Thomas Östlund

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Östlund.
Thomas Östlund
Surnom(s) Hightower[1]
Nationalité Drapeau de la Suède Suède
Naissance ,
Stockholm (Suède)
Joueur retraité
Position Gardien de but
Attrapait de la gauche
A joué pour Elitserien
AIK IF
Djurgårdens IF
Division 1
AIK IF
Hammarby IF
LNA
Fribourg-Gottéron
LNB
Lausanne HC
Carrière pro. 1983-2002

Thomas Östlund, né le à Stockholm en Suède, est un joueur professionnel suédois de hockey sur glace qui évoluait au poste de gardien de but.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Thomas Östlund commence sa carrière professionnelle en Elitserien lors de la saison 1983-1984 avec l'AIK IF. Après neuf saisons dans le club de la banlieue de Stockholm, il rejoint les Djurgårdens IF, l'une des plus prestigieuses équipes de Suède. Il joue quatre ans avec cette équipe, et est par ailleurs prêté pour quelques matchs à Hammarby IF, en deuxième division au cours de la saison 1993-1994.

Il quitte la Suède à la fin de la saison 1995-1996. Il rejoint alors la Suisse et Fribourg-Gottéron, en LNA. Ayant le statut d'étranger, il est engagé pour jouer[1], ce qui déplaît au jeune David Aebischer, qui voit son avenir dans son club formateur bouché. Ne comprenant pas le choix de ses dirigeants d'engager le Suédois, la relation entre Östlund et Aebischer commence mal[1], surtout qu'ils ne parlent pas la langue de l'autre[1]. Aebischer dénonce alors dans les médias l'égoïsme du Suédois à l'entraînement, qui refuse de partager sa cage[2]. Cependant, Östlund n'usurpe pas son statut de titulaire, lui qui remporte le Trophée Jacques Plante récompensant le meilleur gardien de LNA[3].

Il reste sur les bords de la Sarine jusqu'à la fin de la saison 2000-2001[4], il rejoint le Lausanne HC le temps des séries éliminatoires. Il retourne ensuite en Suède, au Djurgårdens IF, pour une ultime saison.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Thomas Östlund a disputé deux mondiaux en 1995 et 1996. Il remporte même la médaille d'argent en 1995 avec la Suède.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[5],[6]
SaisonÉquipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ Min  BC Moy % Arr  Bl PunPJ Min  BC Moy % Arr  Bl Pun
1984-1985 AIK IF Eliteserien 8 5,45 81,8 - - - - - - - - -
1985-1986 AIK IF Eliteserien 20 3,87 87,3 - - - - - - - - -
1987-1988 AIK IF Eliteserien 8 4,15 87,1 - - - - - - - - -
1988-1989 AIK IF Eliteserien 16 3,12 89,7 1 7 85,4 0
1989-1990 AIK IF Eliteserien 23 4,19 87,9 1 90,2 4
1990-1991 AIK IF Eliteserien 21 3,68 89,4 - - - - - - - - -
1991-1992 AIK IF Eliteserien 19 3,4 88 2 3,5 84,8
1992-1993 Djurgårdens IF Eliteserien 34 2,59 90,6 5 2,07 92,8
1993-1994 Djurgårdens IF Eliteserien 29 2,89 89 6 2,56 89,9
1993-1994 Hammarby IF Division 1 - - - - - - - - - - - - - -
1994-1995 Djurgårdens IF Eliteserien 39 2,41 90,5 3 3,46 88,8
1995-1996 Djurgårdens IF Eliteserien 33 2,76 90,1 3 1,94 93,1
1996-1997 Fribourg-Gottéron LNA 35 3,01 - - - - - - -
1997-1998 Fribourg-Gottéron LNA 39 2,79 8 2,09
1998-1999 Fribourg-Gottéron LNA 43 3,66 4 2,95
1999-2000 Fribourg-Gottéron LNA 45 3,38 3 4,88
2000-2001 Fribourg-Gottéron LNA 33 2,99 4 2,05
2000-2001 Lausanne HC LNB - - - - - - - 6 3,05
2001-2002 Djurgårdens IF Eliteserien 16 2,65 89 - - - - - - - - -

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Statistiques par compétition
Année Événement PJ Min  BC Moy % Arr  Bl Pun Résultat
1995 Championnat du monde 6 1,47 91,4 Médaille d'argent Médaille d'argent
1996 Championnat du monde 1 5 Sixième place

Palmarès[modifier | modifier le code]

Au cours de sa carrière, il a remporté les titres suivants[6] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Thévoz et Aebischer 2001, p. 230
  2. Thévoz et Aebischer 2001, p. 52
  3. (fr) Marc Branchu, « Histoire de Fribourg-Gottéron », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 9 décembre 2011)
  4. Jean-Pierre Uldry, « Année sportive 2001 », sur doc.rero.ch (consulté le 9 décembre), p. 76.
  5. (en) « Thomas Östlund profile », sur Eurohockey.com
  6. a et b (en) « Thomas Östlund », sur Eliteprospects.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Thévoz et David Aebischer, David Aebischer, Le récit d'une conquête, , 256 p. (ISBN 2-9700313-0-2)