Thomas Anderson (chimiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas Anderson.
image illustrant un chimiste
Cet article est une ébauche concernant un chimiste.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Thomas Anderson
ThomasAnderson(1819-1874).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
ChiswickVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Distinction

Thomas Anderson né le et décédé le est un chimiste écossais, découvreur de la pyridine[1].

Né à Édimbourg, Anderson est formé à la Leith High school et à l'Académie d'Édimbourg avant d'entreprendre des études de médecine à l'Université d'Édimbourg d'où il sort diplômé en 1841. Son intérêt pour la chimie le conduit à poursuivre plusieurs années durant des recherches en Europe, sous les observations de Jöns Jakob Berzelius et Justus von Liebig.

Anderson succède à Thomas Thomson comme professeur de chimie à l'Université de Glasgow en 1852. L'année suivante, ses travaux sur les alcaloïdes ont fait de lui le découvreur de la structure de la codéine[2]. Par la suite, il met au jour la pyridine et les composés tels que la picoline avec ses études sur la distillation de l'huile d'os et de matières animales[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. G. F. Rodwell, Anderson, Thomas (1819–1874), rev. T. B. Anderson, Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press 2004, doi:10.1093/ref:odnb/500
  2. The crystalline constituents of opium, Transactions of the Royal Society of Edinburgh, 20, 1853, 347–75
  3. The products of the destructive distillation of animal substances, Transactions of the Royal Society of Edinburgh, 25, 1868, 205–16

Liens externes[modifier | modifier le code]