Thomas Vaughan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vaughan.

Thomas Vaughan (1622-1666) est un alchimiste et philosophe hermétique anglais, frère jumeau du poète Henry Vaughan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre au Jesus College d'Oxford en 1638, où il étudie pendant dix ans, en pleine première révolution anglaise. Il devient ensuite recteur de la paroisse de Llansanffraid, et entreprend des études de médecine, avant d'être évincé en 1650, en raison de ses opinions royalistes.

En 1651, il épouse sa femme Rebecca, qui deviendra également sa partenaire de laboratoire. Tous deux poursuivent leur vie à Londres.

Selon la théorie la plus probable, Thomas Vaughan serait le véritable auteur de plusieurs traités alchimiques publiés sous le pseudonyme d'Eugène Philalèthe[1] (à ne pas confondre avec Eyrénée Philalèthe, alchimiste également et contemporain de Vaughan) , dont beaucoup firent polémique dans le monde universitaire anglais de l'époque. Celui-ci a d'ailleurs confessé avoir longtemps cherché la pierre philosophale.

Thomas Vaughan meurt en 1666, dans des circonstances mystérieuses. Il aurait inhalé accidentellement du mercure au cours d'une expérience dans son laboratoire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Œuvres complètes de Thomas Vaughan, dit Eugène Philalèthe, La Table d'Émeraude, 2000, ISBN 2903965501.
  • The Works of Thomas Vaughan, édi. par Alan Rudrum, Oxford, Clarendon Press, 1984
  • Anthroposophia Theomagica and Anima Magica Abscondita, Londres, 1650
  • Magia Adamica and The Man-Mouse Taken in a Trap, Londres, 1650
  • Aqua vitae(1659), édi. par Donald Dickson, Medieval and Renaissance Texts and Studies, 2001

Études[modifier | modifier le code]

  • F. E. Hutchinson, Henry Vaughan. A Life and Interpretation, Oxford, Clarendon Press, 1947.
  • Alan Rudrum, Vaughan, Thomas, apud Dictionary of Gnosis and Western Esotericism, Brill, 2005, t. II, p. 1157-1159.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Œuvres complètes de Thomas Vaughan, dit Eugène Philalèthe, Ed. Table d'Émeraude, juin 2000, isbn 2903965501.