Thomas Ronald Baron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Thomas Ronald Baron est un inspecteur chargé des contrôles de qualité et de sécurité[1] sur les modules de commande du programme Apollo de septembre 1965 à novembre 1966[2], mort en avril 1967 avec sa femme et sa fille dans la collision de leur automobile avec un train[3] une semaine[2] après son témoignage à Cap Kennedy du 21 avril 1967 auprès d'une commission de parlementaires enquêtant sur l'accident d'Apollo 1[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

En congé depuis novembre 1966, il est renvoyé le 5 janvier 1967 par North American, la compagnie qui l'employait, après qu'il a transmis à la presse ses critiques sur les méthodes de travail de son employeur[2]. Après enquête, la cause du drame est officiellement déclarée comme un « accident » par la police, Baron aurait essayé de faire passer la voie à sa voiture avant le passage du train[5].

Analyse[modifier | modifier le code]

Son témoignage a nourri les rumeurs sur le programme Apollo.

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Baron admettait devant la commission n'avoir qu'un niveau d'études de lycée, voir « Investigation into Apollo 204 accident : Thomas Baron's testimony »
  2. a b et c (en) NASA Apollo Mission Apollo-1- Baron Report - NASA
  3. (en) « Comments on the FOX Moonlanding Hoax special », sur arizona.edu (consulté le 22 juillet 2019)
  4. (en) Investigation into Apollo 204 accident : Thomas Baron's testimony - Hearings held before the House Subcommittee on NASA Oversight, Cap Kennedy, 21 avril 1967
  5. (en) Thomas Baron - xmission.com