Thor : Ragnarok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thor : Ragnarok
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film.
Réalisation Taika Waititi
Scénario Christopher Yost (en)
Craig Kyle (en)
Stephany Folsom
Acteurs principaux
Sociétés de production Marvel Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre super-héros
Durée 130 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Thor : Ragnarok est un film de super-héros américain réalisé par Taika Waititi, sorti en 2017. Produit par Marvel Studios et distribué par Walt Disney Motion Pictures, il est basé sur le personnage de Thor, créé par Stan Lee et édité chez Marvel Comics. Dix-septième film de l'univers cinématographique Marvel, il fait suite à Thor (2011) et Thor : Le Monde des ténèbres (2013). L'intrigue s'inspire des comics Ragnarok et Planet Hulk[1].

Le troisième volet des aventures de Thor a été annoncé par Kevin Feige en avec Taika Waititi au poste de réalisateur. Alors que Chris Hemsworth et Tom Hiddleston avaient précédemment confirmé leur participation au film, le reste de la distribution est dévoilé en [2]. Le tournage a commencé en pour s’achever trois mois plus tard. Il a été tourné principalement au Village Roadshow Studios dans la Gold Coast, en Australie, mais aussi à Brisbane (Queensland)[3],[4] et à Sydney.

Synopsis[modifier | modifier le code]

C'est la quenouille !

Après les évènements de Sokovie et l'affrontement avec Ultron[5], Thor est parti à la recherche des Pierres d'Infinité. Après deux ans sans résultats, il se retrouve emprisonné à l'autre bout de l'univers (à Muspellheim). Il se libère et vainc le démon enflammé Surtur, après que ce dernier lui a appris qu'Asgard est sans défense en l'absence du « Père de Toute Chose », Odin. Thor lui arrache la couronne incrustée dans son crâne que le démon comptait plonger dans l'Éternelle Flamme afin de provoquer le Ragnarök, la destruction d’Asgard.

Le Dieu du Tonnerre revient à Asgard avec ce trophée, constatant qu'Heimdall a été chassé et remplacé par Skurge pour trahison et que la décadence règne dans son royaume. Il démasque son frère Loki sous les traits d'Odin puis l’emmène sur Terre afin de ramener leur père. Avec l'aide du Docteur Strange, qui veut voir les Asgardiens quitter la Terre au plus vite, ils le retrouvent en Norvège au bord de la cote. Ce dernier leur révèle être mourant et ce que cela entraînera au moment même de sa mort.

Une fois leur père mort, survient leur sœur aînée Hela, déesse de la Mort, qui clame son droit au trône d'Asgard et brise le marteau de Thor. Loki, terrifié face au sort de l'arme fétiche de son frère, ordonne qu'on les ramène à Asgard. Hela profite du Bifröst ouvert pour se rendre à Asgard, source de son pouvoir, et en profite pour se débarrasser des deux Asgardiens en leur faisant quitter de force le faisceau. Elle arrive à destination et tue sans difficultés Volstagg et Fandral alors que Skurge préfère se soumettre. L'aînée d'Odin atteint la cité et se débarrasse à elle seule sans problème de la garde asgardienne toute entière menée par Hogun. Elle révèle l'histoire cachée du Royaume des Dieux à son nouveau serviteur, faite de conquêtes et de massacres perpétrés par Odin et sa fille, jusqu'à ce qu'Odin renonce aux tueries et envoie sa fille, assoiffée de conquêtes et de tueries, dans une prison dimensionnelle. Elle pénètre ensuite dans la chambre forte, expliquant que la plupart des « trésors » qu'elle renferme, dont le Gant d'Infinité, sont factices puis s'empare d'une braise de l'Éternelle Flamme et s'en sert pour faire resurgir des catacombes de la cité les Asgardiens morts lors de ses conquêtes et inhumés dans celles-ci ainsi que Fenrir, un monstrueux loup démesuré, ancien familier de la Déesse de la Mort. Elle les prend sous son contrôle et commence à asservir Asgard.

