Thomas Bouquerot de Voligny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Thomas Bouquerot de Voligny
Thomas Andre Marie Bouquerot de Voligny 1755-1841 depute de la Nievre au Conseil des Anciens p1400556.jpg
Thomas Bouquerot de Voligny en grand uniforme de membre du Conseil des Anciens, vers 1798-1799.
Fonction
Membre du Conseil des Anciens
depuis le
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Fratrie
Jean-Baptiste Bouquerot des Essarts
Chevalier de la Légion d'honneur‎ (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Lieux de détention

Thomas André Marie Bouquerot de Voligny est un magistrat et homme politique français, né le à Asnan (Nièvre) et mort le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'un milieu de petits notables du Nivernais, il est le fils d’Étienne François Bouquerot, procureur, notaire royal et contrôleur des actes à Asnan. Voligny est le nom d’une terre située près de Varzy dont son père est propriétaire.

Après des études de droit, il devient avocat et s’établit à Clamecy.

Le 7 février 1790, il est élu maire d’Asnan. De 1791 à 1793, il est aussi le juge suppléant du tribunal du District de Clamecy. Maire "modéré", il est dénoncé et accusé d'être un partisan des Girondins. Il est arrêté et incarcéré le 28 ventôse an II à la prison du château de Pressures près de Clamecy puis transféré au Collège du Plessis à Paris. Il est traduit devant le Tribunal révolutionnaire le 17 prairial an II. Il est libéré après la Chute de Robespierre.

Nommé agent national du District de Clamecy en remplacement de Bias Parent, il devient l'accusateur public du tribunal de la Nièvre à partir du 18 vendémiaire an IV.

Le 22 germinal an V, il est élu député de la Nièvre au Conseil des Anciens. Le Musée de la Révolution française de Vizille conserve un portrait de Bouquerot en grand uniforme.

Rallié au Coup d'État du 18 brumaire, il est nommé juge à la Cour d'Appel d'Orléans par Napoléon Bonaparte le 9 floréal an VIII.

Il conserve cette fonction pendant tout le Premier Empire. Ancien magistrat impérial, il accède cependant au titre de Président de Chambre à la Cour royale de Bourges le 20 mars 1816. Il sera décoré Chevalier de la Légion d'honneur le 22 mai 1825.

Il est le frère du général Jean-Baptiste Bouquerot des Essarts.

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Thomas Bouquerot de Voligny », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  • Paul Meunier, La première époque de la Révolution dans la Nièvre (1789-1792), G. Vallière, 1898
  • Paul Meunier, La Nièvre pendant la Convention ; la deuxième époque (1795-1800), G. Vallière, 1898
  • Victor Augustin Gueneau, Dictionnaire biographique des personnes nées en Nivernais ou revendiquées par le Nivernais, Société Académique du Nivernais, 1899
  • Gérard Tenaille, Les Atrides en Morvan : une famille à Clamecy pendant la Révolution, G. Tenaille, 2005
  • Dr Robinet, Dictionnaire historique et biographique de la Révolution et de l'Empire, 1789-1815, Paris, Librairie historique de la Révolution et de l'Empire, 1899