Thomas Farnolls Pritchard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pritchard.
Thomas Farnolls Pritchard

Thomas Farnolls Pritchard, né vers 1723 et mort le , est un architecte anglais et décorateur d'intérieur qui est surtout connu pour la conception du premier pont de fer du monde, le Iron Bridge

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Farnolls Pritchard est né à Shrewsbury, dans le Shropshire et est baptisé dans l'église St Julian's, Shrewsbury, le . Son père était un menuisier, et Thomas a aussi suivi une formation de menuisier, mais a ensuite poursuivi un parcours professionnel d'architecte et de décorateur d'intérieur.

Il s'est spécialisé dans la conception des cheminées et autres éléments de décoration intérieure, et dans les monuments funéraires[1], employant des marbres de couleur, qui sont caractérisés par Rupert Gunnis comme «l'école d'Henri Cheere »[2] qui étaient habituellement en style rococo ou de style gothique, et plus tard dans le style néo-classique [3], ils incluent des monuments à Ann Wilkinson, 1756, à Wrexham, Denbighshire, le révérend John Lloyd, 1758, et Mary Morhall, 1765, à la fois à Shrewsbury St. Mary's, et Richard Corbet, à Moreton Corbet, Shropshire[2]. Ses travaux comprennent la reconstruction de l'église St Julian's, Shrewsbury, et Hatton Grange, Shropshire[1]. Les exemples de sa décoration intérieure comprennent Croft Castle, Gaines à Whitbourne, Herefordshire, Shipton Hall, Shropshire, la salle de bal de Powis Castle, et des éléments de cheminées à Broseley Hall, Lawns, Broseley et Benthall Hall[3]Il a également conçu la salle de dessin rococo de Tatton Hall, Cheshire[4]. Ses monuments sont dans les différentes églises, dont l'église St Mary's, Shrewsbury et des églises à Acton ronde, Ludford et Barrow"[1].,[3].. Pritchard a effectué des travaux à Ludlow, dont la reconstruction de la prison de la ville et le Rosiers Maisons-Dieu, et effectué des travaux à l'Hôtel de Ville[3].

En 1769, Pritchard quitte Shrewsbury et s’installe à Eyton sur la Severn, où il s'occupe d'une exploitation ainsi que la poursuite de son œuvre architecturale[3]. Il a fait des dessins différents pour des ponts, dont aucun ne s'est concrétisé, jusqu'à ce qu'il réalise les plans d'un pont en fonte de traverser la rivière Severn à Coalbrookdale, Shropshire, en adaptant les principes d'un pont de bois de construction. Une version modifiée de sa conception a été effectuée à l'usine sidérurgique à Coalbrookdale en 1777-79. Pritchard meurt avant l’achèvement du pont, mais sa conception du Iron Bridge conduit à la construction du premier pont de fer dans le monde.

Il est inhumé à St Julian's, Shrewsbury[1], où son monument commémore aussi sa femme, Elinor Russell, de Shrewbury (mariés ou en 1751, mort 1768) et trois enfants qui sont morts jeunes[2].


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Julia Ionides, Thomas Farnolls Pritchard of Shrewsbury: Architect and 'Inventor of Cast Iron Bridges', Dog Rose Press, (ISBN 978-0952836711)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Leach, Peter, ‘Pritchard, Thomas Farnolls (bap. 1723, d.1798)’, Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004; online edn, May 2005 [1], accessed 1 September 2008
  2. a, b et c Gunnis, Dictionary of British Sculptors 1660-1851, rev. ed. [1968], s.v. "Pritchard, Thomas Farnolls".
  3. a, b, c, d et e Veronica West, « Broseley Hall and Thomas Farnolls Prichard », (consulté le 26 mars 2010)
  4. « Images of England: Tatton Hall » (consulté le 26 mars 2010)