Thor échoue sur la décharge de Sakaar, un monde entouré de portails cosmiques. Il est rapidement fait prisonnier par une jeune femme et conduit devant le Grand Maître, gouverneur de ce monde et père du Tournoi des champions. Ce dernier lui explique qu'en tant que prisonnier, il devra se battre pour survivre. Thor remarque la présence de son frère à proximité et tente d'attirer son attention. Loki essaie de l'ignorer mais Thor met les pieds dans le plat et révèle leur parenté au Grand Maître, intrigué. Loki révèle à son demi-frère qu'après plusieurs semaines, il a finalement réussi à s'attirer les faveurs de leur hôte, ce qui surprend Thor car il n'est sur ce monde que depuis quelques heures, le temps s'écoulant plus lentement en dehors de ce monde. Le Dieu prisonnier explique que la situation de son monde est préoccupante et qu'il doit quitter l'endroit au plus vite mais le Grand Maître lui indique que le seul moyen de quitter Sakaar est de vaincre son « champion » en combat singulier. Thor, persuadé de pouvoir l'emporter, accepte malgré les suppliques de son frère pour le décourager de cette idée.

Avant l'affrontement, il rencontre les autres gladiateurs dont Korg, un être composé de roches qui se présente comme leur chef. Une fois à l'armurerie, il revoit sa geôlière et tente de la convaincre de le libérer mais elle le neutralise avec un implant délivrant une puissante décharge électrique qu'elle lui a posé lors de sa capture. Son nouvel ami le met en garde contre « ces Asgardiens » qui ne sont pas faciles à tuer. Thor retente alors sa chance, jouant sur la corde du patriotisme et remarque un tatouage sur son poignet, celui de l'ordre des Valkyries (les guerrières d'élite d'Asgard). Il est malheureusement confronté à un mur et prend une autre décharge.

Après avoir été habillé et coiffé pour le combat (perdant de force ses cheveux longs), Thor se retrouve dans l'arène sous le nom de « Lord du Tonnerre ». Lorsque son adversaire apparaît, il exulte à la surprise du public tout entier alors que Loki se décompose : le champion en titre est Hulk, porté disparu depuis les événements de la Sokovie. Alors que Thor explique que le colosse émeraude est un « collègue de travail », ce dernier colle un coup brutal à son ami et lui fait traverser l'arène pour s'écraser contre l'une des parois et la traverser. Thor est rapidement dépassé même en tentant de faire appel à Banner dans l’inconscient de la créature mais réussit à porter un coup qui sonne son ami. Il tente d'utiliser la technique de relaxation utilisée par la Veuve Noire pour le calmer mais cela échoue et il subit le même sort que Loki lors de l'attaque sur New York, à la grande satisfaction de ce dernier. Alors qu'il est sur le point d'être tué, une vision de son père le dote soudain de la puissance du Tonnerre qu'il utilise contre Hulk et qui lui permet de le repousser. Il semble être sur le point de porter le coup de grâce quand le Grand Maître active son implant et le neutralise. Se réveillant dans la chambre de Hulk, il découvre que celui-ci est arrivé en Quinjet après sa fuite et est resté sous sa forme « verte » depuis. Après une dispute avec lui, il découvre également le lien d'amitié entre lui et la Valkyrie qui l'a fait prisonnier.

Se sentant perdu, il fait appel à Heimdall via la vue omnisciente de ce dernier qui lui révèle qu'Hela prend le contrôle d'Asgard avec Skurge comme Exécuteur et que la seule chose qui l'a empêchée de commencer la conquête de l'univers est la disparition de l'épée qui active le Bifrost, fait dont il est responsable. Il explique ensuite à son prince que pour quitter Sakaar, il doit passer par le plus gros des portails au-dessus du monde.

Armé de toutes ces informations, Thor convainc Hulk de faire venir la Valkyrie puis l'affronte et décrit à la jeune femme la situation d'Asgard et l'amène à expliquer les raisons de son exil dans cet endroit. Elle lui révèle que lors de la bataille entre Odin et Hela, le Dieu des Dieux a envoyé les Valkyries la neutraliser et elle fut la seule survivante, choisissant la fuite plutôt que la mort honorable au combat. Thor reconnait que son père a eu tort et lui révèle qu'il est mort. Il révèle aussi que lors de leur petite rixe, il a subtilisé la télécommande de son implant et le désactive puis prend la fuite en sautant par la fenêtre avant de rejoindre le Quinjet pour quitter ce monde, Hulk ayant clairement fait comprendre qu'il ne quitterait jamais un monde où il est acclamé pour un monde où il est méprisé. Cependant, ce dernier n'accepte pas que son seul adversaire valable (et l'un de ses seuls amis) s'en aille et détruit le fuselage de l'appareil. Le Dieu du Tonnerre, essayant d'activer la propulsion avant qu'elle ne soit entièrement détruite, met en route le dernier message laissé par Natasha Romanoff, ce qui éveille la conscience de Banner. Hulk tente de combattre sa présence mais Thor fait appel aux sentiments de son ami pour la jeune femme et le fait redevenir humain. Bruce se réveille paniqué sans savoir où il est ni depuis combien de temps il n'a plus le contrôle et prend la fuite avec Thor qui essaie d'amener en douceur (mais maladroitement) leur situation.

