Thomas Geha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Thomas Geha
Description de cette image, également commentée ci-après
Thomas Geha au Salon du Livre Paris, 2015
Nom de naissance Xavier Dollo
Naissance (44 ans)
Guingamp, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Thomas Geha, né le [1] à Guingamp, est un écrivain, libraire, éditeur et scénariste français de science-fiction et de fantasy. Il est l'auteur d'une quarantaine de nouvelles parues en revues et anthologies et d'une dizaine de romans. Il est également éditeur depuis 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Geha passe son enfance à Loguivy-Plougras, commune des Côtes d'Armor.

Ses premières parutions sont des nouvelles, forme littéraire qu'il affectionne particulièrement[2], publiées dans des fanzines tels que Dragon & Microchips ou U.P.N.T, durant la deuxième moitié des années 1990[3]. Au début des années 2000, il commence à se hisser dans les sommaires d'anthologies ou de revues semi-professionnelles, avec des nouvelles appartenant principalement au fantastique. L'une d'elles, « La Voix de monsieur Ambrose », paraît dans l'anthologie Rêves d'absinthe, aux éditions de L'Œil du Sphinx. « La Nuit du Suner-Gwad », dont l'action se déroule à Loguivy-Plougras, apparaît en 2003 au sommaire de L'Esprit des Bardes, anthologie dirigée par Nathalie Dau pour les éditions Nestiveqnen. « Là-bas », au sommaire de Lunatique en 2005, dépeint quant à elle un jeune homme à Prague qui, pris de folie, tue sa petite amie sur le pont Charles. En 2007 une autre nouvelle, « Mais où est donc passé Ernie Carb Hammett☃☃? » est adaptée en court-métrage par Mike Opuvty sous le titre Ernie Carb Hammett[4]. En 2013, Thomas Geha obtient son premier prix d'envergure, le Rosny aîné, avec « Les Tiges »[5], nouvelle parue dans l'anthologie Destination Univers aux éditions Griffe d'encre. Il lui faut attendre 2020 pour obtenir un autre prix majeur, le prix Imaginales, avec son recueil Chuchoteurs du dragon & autres murmures. Cette fois-ci, l'ensemble du recueil est primé.

Son recueil Les Créateurs est très bien accueilli par la presse spécialisée comme généraliste[6].

En tant que romancier, Thomas Geha publie d'abord A comme Alone en 2005 puis sa suite Alone contre Alone, en , chez le même éditeur, Black Coat Press. En 2009, Alone contre Alone est finaliste du prix Rosny aîné, le prix public de la Science-Fiction d'expression française, remis tous les ans lors de la convention nationale de science-fiction. Les deux volumes, en 2014, seront repris en intégrale par les éditions Critic. L'auteur ajoute deux nouvelles à ce cycle : « L'Ère du Tambalacoque » et « Le silence est d'or ». En 2019, « Guarden », au sommaire d'un numéro de la revue Galaxies consacré à Julia Verlanger, vient conclure ce cycle post-apocalyptique[7].

Son troisième roman, la première partie d'un diptyque de fantasy intitulé Le Sabre de sang, paraît en aux éditions Critic. Le deuxième volume arrive deux ans plus tard, en . Les deux volumes sont repris en poche en février 2014 dans la collection « Folio SF » des éditions Gallimard. Thomas Geha enchaîne alors les romans, aussi bien pour un public d'adultes (American Fays, en collaboration avec Anne Fakhouri) que pour un public de jeunes (Cent Visages, éditions Rageot). En 2019, l'auteur publie un roman remarqué par la critique et les lecteurs, Des sorciers et des hommes, fix-up de fantasy qui obtient une place de finaliste au prix Imaginales des lycéens.

En 2010, il crée, avec son frère Mikaël, la maison d'édition Ad Astra. Celle-ci publiera une dizaine de livres avant de fermer définitivement ses portes en 2018[8]. Avec Ad Astra, Xavier Dollo et son frère Mikaël obtiennent le Grand prix de l'Imaginaire pour la réédition du Cycle de Lanmeur de Christian Léourier[9].

