Thomas de Courten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thomas de Courten
Illustration.
Portrait officiel, 2019.
Fonctions
Conseiller national
En fonction depuis le
Législature 49e, 50e et 51e
Groupe politique UDC (V)
Commission CSSS et CdG
Député au Grand Conseil du canton du Bâle-Campagne
Législature 2003-2007, 2007-2011, 2011-2015
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Bâle
Nationalité Suisse
Parti politique UDC

Thomas de Courten, né le à Bâle (originaire de Geschinen et Sierre), est une personnalité politique suisse, membre de l'Union démocratique du centre (UDC). Il est député du canton de Bâle-Campagne au Conseil national depuis .

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Jan de Courten[1] naît le à Bâle[2]. Il est originaire de Geschinen (VS) et Sierre.

Économiste d'entreprise ESCEA[2], il travaille d'abord pendant 2 ans comme responsable marketing d'une entreprise d'Arlesheim, puis pour la Chambre de commerce de Bâle-Campagne pendant 9 ans, de à [3]. En 2005, il fonde sa propre agence de communication politique et de relations publiques. En février 2012, il est nommé responsable du développement économique de Bâle-Campagne[4].

Chasseur[5], il a le grade de premier-lieutenant à l'armée et habite à Rünenberg[2].

Il est père de trois enfants, nés en 1997, 2000 et 2007[5], et séparé de son épouse[6].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Il est député au législatif du canton de Bâle-Campagne de à [2], où il est chef du groupe UDC pendant 4 ans[7].

Il est élu au Conseil national en 2011 et réélu en 2015[8], avec le deuxième meilleur score du canton[6], et en 2019. Il siège au sein de la Commission de gestion (CdG) et de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique (CSSS)[2].

Il est membre de l'Action pour une Suisse indépendante et neutre[9] et président de Intergenerika, la fédération des fabricants de médicaments génériques[5].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. ATS, « Le Bâlois Thomas de Courten se porte candidat », Le Matin,‎ (ISSN 1018-3736, lire en ligne, consulté le )
  2. a b c d et e « Biographie de Thomas de Courten », sur le site de l'Assemblée fédérale suisse.
  3. « Thomas de Courten », sur Linkedin.com (consulté le )
  4. (de) « Thomas de Courten wird Leiter der Wirtschaftsförderung BL », sur baselland.ch, (consulté le )
  5. a b et c (de) Andreas Hirsbrunner, « Regierungratswahlen - Militärisch oder freundlich-persönlich – auf dem Weg nach Liestal mit Thomas de Courten », sur bz - Zeitung für die Region Basel, (consulté le )
  6. a et b (de) « Bundesratswahlen 2015 - Thomas de Courten SVP BL », sur Schweizer Radio und Fernsehen (SRF), (consulté le )
  7. (de) « Der Baselbieter Thomas de Courten soll Bundesrat werden », sur SWI swissinfo.ch, (consulté le )
  8. https://www.ch.ch/fr/elections2015/resultats-pour-le-conseil-national/resultats-pour-le-conseil-national-par-canton/resultats-par-canton/?canton=BL
  9. « Élections fédérales 2015 : 43 membres de l'ASIN à Berne », ASIN Bulletin, no 178,‎ , p. 3.