De son côté, le Grand Maître est irrité d'avoir perdu son champion et envoie les responsables (à savoir la Valkyrie et Loki) à sa recherche ainsi qu'à celle de son « kidnappeur » en les mettant en compétition. La jeune femme neutralise Loki une fois qu'ils ont quitté le Grand Maître après que le Dieu de la Malice a découvert son identité et l'a replongée dans ses pires souvenirs pour prendre l'avantage sur elle puis retrouve Thor, acceptant de l'aider et lui offrant Loki en gage de sa bonne foi. Thor met au point un plan en envoyant la Valkyrie libérer les gladiateurs pour déclencher une révolte tandis que lui et son frère vont s'emparer d'un des vaisseaux du Grand Maître pour fuir par « l'Anus de Satan », le plus gros portail de Sakaar.

Le plan semble se dérouler comme prévu mais Thor, ayant appris à anticiper les coups en traître de Loki, lui colle l'implant qu'il s'est retiré sous couvert d'une tape amicale et l'active lorsque ce dernier met son propre plan à exécution. Le laissant tétanisé par la décharge délivrée en continu, il s'empare d'un vaisseau et part récupérer Banner. Ils sont pris en chasse par des chasseurs de la garde mais la Valkyrie en élimine une bonne partie, épaulée par Thor une fois que son véhicule est détruit. Les deux Asgardiens remontent à bord du vaisseau piloté tant bien que mal par Bruce et s'échappent. De leur côté, les gladiateurs décident de quitter Sakaar à leur tour, la révolte ayant dégénérée en révolution globale. Korg trouve Loki et le libère de l'implant puis lui propose de les accompagner.

Pendant ce temps, Heimdall organise le sauvetage du peuple asgardien face à Hela qui supprime quiconque s'oppose à sa soif de pouvoir et de conquête. Thor décide d'affronter Hela seul et charge la Valkyrie et Banner d'escorter les Asgardiens jusqu'au Bifrost pour être évacués. Alors qu'ils sont presque à destination, ils découvrent que le Pont est gardé par Fenrir et quelques gardes tandis que Skurge et le reste de l'armée les prennent en tenaille par l'autre côté. Voyant la situation dégénérer, Banner décide, malgré le risque de rester de nouveau prisonnier de son propre esprit, de redevenir Hulk et affronte le gigantesque loup avant de tomber du pont avec lui. La Valkyrie, vêtue et armée de sa tenue de guerrière asgardienne, quitte le vaisseau trop endommagé pour continuer à voler et affronte au sol les troupes d'Hela mais ils sont rapidement dépassés par le nombre jusqu'à ce qu'un gigantesque vaisseau arrive et fasse de gros dégâts dans les rangs ennemis. Le vaisseau fait descendre une passerelle sur le pont et laisse apparaître Loki et les gladiateurs qui descendent en renfort pour permettre au peuple d'embarquer à bord.

L'affrontement fratricide entre la déesse de la Mort et le dieu du Tonnerre tourne en faveur de la première et coûte même son œil droit à Thor. Soudain, la vision de son père lui revient et ce dernier lui explique que le marteau n'était pas la source de son pouvoir mais un catalyseur censé l'aider à le contrôler. Thor laisse alors exploser sa puissance et fait tomber un éclair d'une puissance inimaginable sur Hela, mais en vain. Il décide donc de rejoindre son peuple et de fuir avec lui. Il retrouve avec étonnement son frère et défait Skurge puis a une révélation suite aux paroles de son père. Le pouvoir d'Hela puisant sa source dans Asgard même, il demande à Loki de se rendre dans la chambre forte et de placer le casque de Surtur dans l'Éternelle Flamme afin de réaliser la prophétie de Ragnarök qu'il comptait empêcher. Loki s'y rend et s'attarde devant le Tesseract (contenant la pierre de l'Espace, une des six Pierres d'Infinité) avant d'exécuter le rituel : le démon renaît, haut comme une montagne, et commence à détruire le royaume d'Asgard.

