Thrombose veineuse cérébrale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thrombose veineuse cérébrale

Classification et ressources externes

Description de cette image, également commentée ci-après

Sinus veineux duraux

CIM-10 I63.6, I67.6
CIM-9 325, 437.6
DiseasesDB 2242
eMedicine neuro/642  radio/105
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La thrombose veineuse cérébrale, appelée aussi thrombophlébite cérébrale ou thrombose des sinus veineux cérébraux, consiste en l'obstruction d'une veine ou d'un sinus veineux intracérébral par un caillot (thrombus).

La thrombose veineuse cérébrale est une forme rare d'accident vasculaire cérébral (AVC) qui résulte de la thrombose (occlusion due à un caillot de sang) du sinus veineux cérébral (principale veine drainant le sang depuis le cerveau).

Les symptômes sont généralement d'apparition progressive et celles d'un syndrome d'hypertension intracrânienne : ils peuvent inclure des céphalées, des vomissements en jet, des anomalies de la vision, les signes d'AVC, des crises d'épilepsies et parfois des signes de localisation hémisphérique. Le diagnostic se fait à l'aide de l'IRM cérébrale avec angio-IRM veineux, les deux examens de référence dans le diagnostic de la thrombose cérébrale. A l'IRM, un hypersignal T1 et T2 ainsi qu'un hyposignal en T2* (ou écho de gradient) sont visibles. Un signe du "delta" objectivant le thrombus est également visible après injection de gadolinium. l 'angio-IRM permet de voir l'absence de flux dans le sinus veineux occlus. On la traite avec des anticoagulants en l’absence de contre-indication, l'alternative étant un traitement antiplaquettaire, par aspirine (entre 50 et 300mg) ou par clopidogrel (75mg par jour).

Une forme particulière est la thrombose du sinus caverneux.