En novembre 2020, il publie aux Humanoïdes Associés sa première bande dessinée sous son nom Xavier Dollo : L'Histoire de la science-fiction en bande dessinée[10], en collaboration avec le dessinateur canadien Djibril Morissette-Phan[11].

Il fut également membre du comité de rédaction de la revue Fiction (Moutons Électriques éditions), du jury du Prix Imaginales de 2003 à 2008. Il est aussi chargé de cours à l'université Rennes 2 en Diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques métiers du livre, où il aborde l'histoire des littératures de l'imaginaire.

En tant que libraire, il est surtout connu pour avoir travaillé une quinzaine d'année à la librairie / éditions Critic, spécialisée en bande dessinée et littératures de l'imaginaire, qu'il quitte en juillet 2020.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • A comme Alone, Pamiers, France/Encino, CA, USA, Éditions Rivière Blanche/Black Coat Press, , 164 p. (ISBN 978-1-932983-51-7)
  • Alone contre Alone, Pamiers, France/Encino, CA, USA, Éditions Rivière Blanche/Black Coat Press, , 236 p. (ISBN 978-1-934543-33-7)
  • Le Sabre de sang, t. 1 : Histoire de Tiric Sherna, Rennes, France, Éditions Critic, , 252 p. (ISBN 978-2953499803)
  • Le Sabre de sang, t. 2 : Histoire de Kardelj Abaskar, Rennes, France, Éditions Critic, (ISBN 978-2953499834)
  • La Guerre des chiffonneurs, Pamiers, France/Encino, CA, USA, Éditions Rivière Blanche/Black Coat Press, (ISBN 978-1612270555)
  • Sous l'ombre des étoiles, Pamiers, France/Encino, CA, USA, Éditions Rivière Blanche/Black Coat Press, (ISBN 9781612272498)
  • Cent visages, Paris, France, Rageot Editeur, (ISBN 9782700247039)
  • Celle qui voulait avoir 30 ans, Paris, France, ActuSF éditions, , numérique.
  • Des sorciers et des hommes, Rennes, France, Éditions Critic, 2018, 318p. (ISBN 9782375790472)

Intégrale[modifier | modifier le code]

  • Alone, l'intégrale, Rennes, France, Editions Critic, (ISBN 9791090648173) / contient : A comme Alone, Alone contre Alone et deux nouvelles, « L'Ėre du Tambalacoque » et « Le Silence est d'or ».

Romans en collaboration[modifier | modifier le code]

Sous le nom de Xavier Dollo, avec Anne Fakhouri :

Recueils[modifier | modifier le code]

Contient : « La Voix de monsieur Ambrose », « Là-bas », « Sumus vicinae », « Bris », « Copeaux » (inédit papier) et « Dans les jardins » (inédit).

Contient : « Chuchoteurs du dragon », « Le Guetteur de nuages », « La tête qui crachait des dragons », « Loguivy-Plougras terre de légendes », « La Nuit du Suner-Gwad », « La Fontaine retrouvée », « Le Briquet de Noël », « Trois Petits Cochons », « Je serai Joseph », « Tombent les plumes ».