La fille d'Odin tente d'empêcher la fuite du vaisseau avec une colonne de pierre utilisée par ces derniers soldats pour se hisser à bord et faire un massacre. Skurge, qui s'était réfugié avec les autres dans le vaisseau et regrettant ses actes, se sacrifie pour détruire la colonne et emporter les soldats avec lui. Hulk réussit à balancer Fenrir dans la chute d'eau donnant sur le cosmos et remonte sur le pont puis voyant Surtur détruire la cité, commence à l'attaquer avant d'être retenu par la Valkyrie et Thor. Ils montent à bord du vaisseau tandis que le Ragnarök consume Asgard sur lequel est restée Hela, consumée également.

À bord du vaisseau, Thor découvre que son frère a choisi de rester et accepte enfin de devenir souverain du peuple asgardien. Il choisit leur prochaine destination : la Terre.

Première scène post-générique

Loki fait remarquer à Thor que ce n'est pas une bonne idée de le ramener sur Terre. Thor lui assure que tout va bien se passer. Il est alors interrompu par l’arrivée du Sanctuaire, le gargantuesque vaisseau éternel de Thanos sur la trajectoire du leur...

Seconde scène post-générique

Le Grand Maître et deux de ses servantes s’extraient d'un container en plein milieu de la décharge de Sakaar tandis que des ferrailleurs les encerclent. Il les félicite pour leur révolution ainsi que lui-même, notant qu'une révolution ne peut naître qu'à cause du tyran qui oppresse le peuple, à savoir lui, mais cela ne semble pas les convaincre alors qu'ils se rapprochent de plus en plus de lui...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[10] et selon le carton du doublage français cinématographique[11].

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Pendant la promotion de Thor : Le Monde des ténèbres, en , Chris Hemsworth a déclaré qu’il avait été contacté par Marvel Studios pour un troisième film Thor et deux autres films Avengers, et qu’il serait heureux de continuer à jouer Thor dans le futur si les fans de l’univers cinématographique Marvel en demandaient plus. En réponse à ces propos, Kevin Feige a déclaré que certains éléments du second opus de Thor laissaient suggérer une direction pour un troisième film possible, ajoutant : « Nous avons définitivement une histoire que nous aimerions raconter[12]. »

En janvier 2014, quelques mois après la sortie du deuxième opus, Marvel Studios engage Craig Kyle (en) et Christopher Yost (en) pour écrire le scénario de Thor 3[13]. En octobre, l'agenda de la phase III des films de l'univers Marvel est publié, révélant que le film serait sous-titré Ragnarok, et sa première date de sortie est posée au . Il est également indiqué que les événements du film seront étroitement liés à Avengers : L'Ère d'Ultron[14].

En juillet 2015, le producteur Kevin Feige annonce un tournage en [15]. L'information est confirmée par Marvel Studios qui engage Taika Waititi pour le réaliser[16]. En décembre 2015, Marvel engage une nouvelle scénariste, Stephany Folson, pour réécrire le script[17].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En , la présence de Mark Ruffalo est confirmée. Il incarnera pour la 3e fois Bruce Banner/Hulk[18]. Un mois plus tard, Cate Blanchett intègre le casting dans un rôle non dévoilé, que l'on apprendra être Hela, dès janvier 2016[19]. En , l'actrice Tessa Thompson est annoncée dans le rôle de Valkyrie[20].

En , Jeff Goldblum et Karl Urban intègrent eux aussi la distribution pour incarner respectivement le Grand Maître et Skurge l’Exécuteur[21].

Sam Neill rejoint la distribution dans un rôle non dévoilé en septembre 2016. Il retrouve ainsi Jeff Goldblum avec qui il a tourné Jurassic Park sorti en 1993[22].

Jaimie Alexander ne reprend pas son rôle de Sif, le planning de tournage de la série Blindspot rendant impossible son déplacement sur le tournage du film[23].

Matt Damon fait un caméo en faisant l'acteur interprétant Loki au théâtre. Il s'agit d'un clin d'œil à son rôle de Loki dans le film Dogma.[réf. nécessaire]

Tournage[modifier | modifier le code]

Tournage du film dans le centre d'affaires de Brisbane

Le tournage a débuté le dans la région de Queensland en Australie[24] sous le titre de travail Creature Report[25]. Il a lieu principalement aux Village Roadshow Studios dans la Gold Coast[26].

