Thomas Savy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Thomas Savy
Naissance (48 ans)
Paris Drapeau de la France France
Genre musical Jazz
Instruments clarinette, clarinette basse, saxophone ténor, saxophone baryton
Années actives depuis 2000
Labels Plus Loin Music, Abeille Musique

Thomas Savy, né le à Paris , est un clarinettiste, saxophoniste et compositeur[1] de jazz français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de clarinette classique et un premier prix au conservatoire national de région de Paris en 1993[2], Thomas Savy a travaillé sous la direction de Daniel Humair, François Jeanneau, Jean-François Jenny-Clark, Hervé Sellin, ... dans le département "Jazz et musiques improvisées" au Conservatoire national supérieur de musique de Paris et obtenu un premier prix d'improvisation en 1997[3].

Il découvre la clarinette basse à l'âge de dix-sept ans et la travaille avec notamment Jean-Marc Volta, un des grands spécialistes en classique.

Dans ses premières années, il travaille principalement au saxophone ténor les standards de jazz bebop (Sonny Rollins, John Coltrane, ...) au Petit Opportun avec Alain Jean-Marie, Gilles Naturel et Philippe Soirat, au Baiser Salé ou aux 7 Lézards.

Il intervient dès lors comme sideman[3] dans un parcours incluant la pratique du big band dans diverses formations telles le Vintage Orchestra[4] et le Big Band de Christophe Dal Sasso aussi bien qu'en musique contemporaine dans le Groupe de Recherches Musicales à Radio France[2] ou avec les compositeurs électro Arnaud Rebotini, ...

En 2004, il réunit comme leader son premier projet éponyme sous le nom de groupe Archipel avec l'américain Michael Felberbaum à la guitare, Pierre de Bethmann aux claviers, Stéphane Kerecki à la contrebasse et le canadien Karl Jannuska à la batterie. Cet album est plébiscité par la critique (CHOC Jazzman, Disque d’émoi Jazz Magazine, fff Télérama, le Monde).

En 2008, il joue avec the Institute of Advanced Harmony (Michael Felberbaum, Michel Edelin, Stéphane Kerecki, et Richard Portier) de Steve Potts. David Sanborn l’invite à se produire au festival de Jazz de Montreux avec le Tower of Power en .

En 2010, il enregistre son deuxième album solo[5] à New-York en trio à la clarinette basse avec une section rythmique dépouillée (cb, dr) et consacre sa maîtrise de cet instrument.

En 2012, il participe au projet Les Musiques sacrées de Duke Ellington de la Compagnie Nine Spirit dirigée par Raphaël Imbert.

Il crée un nouveau projet solo[6],[2],[3],[7],[8] avec le groupe Archipel sous le nom Archipel Bleu en 2014, également plébiscité (ffff Télérama, CHOC Jazzmag-Jazzman, sélection Jazznews, Le Monde).

Il participe également à des projets de musique classique, notamment avec Natalie Dessay[9], (le Pâtre sur le Rocher) et en prévoit d'autres avec Karen Vourc'h, Louis Rodde et Guillaume de Chassy.

Récompenses[modifier | modifier le code]

2010 : Il est nommé dans la catégorie « Révélation instrumentale de l’Année » aux Victoires du Jazz et pour le « Prix du Disque Français » à l’Académie du Jazz pour son 2e album solo.

2014 : Il est nommé dans la catégorie « Album de l'Année » aux Victoires du Jazz[2] pour son 3e album.

Discographie[modifier | modifier le code]

Jazz - Leader[modifier | modifier le code]

  • Archipel (Nocturne, 2006)
  • French Suite avec Scott Colley à la contrebasse et de Bill Stewart à la batterie (Plus Loin Music, 2010) (récompensé par ffff Télérama, CHOC Jazzmag-Jazzman, So Jazz)
  • Archipel2: Bleu (Plus Loin Music, 2014)

Jazz - Sideman[modifier | modifier le code]

Électro - Sideman[modifier | modifier le code]

  • Organique de Zend Avesta (Artefact, 2000)

Musique Classique - Instrumentiste[modifier | modifier le code]

  • Eisler & Prokofiev: Bridges (Hollywood Song Book & Transcriptions) avec Guillaume de Chassy (Piano), Laurent Naouri (Baryton-basse) et Arnault Cuisinier (Contrebasse) (Alpha, 2015)
  • Schubert - Lieder avec Natalie Dessay (Soprano) et Philippe Cassard (Piano) (Sony Classic, 2017)
  • Schubert - Ellington (Live) avec Karen Vourc'h (soprano), Louis Rodde (violoncelle), Thomas Savy (clarinettes), Guillaume de Chassy (piano) (B-Records, 2019)

musicien Klezmer[modifier | modifier le code]

  • L’Entre-Deux avec Klezmer Nova (L'Orient Express Moving Shnorers, 2012)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Œuvres de Thomas Savy », sur Sacem.fr, (consulté le ).
  2. a b c et d Elsa Boublil, « Enregistrement de l'Émission Summertime sur France Inter]: Duo à l'improviste : Thomas Savy et Thibault Cellier », sur franceinter.fr, (consulté le ).
  3. a b et c Francis Marmande, « Thomas Savy en quintet au Duc des Lombards », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  4. « Vintage Orchestra », sur vintage-orchestra.com, (consulté le ).
  5. Pascal Rozat et Jean-Pierre Jackson, « Thomas Savy: French Suite - La Presse a aimé : Pascal Rozat, Jazz Magazine Jazzman, févr. 2010, n°611 (Choc Jazz Magazine Jazzman) Jean-Pierre Jackson, Classica, févr. 2010, n°119 », sur musiquefrancaise.net, (consulté le ).
  6. Michel Contat, « Bleu Archipel 2 - Thomas Savy: Critique de Michel Contat, », Télérama, no 3346,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. Denis Desassis, « Chronique CD: Thomas Savy Archipel 2: Bleu », sur citizenjazz.com, (consulté le ).
  8. Jean-Marc Gelin, « Chronique CD : THOMAS SAVY – Archipel 2 : « BLEU » », sur lesdnj.over-blog.com,site 'les dernières nouvelles du jazz', (consulté le ).
  9. Christian Peter, « Portraits de femmes, récital Natalie Dessay », sur forumopera.com, (consulté le ).
  10. « La tectonique des nuages - Opéra Jazz de Laurent Cugny »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur ygponcet.com, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]