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • 2019 : Guarden (Galaxies no 58 nouvelle série)
  • 2018 : Traquées dans une aube de pierre (collection Aventures no 20, éditions Le Carnoplaste)
  • 2018 : Le Monde selon Minos (anthologie Monstres cachés, association ImaJn'ère)
  • 2017 : Les sortilèges de la mer d'os (Des sorciers et des hommes épisode 2, anthologie Dyrméa, éditions Elenya)
  • 2017 : Rubans de soie rouge (Des sorciers et des hommes épisode 1, anthologie Dyrméa, éditions Elenya)
  • 2017 : La grande guerre contres les os (collection Aventures no 12, éditions Le Carnoplaste)
  • 2014 : Super 8 (anthologie Super-Héros, éditions Elenya)
  • 2014 : Le Guetteur de nuages (anthologie des Imaginales 2014, éditions Mnemos)
  • 2014 : La tête qui crachait des dragons (anthologie Lancelot, éditions ActuSF)
  • 2013 : Ma douce Colombine (anthologie Réalité 5.0, éditions Goater)
  • 2013 : Le Vampire et Elle (anthologie Vampires à contre-emploi, éditions Mnémos)
  • 2013 : Elle(s) (publiée dans Géante Rouge, no 21 "dossier Thomas Geha")
  • 2013 : Psychindus (publiée dans Géante Rouge, no 21 "dossier Thomas Geha")
  • 2013 : Ciel bleu d'un hiver à jamais (Riposte Apo, ImaJn'Ere)
  • 2012 : Chuchoteurs du dragon (Reines & Dragons, ed. Mnémos)
  • 2012 : Les Tiges (Destination Univers, ed. Griffe d'Encre)
  • 2011 : Copeaux (1/ in Destination Reims, site internet de la ville de Reims ; 2/ in Les Créateurs, ed Critic, )
  • 2011 : La Dette, publiée en numérique sur le site des éditions Critic.
  • 2011 : Mécanique de ta disparition, publiée dans Brins d'éternité no 28, Québec
  • 2011 : La ballade de Yuln, publiée dans Dimension Guieu, Rivière Blanche
  • 2010 : Caroline, la première girafe, publiée dans Il était 7 fois, Argemmios, 2010.
  • 2010 : Lettre de motivation, publiée dans le fanzine spécial SF, librairie Abraxas-Libris (Bécherel)
  • 2010 : Bris, publiée dans Arcanes, Voy[el], 2010.
  • 2010 : Sumus Vicinae, publiée dans Flammagories, hommage à Nicholas Lens, Argemmios, 2010.
  • 2009 : L'ère du Tambalacoque, publiée dans Les Trésors de la Rivière Blanche, Black Coat Press, 2009
  • 2007 : Thomas, Momo et le radeau, publiée dans Lunatique no 75, Eons, 2007.
  • 2007 : Les yeux plus gros que le ventre, publiée dans Black Mamba no 7, Céléphaïs, 2007.
  • 2005 : Là-bas, publiée dans Lunatique no 69, Eons, 2005.
  • 2005 : Le monde dans ses yeux, publiée dans Black Mamba no 0, Celephaïs, 2005
  • 2004 : Le drap de soie noire, publiée dans Luna Fatalis no 8
  • 2003 : La nuit du suner-gwad, publiée dans L'esprit des bardes, Nestiveqnen, 2003.
  • 2001 : La voix de monsieur Ambrose, publiée dans Rêves d'Absinthe, L'œil du sphinx, 2001
  • 2000 : Les Intrus, publiée dans Miniature no 14, 2000.
  • 1999 : Le Pourvoyeur, publiée dans Miniature no 11, 1999.
  • 1996 : Le désert, publiée dans UPNT no 3, 1996.
  • 1996 : Loguivy-Plougras, terre de légendes, publiée dans Murmures d'Irem no 3, 1996.
  • 1994 : Solène, publiée dans Dragon & Microchips no 9, L'Œil du Sphinx, 1994.

Cycle Planètes Pirates[modifier | modifier le code]

Ce cycle de romans et nouvelles se situe dans un futur très lointain. Il s'agit avant tout de space-opera et de planet-opera. À ce jour, il contient : La guerre des chiffonneurs (roman), Les Tiges (nouvelle) et Sous l'ombre des étoiles (roman paru 2013). Cet univers futuriste fait coexister deux plans de réalité. Dans le premier plan, l'humanité telle qu'on la connaît a disparu très tôt, balayée par une espèce extraterrestre appelée les Ailaidarlis. N'y survit qu'une humanité modifiée, sur une station spatiale appelée "Terre", qui combat les Ailaidarlis, avec l'aide d'une autre race extraterrestre appelée les Tiges. Dans le deuxième plan, les Ailaidarlis n'existent pas. L'humanité s'est développée naturellement et a même fondé une Fédération. Au moment de La guerre des chiffonneurs, néanmoins, la fédération n'existe plus, à la suite d'une guerre destructrice contre l'empire Salamandre, une espèce ennemie des humains, également détruite après le conflit qui n'a connu aucun vainqueur. La Fédération, éclatée, a donc laissé place à une certaine forme d'anarchie, où des planètes isolées tentent de se relever, où certaines d'entre elles cherchent à étendre leur pouvoir. Sous l'ombre des étoiles, deuxième roman du cycle, met en scène sur la planète Seinbeck Kee Carson, un tireur d'élite resté environ deux cent cinquante ans en cryoveille après une bataille épique entre les deux camps. Quand il se réveille, les descendants des survivants humains et salamandres ont fini par s'allier en communautés nomades pour survivre à une menace mutuelle : les autochtones de Seinbeck. Le lien entre les deux plans de réalité s'appelle Antoine Cinerna. Il apparaît dans La guerre des chiffonneurs et conduit Marcus Mardel, personnage principal du roman, dans sa propre réalité, celle des Tiges et des Ailaidarlis, après moult péripéties. Cinerna apparaît également dans la nouvelle Les Tiges.