Le tournage se déroule ensuite dans d'autres villes du Queensland, notamment à Brisbane. Le centre d'affaires de Brisbane est utilisé pour reconstituer New York[27]. Quelques scènes sont également tournées à Sydney en Nouvelle-Galles du Sud[28].

Musique[modifier | modifier le code]

La musique du film est composée par Mark Mothersbaugh. Avec un style très inspiré des synthétiseurs des années 1980, il avoue s'être inspiré du travail Jean-Michel Jarre[29]. Les thèmes des deux précédents films, composé par Patrick Doyle et Brian Tyler, tout comme The Lonely Man de Joe Harnell tiré de la série télévisée L'Incroyable Hulk [30].

On peut entendre à deux reprises dans le film la chanson Immigrant Song de Led Zeppelin. Celle-ci est particulièrement adaptée au film, puisqu'elle parle de la mythologie viking, et évoque même « le marteau des Dieux » ce qui ne manque pas de faire penser à Mjolnir[31]. Le Concerto pour 2 violons en ré mineur de Bach est également entendu dans le film.

No Titre Durée
1. Ragnarok Suite 8:53
2. Running Short on Options 2:46
3. Thor: Ragnarok 1:09
4. Weird Things Happen 1:46
5. Twilight of the Gods 6:14
6. Hela vs. Asgard 4:30
7. Where am I? 1:39
8. Grandmaster’s Chambers 1:18
9. The Vault 3:47
10. No One Escapes 3:01
11. Arena Fight 3:32
12. Where’s the Sword? 4:33
13. Go 1:43
14. What Heroes Do 1:37
15. Flashback 2:59
16. Parade 2:20
17. The Revolution Has Begun 1:47
18. Sakaar Chase 2:12
19. Devil’s Anus 4:52
20. Asgard Is a People 4:20
21. Where To? 2:22
22. Planet Sakaar 2:14
23. Grandmaster Jam Session 3:16

Sortie[modifier | modifier le code]

La date de sortie en salles de Thor : Ragnarok a été dans un premier temps fixée au 28 juillet 2017[32]. Après l’annonce du film Spider-Man: Homecoming, elle a été repoussée au 25 octobre 2017 en France, au 7 octobre 2017 au Royaume-Uni, au 3 novembre 2017 aux États-Unis, en IMAX.

Promotion[modifier | modifier le code]

Les premières informations ont été révélées au Comic-Con de San Diego de 2016, où Marvel a exposé une réplique de l’armure de gladiateur de Hulk[33].

Une série de documenteurs, réalisés par Taika Waititi, est sortie. Sous le nom Team Thor, ils décrivent ce que faisaient Thor et Bruce Banner alors que les autres Avengers s'affrontaient dans Captain America: Civil War[34],[35]. Ils montrent également Thor vivant en colocation avec Daryl, interprété par Daley Pearson, un simple employé de bureau en Australie. La première partie est diffusée en ligne en août 2016[35], et la deuxième, Team Thor: Part 2, avec l'édition spéciale du Blu-Ray du film Doctor Strange en février 2017[35],[36].

La première bande-annonce officielle est sortie le sur la plateforme YouTube, et s'est hissée dans les tendances en faisant un total de 136 millions de vues en seulement 24 heures d'exploitation[37]. Elle devient ainsi la troisième bande-annonce la plus vue en moins de 24 heures sur toutes plate-formes confondues, derrière Ça et Fast and Furious 8, mais atteint la première place chez Marvel et Disney, dépassant le précédant record détenu par La Belle et la Bête avec 127,6 millions de vues en moins de 24 heures.

Taika Waititi annonce dans un entretien sur Collider, que le film aurait une durée d'environ 100 minutes, durée courte pour un blockbuster[38]; le film est par la suite annoncé avec une durée de 130 minutes sur le site de la BBFC[8]. Le réalisateur expliquera par la suite que suite aux réactions du public après le Comic-Con, il a décidé de prolonger la durée du film en réinsérant des blagues coupées dans le montage de 100 minutes[39].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques plutôt positives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il obtient 96% d'opinions favorables, pour 177 avis et une moyenne de 7,610[40]. Sur le site américain Metacritic, le film obtient une moyenne de 73100, pour 41 critiques[41].

