Thomas Neville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thomas Neville, dit « le Bâtard de Fauconberg » (1429 – 22 septembre 1471) est le fils adultérin du comte de Kent William Neville et un noble anglais qui combattit lors de la guerre des Deux-Roses.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas se distingue en 1454 en éliminant les flottes pirates de la Manche et de la Mer du Nord. Il est accompagné de son oncle le comte de Salisbury et de son cousin, le comte de Warwick.

Il soutient la Maison d'York lors de la guerre des Deux-Roses et combat avec son oncle à la bataille de Blore Heath en 1459. Réfugié à Calais avec Salisbury, Warwick et le comte de March Édouard d'York, il participe à la capture de la flotte de la Maison de Lancastre à Sandwich le 15 janvier 1460.

Après l'avènement de March en 1461 sous le nom d'Édouard IV, son père est fait comte de Kent en 1462. Thomas ne peut cependant hériter de ses titres à sa mort en 1463.

Thomas soutient ensuite la rébellion de Warwick contre Édouard en 1470, qui aboutit à la restauration d'Henri VI. Durant l'hiver 1470-1471, il patrouille dans la Manche mais Édouard IV parvient à contourner sa flotte et débarque à Ravenspurn le 14 mars 1471. Il défait et tue Warwick à Barnet le 14 avril, puis anéantit l'armée de la reine Marguerite d'Anjou à Tewkesbury le 4 mai.

Neville débarque pendant ce temps à Sandwich pour rallier des troupes dans le Kent puis s'installe à Southwark. Il demande le 8 mai au gouvernement de Londres de pouvoir entrer dans la capitale, ce qui lui est refusé le lendemain. En réponse, il brûle Southwark. Il rassemble son artillerie et organise un siège de la ville à partir du 12 mai. Il attaque simultanément Aldgate, Bishopsgate et London Bridge. Son assaut est sévèrement battu le 14 et il est contraint de s'enfuir à Kingston upon Thames quatre jours plus tard.

Il tente de négocier avec Édouard mais apprend que son armée est estimée à 20 000 hommes. Il retourne à Sandwich via Blackheath et Rochester et y apprend que la cause des Lancastre est perdue depuis la mort d'Édouard de Westminster à Tewkesbury. Édouard IV marche sur Sandwich et capture une trentaine des navires de Neville, qui s'enfuit à Southampton, où il lui-même est capturé le 27 mai.

Il est emprisonné par le roi au château de Middleham. Ayant tenté de s'évader, il est condamné à mort et décapité le 22 septembre 1471.