Thomas Laurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Thomas Laurent
Description de l'image Defaut 2.svg.
Biographie
Date de naissance (24 ans)
Lieu de naissance La Roche-sur-Yon, France
Nationalité Drapeau de la France Français
Carrière
Années d'activité Depuis 2016
Qualité Pilote automobile en endurance


Thomas Laurent, né le à La Roche-sur-Yon (Vendée), est un pilote automobile français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Laurent est sacré champion du monde de karting KZ2 en 2015, il décroche 3 titres de champion de FRANCE KZ2 Long Circuit (2013, 2014, 2015) ainsi que 2 coupes de France KZ2 (2014 et 2015) puis il se dirige vers l'endurance où il termine meilleur débutant des Asian Le Mans Series 2015-2016 et remporte la course d ouverture des 24H du Mans Road to Le Mans en LMP3 avec Alexandre Cougnaud[1],[2].

En janvier 2017 il gagne les 4 Heures de Buriram avec Tung et Menezes pour l'écurie chinoise de Jacky Chan et David Cheng. Ensuite, il prend part pour la première fois aux 24 Heures du Mans, toujours à bord de l'Oreca 07 du Jacky Chan DC Racing[3],[4]. Avec ses coéquipiers Tung et Jarvis, ils remportent la catégorie LMP2 tout en terminant deuxième au classement général derrière la Porsche 919 Hybrid victorieuse[5],[6],[7],[8],[9]. En outre, ils mènent la course pendant plusieurs heures avant de se faire dépasser par la Porsche victorieuse une heure et demie avant l'arrivée[10]. Il remporte aussi le « Prix Jean Rondeau » du meilleur débutant des 24 Heures du Mans[10].

En octobre, à Fuji, il termine troisième de la catégorie LMP2[11]. Le 25, il est le premier des quatre pilotes annoncés pour participer au rookie test de Bahrain à bord de la Toyota TS050 Hybrid[12],[13],[14],[15]..

En 2018, il participe aux essais de Formule 2 sur le circuit d'Abou Dabi avec l'équipe Arden[16].

Résultats en compétition automobile[modifier | modifier le code]

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Equipe Coéquipiers Voiture Classe Tours Pos. Class
Pos.
2017 Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing Drapeau de la République populaire de Chine Ho-Pin Tung
Drapeau du Royaume-Uni Oliver Jarvis
Oreca 07 LMP2 366 2e 1er
2018 Drapeau de la Suisse Rebellion Racing Drapeau de la Suisse Mathias Beche
Drapeau des États-Unis Gustavo Menezes
Rebellion R13-Gibson LMP1 376 3e 3e
2019 Drapeau de la Suisse Rebellion Racing Drapeau de la France Nathanaël Berthon
Drapeau des États-Unis Gustavo Menezes
Rebellion R13-Gibson LMP1 370 5e 5e
2020 Drapeau de la France Signatech Alpine Elf André Negrão
Drapeau de la France Pierre Ragues
Alpine A470-Gibson LMP2 367 8e 4e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 24 H du Mans. Le Vendéen Thomas Laurent prend de la hauteur », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  2. Frédéric Veille, « 24 Heures du Mans 2017 : la folle ascension de Thomas Laurent », sur rtl.fr, (consulté le )
  3. Stéphane Vrignaud, « Thomas Laurent : "Je ne croyais pas qu'on allait gagner" », sur eurosport.fr, (consulté le )
  4. Laurent Mercier, « Thomas Laurent (Jackie Chan DC Racing) : « Même en rêve, je n’avais jamais imaginé ce résultat » », sur endurance-info.com, (consulté le )
  5. Alain Pernot, « 24 Heures du Mans : «Quelque chose de vraiment fort» pour Thomas Laurent (2e) », sur leparisien.fr, (consulté le )
  6. « 24 Heures du Mans: du karting à l'endurance, la brillante ascension de Thomas Laurent », sur leparisien.fr, (consulté le )
  7. Gilles Festor, « 24 HEURES DU MANS : THOMAS LAURENT, LA PÉPITE FRANÇAISE DE L’ÉCURIE JACKIE CHAN », sur lefigaro.fr, (consulté le )
  8. Frédéric Veille, « 24 Heures du Mans 2017 : la folle ascension de Thomas Laurent », sur rtl.fr, (consulté le )
  9. Julien Bonnet, « Paroles de pilote des 24 Heures du Mans: Thomas Laurent (Jackie Chan DC Racing) en LMP2 », sur bfmtv.com, (consulté le )
  10. a et b Benjamin Vinel, « Thomas Laurent, 19 ans et 2e des 24H... avec une LMP2 ! », sur motorsport.com, (consulté le )
  11. Laurent Foreau, « Thomas Laurent 3e à Fuji », sur actu.fr, (consulté le )
  12. « Automobile. Thomas Laurent convié à un test avec Toyota », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  13. Jacques-Armand Dupuis, « Thomas Laurent testera la Toyota TS050 Hybrid », sur autohebdo.fr, (consulté le )
  14. Laurent Mercier, « Rookie Test Bahrain : Thomas Laurent sur la Toyota TS050 HYBRID », sur endurance-info.com, (consulté le )
  15. Florian Defet, « Thomas Laurent au volant de la Toyota TS050 au Rookie Test à Bahreïn », sur fanswec.org, (consulté le )
  16. Medhi Casaurang-Vergez, « Thomas Laurent aux essais d'Abou Dhabi avec Arden », sur autohebdo.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]