Threads POSIX

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les threads POSIX, souvent appelés pthreads, sont un sous-standard de la norme POSIX décrivant une interface de programmation permettant de gérer des threads. Il s'agit du standard IEEE Std 1003.1c-1995 (POSIX.1c, Threads extensions).

Cette interface est disponible sur la plupart des systèmes Unix modernes, par exemple Linux, les différentes variantes modernes de BSD, Mac OS X et Solaris[1],[2]. Elle n'est pas disponible nativement sous Microsoft Windows mais il existe plusieurs implémentations dont une de Microsoft[3].

Spécification[modifier | modifier le code]

Le standard définit un ensemble de types de données, de fonctions et de constantes en langage C. Le fichier à inclure dans les sources en C se nomme pthread.h. Une centaine de fonctions sont ainsi définies[4].

La bibliothèque dispose notamment de fonctions permettant la création et la destruction de threads, l'ordonnancement des tâches, leur synchronisation, la gestion des signaux et des données partagées[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Robbins, « POSIX threads explained », IBM developerWorks : « When you want to write portable multithreaded code, code that works under Solaris, FreeBSD, Linux, and more, POSIX threads are the way to go. »
  2. José R.C. Cruz, « Mastering Threads on Mac OS X » : « The POSIX thread library (…) is platform-agnostic, and available on all POSIX-compliant systems such as Linux, BSD, and Mac OS X. »
  3. (en)« Pthread Support in Microsoft Windows Services for UNIX Version 3.5 », Microsoft,
  4. (en)« <pthread.h> », The Open Group
  5. (en)Adrien Lamothe. « An overview of Pthreads with current trends » dans OSCON (O'Reilly Open Source Convention) 2007 . 

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]