Thu Kamkasomphou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thu Kamkasomphou
Image illustrative de l’article Thu Kamkasomphou
Thu Kamkasomphou lors du Côte d'Azur Open 2014.
Contexte général
Sport tennis
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : France française
Nationalité France
Naissance (52 ans)
Lieu de naissance Savannakhet (Drapeau du Laos Laos)
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux paralympiques 2 2 1
Chp. du monde handisport 1 2 3
Chp. d'Europe handisport 8 1
Chp. de France handisport 1

Thu Kamkasomphou, née le à Savannakhet au Laos[1], est une pongiste française.

Carrière[modifier | modifier le code]

Née au Laos, elle arrive en France, à Rennes précisément, à l'âge de douze ans et commence le tennis de table la même année[2].

Promise à un bel avenir, elle intègre rapidement le Centre de haut niveau de Caen[2]. Elle atteint même la 8e place junior nationale[3]. Malheureusement, à l'âge de 18 ans, on lui diagnostique une périartérite noueuse (PAN) et elle doit abandonner la compétition chez les valides[2]. Elle arrête quelques années avant qu'on lui propose, en 2000, de participer aux qualifications pour les Jeux paralympiques de Sydney[4]. Elle remporte ses les deux tournois et se qualifie pour les Jeux, où elle remporte le titre en classe 8[4]. À Athènes, elle remporte la médaille de bronze par équipe[5].

Elle représente la France aux Jeux paralympiques d'été de 2008, en classe 8, et remporte pour la deuxième fois de sa carrière la médaille d'or dans sa catégorie, battant en finale la Suédoise Josefin Abrahamsson 3-0[6].

Lors des Jeux paralympiques de Londres, elle remporte la médaille d'argent en s'inclinant (11-3, 11-4, 12-14, 11-5) face à la Chinoise Mao Jingdian[7]. Depuis 2007, Thu Kamkasomphou n'avait pas été battue lors de compétitions internationales[7]. Quatre ans plus tard à Rio, elle obtient la même médaille en s'inclinant (11-6, 11-8, 11-3) là aussi face à la Chinoise Mao[8].

Lors des Championnats du monde de 2018 en Slovénie, elle est médaillée d'argent, encore une fois battue par la Chinoise Mao[9].

En 2019, elle remporte son septième titre de championne d'Europe aux Championnats d'Europe handisport 2019[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux paralympiques[modifier | modifier le code]

Elle a participé à 5 éditions des Jeux paralympiques :

  • Médaille d'or, Jeux paralympiques Championne paralympique en 2000
  • Médaille de bronze, Jeux paralympiques Médaillée de bronze en 2004
  • Médaille d'or, Jeux paralympiques Championne paralympique en 2008
  • Médaille d'argent, Jeux paralympiques Médaillée d'argent en 2012
  • Médaille d'argent, Jeux paralympiques Médaillée d'argent en 2016

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

  • Médaille de bronze Médaille de bronze en 2002 à Taïwan
  • Médaille d'argent Vice-championne du monde en 2006 en Suisse
  • Médaille d'or Championne du monde en 2010 en Corée
  • Médaille de bronze Médaillée de bronze à Pékin en 2014
  • Médaille d'argent Vice-championne du monde en 2018 en Slovénie

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

  • Médaille d'or, Europe Championne d'Europe en 2001 en Allemagne
  • Médaille d'or, Europe Championne d'Europe en 2003 en Croatie
  • Médaille d'or, Europe Championne d'Europe en 2005 en Italie
  • Médaille d'or, Europe Championne d'Europe en 2007 en Slovénie
  • Médaille d'or, Europe Championne d'Europe en 2009 en Italie
  • Médaille d'or, Europe Championne d'Europe en 2011 en Croatie
  • Médaille d'or, Europe Championne d'Europe en 2013 à Lignano (Italie)
  • Médaille de bronze, Europe Médaillée de bronze en 2015 à Velje (Danemark)
  • Médaille d'or, Europe Championne d’Europe en 2019 en Suède

Championnats de France[modifier | modifier le code]

  • 16 fois championne de France : de 2000 à 2011, 2014 , 2016, 2018[11]

Décoration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche média individuelle Thu Kamkasomphou », sur athenes.france-paralympique.fr (consulté le 31 octobre 2016)
  2. a b et c « THU KAMKASOMPHOU : MA VICTOIRE SUR LE HANDICAP », Sans Filtre,‎ (lire en ligne)
  3. « Thu Kamkasomphou, une sportive en or... » (consulté le 22 septembre 2019)
  4. a et b « Kamkasomphou : «L’évolution reste toujours possible» - Handisport », sur Sport24, (consulté le 22 septembre 2019)
  5. (en) « Thu Kamkasomphou - Table Tennis | Paralympic Athlete Profile », sur International Paralympic Committee (consulté le 22 septembre 2019)
  6. (en) "Thu Kamkasomphou claims title of Table Tennis Women's Individual Class 8", Site officiel des Jeux paralympiques de Beijing, 11 septembre 2008
  7. a et b « Thu Kamkasomphou tombe de très haut », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  8. « Tennis de table : Thu Kamkasomphou obtient la médaille d'argent », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  9. « Lamirault en or, Kamkasomphou en argent, Barneoud et Molliens en bronze | Handisport.org », sur Handisport (consulté le 22 septembre 2019)
  10. FFHandisport, « #EURO2019•ALERTE MÉDAILLE THU KAMKASOMPHOU EN OR 11e titre de championne d’Europe. Une incroyable joueuse qui ne cesse de prouver qu’on peut compter sur elle dans les grands rendez-vous ! Elle se qualifie pour les Jeux de #Tokyo2020. Chapeau bas !pic.twitter.com/7xXd5yV7Wb », sur @FFHandisport, (consulté le 22 septembre 2019)
  11. « Thu Kamkasomphou », sur Les Athlètes du Bien-être (consulté le 22 septembre 2019)
  12. Décret du 14 novembre 2008 publié au JORF du 15 novembre 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]