Scénarios de bande-dessinée[modifier | modifier le code]

  • Les Zippoz, série de strips en collaboration avec Eric Scala, dont une partie a été publiée dans le sketchbook d'Eric Scala aux éditions Ad Astra.
  • Une Histoire de la Science-Fiction en bande-dessinée, avec Djibril Morissette-Phan, Les Humanoïdes Associés, 2020.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Lauréat du Prix Pépin d'Argent 2005 : Prescient (nouvelle, sous le nom de Xavier Dollo).
  • Lauréat du Prix Pépin du Public 2008 : Ennui Divin (nouvelle, sous le nom de Xavier Dollo).
  • Finaliste du Prix Rosny aîné 2009 : Alone contre Alone (roman, sous le nom de Thomas Geha).
  • Coup de coeur des bibliothèques de Paris 2010 pour Le sabre de sang.
  • Finaliste du prix Masterton 2011 : Flammagories (nomination collective pour l'ensemble du recueil).
  • Finaliste du Prix Rosny aîné 2012 : La guerre des chiffonneurs (roman, sous le nom de Thomas Geha).
  • Co-lauréat du Prix Rosny aîné 2013 : Les Tiges (nouvelle, sous le nom de Thomas Geha).
  • Co-lauréat en 2013 du Prix Spécial du Grand Prix de l'Imaginaire pour la réédition du cycle de Lanmeur chez Ad Astra éditions.
  • Finaliste du Prix Imaginales 2015 : American Fays (avec Anne Fakhouri).
  • Finaliste du Prix Imaginales des lycéens 2019 pour Des sorciers et des hommes.
  • Coup de cœur 2018 des bibliothèques de Paris pour Des sorciers et des hommes.
  • Lauréat du Prix Imaginales 2020 de la nouvelle pour le recueil Chuchoteurs du dragon & autres murmures.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Moulin Christian, Richardot Gilles, « DOLLO Xavier : une page non officielle », sur www.bdfi.net (consulté le 24 juillet 2017)
  2. « La nouvelle, laboratoire du démiurge. », Blog de Thomas Geha,‎ (lire en ligne, consulté le 5 février 2018)
  3. « DOLLO Xavier : une page non officielle », sur www.bdfi.net (consulté le 13 septembre 2020)
  4. 1
  5. « Prix Rosny aîné 2013 pour Les Tiges ! », Blog de Thomas Geha,‎ (lire en ligne, consulté le 5 février 2018)
  6. « Les Créateurs dans Le Soir (quotidien belge) ! », Blog de Thomas Geha,‎ (lire en ligne, consulté le 5 février 2018)
  7. Par Thomas Geha, « Guarden – épisode final du cycle « Alone » », sur Blog de Thomas Geha, (consulté le 13 septembre 2020)
  8. « Ad Astra Editions », sur www.facebook.com (consulté le 13 septembre 2020)
  9. GPIPalmarès 2013 sur gpi.noosfere.org (consulté le ).
  10. Les Humanoides Associés, « Dans l'atelier de Xavier Dollo et Djibril Morissette- Phan », sur Youtube.com, (consulté le 11 septembre 2020)
  11. Philippe MAGNERON, « Morissette-Phan, Djibril - Bibliographie, BD, photo, biographie », sur www.bedetheque.com (consulté le 13 septembre 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :