (T) MarineLorD (2)
UD : (P) Lilbow (8)

Les Underdogs sont une série de tournois joués par des joueurs français. Ces matchs sont joués tous les lundis à 20h et sont répartis en saisons avec des phases finales. À partir de la saison 22, les meilleurs joueurs s'affrontent dans les Topdogs : 5 joueurs considérés comme ayant le meilleur niveau français sont invités et 3 autres sont issus du top 3 des Underdogs.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Vainqueurs des Underdogs
Saison Gagnant Récompense
1 Antoine « Dayshi » Stievenart 150 EUR
2 Sébastien « FireCake » Lebbe 150 EUR
3 Downfall 150 EUR
4 Antoine « Dayshi » Stievenart 300 EUR
5 Antoine « Dayshi » Stievenart 300 EUR
6 David « Lilbow » Moschetto 300 EUR
7 Antoine « Dayshi » Stievenart 300 EUR
8 David « Lilbow » Moschetto 300 EUR
9 David « Lilbow » Moschetto 300 EUR
10 Alexis « MarineLorD » Eusebio 300 EUR
11 David « Lilbow » Moschetto 200 EUR
12 David « Lilbow » Moschetto 200 EUR
13 David « Lilbow » Moschetto 200 EUR
14 Alexis « MarineLorD » Eusebio 200 EUR
15 Alexis « MarineLorD » Eusebio 200 EUR
16 Alexis « MarineLorD » Eusebio 200 EUR
17 David « Lilbow » Moschetto 200 EUR
18 David « Lilbow » Moschetto 200 EUR
19 Théo « PtitDrogo » Freydière 200 EUR
20 Adrien « DnS » Bouet 200 EUR
21 Adrien « DnS » Bouet 200 EUR
22 Adrien « DnS » Bouet 200 EUR
23 Clément « Denver » Coste 200 EUR
24 Thomas « ShaDoWn » Labrousse 200 EUR
25 Uzikoti 200 EUR
Vainqueurs des Topdogs
Saison Gagnant Récompense
1 David « Lilbow » Moschetto 600 EUR
2 Antoine « Dayshi » Stievenart 600 EUR
3 Alexis « MarineLorD » Eusebio 600 EUR
4 Alexis « MarineLorD » Eusebio 600 EUR

WarHounds[modifier | modifier le code]

WarHounds
Description de l'image WarHounds Logo.png.
Généralités
Sport StarCraft II
Éditions 4
Participants 3
Site web officiel O'Gaming TV

Les WarHounds sont une compétition où trois des meilleurs joueurs du monde s'affrontent entre eux. Chaque saison réunit trois nouveaux joueurs de races différentes. Les matchs sont commentés le lundi sur O'Gaming TV à 22h30.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Saison Gagnant Récompense
1 Drapeau : Norvège Jens « Snute » Aasgaard 250 USD
2 Drapeau : Corée du Sud Ko « HyuN » Seok Hyun 250 USD
3 Drapeau : Corée du Sud Jang « MC » Min Chul 250 USD
4 Drapeau : Mexique Juan Carlos « MajOr » Tena Lopez 200 USD

Nation Wars[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Nation Wars.

Nation Wars est un tournoi de StarCraft II opposant plusieurs équipes représentant différents pays. Les équipes sont composées de trois joueurs au préalable choisis par la communauté par un système de vote. Des commentaires des parties sont proposés en plusieurs langues, avec en Français l'équipe O'Gaming. Monté tout d'abord à partir de huit équipes, il compte depuis 2017 trente-deux nations participantes, les phases finales étant organisées pour se dérouler en live[16]. L'éditeur Blizzard Entertainment en est partenaire depuis la quatrième édition[17] et la dotation est pour la dernière édition de 50 000 USD.

La cinquième édition de la compétition se déroule du 21 mars au 22 avril 2018, les phases finales de l'événement se jouant à Paris, à La Villette[18].

Palmarès
Édition Vainqueur
1 (2014) Drapeau : Norvège Norvège
2 (2014) Drapeau : Norvège Norvège (2)
3 (2015-2016) Drapeau : France France
4 (2016-2017) Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud
5 (2018) Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Interview de Pomf et Thud par NoWatch.net.
  2. Commentateur de jeux vidéo, un métier qui se développe, Le Figaro, 25 novembre 2012, consulté le 10 février 2013.
  3. a et b (fr) YouTube : Chaîne de Pomf et Thud.
  4. Podcast Pomf&Thud, iTunes.
  5. a b c d et e L'incroyable histoire de Pomf et Thud, Alice Gamer, 7 février 2013, consulté le 10 février 2013.
  6. (fr) YouTube : Bande annonce de l'évènement O'Gaming - Des Banelings et de la Mousse.
  7. (fr) YouTube : Bande annonce de l'évènement O'Gaming 2 : Splits & Kicks.
  8. (fr) Gameblog : Interview de Pomf et Thud lors de la WCG.
  9. a et b Profession : commentateurs de jeux vidéo, Le Point, 25 janvier 2013, consulté le 30 janvier 2013.
  10. La vidéo, rampe de lancement de l'e-sport, France TV Info, 19 août 2012, consulté le 17 janvier 2013.
  11. a et b Pomf « Iron Squid 2 déjà prévu » (interview du fondateur d’O'gaming TV), 23 février 2012, consulté le 17 janvier 2013.
  12. Actualité d'esportsfrance.com en rapport avec Iron Squid.
  13. a b c et d Pomf et Thud, les Roland et Larqué de Starcraft 2, L'Express, 21 mai 2011, consulté le 10 février 2013.
  14. (fr) YouTube : Chronique sur Pomf et Thud chez France Culture.
  15. http://www.ogaming.tv/ogaming-summer-party
  16. Paul Arrivé, « eSport : La Corée du Sud remporte les NationWars IV », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  17. Clément Authié, « NW4 : La Corée met tout le monde d’accord », Canal Esport Club,‎ (lire en ligne).
  18. Paul Arrivé, « Esport - Starcraft II : Coup d'envoi des Nation Wars 5 », L'Equipe,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]