Sur Allociné, le film décroche une moyenne de 3,35 pour 25 titres de presse recensés[42]. Du côtés des critiques françaises positives, Caroline Vié de 20 minutes écrit notamment « Taika Waititi a mis l’accent sur l’humour en offrant à Chris Hemsworth l’occasion de montrer son sens de l’autodérision. Le cinéaste est aussi à l’aise pour diriger des scènes d’action à couper le souffle ». Dans CNews Matin, on peut lire « Apparitions bien senties des autres membres de la galaxie Marvel, humour très second degré qui fait mouche et scènes d’action rondement menées font de cet opus un pur divertissement à ne pas bouder ». Dans le magazine Écran Large, Simon Riaux écrit quant à lui « Plutôt que de révolutionner la recette Marvel, Taika Waititi choisit de la pirater discrètement pour faire de Thor le héros d'un Flash Gordon aux airs du buddy movie spatial, aussi superficiel qu'instantanément charmant ». Stéphanie Belpêche du Le Journal du dimanche écrit « Du rythme, de l’action, des références, une apparition savoureuse de Matt Damon, et Chris Hemsworth qui se lâche comme jamais : ne boudez pas votre plaisir ». Dans Le Parisien, le film est décrit comme un « space opera des années 1970 boosté par des effets spéciaux modernes et délirants ». Dans L'Express, Eric Libiot y voit « un grand spectacle agréable, drôle, rythmé, sans trop de gros machins explosifs censés habituellement cacher un scénario inexistant ni de dialogues abscons en novlangue intergalactique »[42].

Du côté des avis négatifs, Bernard Achour de VSD écrit notamment « dans le registre crash atomique, on ne voit pas quel autre film (Knock, peut-être ?) est en mesure de rivaliser cette année avec Thor : Ragnarok ». Dans Le Monde, Jacques Mandelbaum déplore que « sous la direction du réalisateur néo-zélandais Taika Waititi, le troisième volet des aventures du super-héros inspiré de la mythologie nordique tourne à la farce ». Sur Critikat.com, Josué Morel regrette que le film « ne rompt pas la monotonie des productions Marvel »[42].

Box-office[modifier | modifier le code]

Il s'agit du plus gros succès financier de la trilogie de films consacrée à Thor[43].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 2 160 075 entrées[44] en cours
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
212 068 013 $ [7] en cours
Alt=Image de la Terre Mondial 660 285 111 $[7] en cours

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Dussaule, « Thor: Ragnarök s'inspirera aussi des comics "Planète Hulk" », sur Geeks and Com', (consulté le 15 novembre 2016)
  2. « Thor Ragnarok : Cate Blanchett et Jeff Goldblum au casting », IGN France,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Chris Hemsworth and Tom Hiddleston Filming Thor: Ragnarok », ComingSoon.net,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Seanna Cronin, « Thor: Ragnarok to film exclusively in Queensland », Sunshine Coast Daily,‎ (lire en ligne)
  5. Voir Avengers : L'Ère d'Ultron
  6. Selon l’IMDb au 25 juillet 2016, le titre original s'écrit Thor: Ragnarök, mais cette graphie n'est pas reprise sur la page Facebook officielle du film.
  7. a, b et c (en) « Thor : Ragnarok », sur Box Office Mojo (consulté le 16 novembre 2017)
  8. a et b (en) « Thor: Ragnarok (2017) », sur British Board of Film Classification,
  9. « La première scène post-générique de Doctor Strange expliquée ! », sur MCM.fr, (consulté le 27 octobre 2016)
  10. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage.
  11. Liste des comédiens situé après le générique de fin.
  12. (en) Jim Vejvoda, « Marvel Studios Boss Kevin Feige on the Possibility of Thor 3 », sur IGN, (consulté le 16 avril 2017).
  13. « Thor 3 : Marvel a trouvé ses scénaristes ! », sur Allociné, (consulté le 4 juillet 2016).
  14. « Marvel dévoile sa Phase 3 et de nouveaux superhéros », sur Allociné, (consulté le 4 juillet 2016).
  15. « Dr Strange, Thor 3, Gardiens 2 : toutes les dates de tournage Marvel », sur Allociné, (consulté le 4 juillet 2016).
  16. « Thor 3 : Ragnarok aurait trouvé son réalisateur », sur Actu ciné, (consulté le 4 juillet 2016).
  17. « Thor 3 : une nouvelle scénariste pour Ragnarok », sur Allociné, (consulté le 4 juillet 2016).
  18. « Thor 3 : Hulk apparaîtra bien dans le film ! », sur AlloCiné, (consulté le 4 juillet 2016).
  19. « Thor 3 : l'identité de la méchante de Cate Blanchett révélée ? », sur AlloCiné, (consulté le 4 juillet 2016).
  20. « Thor 3 : avec l'héroïne de Creed, mais sans Natalie Portman ! », sur AlloCiné, (consulté le 4 juillet 2016).
  21. « Thor 3 : Cate Blanchett, Hulk, Jeff Goldblum... Le casting complet ! », sur AlloCiné, (consulté le 4 juillet 2016).
  22. « Thor 3 Ragnarok : un parfum de Jurassic Park ! », sur Allociné, (consulté le 26 septembre 2016).
  23. (en) « « Thor: Ragnarok: Jaimie Alexander explains why Lady Sif was missing «  ».
  24. « Thor 3 : Tout ce que l'on sait sur Ragnarok », sur AlloCiné, (consulté le 4 juillet 2016).
  25. (en) « Thor: Ragnarok filming in Brisbane causes road closures » [archive du ], Brisbane Times, (consulté le 18 août 2016)
  26. (en) Seanna Cronin, « Thor: Ragnarok to film exclusively in Queensland » [archive du ], sur Sunshine Coast Daily, (consulté le 23 octobre 2015)
  27. (en) Cameron Atfield, « New York City comes to Brisbane ahead of Thor: Ragnarok shoot » [archive du ], The Sydney Morning Herald, (consulté le 21 août 2016)
  28. (en) Phil De Semlyen, « Mark Ruffalo says Thor: Ragnarok is a road movie across the universe » [archive du ], sur Empire, (consulté le 20 janvier 2016)
  29. Meredith Woerner, « 'Thor: Ragnarok' cast introduces the newest members of the Marvel Cinematic Universe » [archive du ], Los Angeles Times, (consulté le 1er septembre 2017)
  30. « Thor: Ragnarok Press Kit » [archive du ], Walt Disney Studios Motion Pictures (consulté le 9 octobre 2017)
  31. Jérôme Vermelin, « Pourquoi "Immigrant Song" de Led Zeppelin était la chanson parfaite pour secouer "Thor : Ragnarok" », sur lci.fr (consulté le 3 novembre 2017)
  32. Marc Strom, « Thor Brings Ragnarok to the Marvel Cinematic Universe in 2017 »,
  33. (en) Anthony Couto, « SDCC: "Thor: Ragnarok" Props Confirm "Planet Hulk" Elements »,
  34. (en) Ethan Anderton, « ‘Thor: Ragnarok’ Footage: Hulk vs Thor, Surtur the Demon & More [Comic-Con 2016] »,
  35. a, b et c (en) Nick Romano, « Hilarious 'Team Thor' mockumentary is getting a Part 2 », sur Entertainment Weekly,
  36. (en) Christine Dinh, « Bring Home The Mystifying, Mind-Bending Journey Marvel Studios' 'Doctor Strange' On Digital HD Feb. 14 and Blu-Ray™ Feb. 28 »,
  37. (en) Boris Kit, « 'Thor: Ragnarok' Trailer Is Marvel and Disney's Most Watched Ever in 24 Hours (Exclusive) », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne)
  38. Jacques-Henry Poucave, « Thor Ragnarok : le réalisateur dévoile la surprenante durée du film », sur EcranLarge.com,
  39. (en) Steve 'Frosty' Weintraub, « Taika Waititi on Why the ‘Thor: Ragnarok’ Runtime Changed After Comic-Con »,
  40. (en) « Thor : Ragnarok (2017) », sur Allociné (consulté le 2 novembre 2017)
  41. (en) « Thor: Ragnarok - Reviews », sur Metacritic (consulté le 28 octobre 2017)
  42. a, b et c « Critiques presse Thor : Ragnarok », sur Allociné (consulté le 28 octobre 2017)
  43. (en) Thor franchise - Box Office Mojo
  44. « Thor : Ragnarok », sur JP box-office.com (consulté le 16 novembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]