Thiou de Morigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Thiou de Morigny
Fonction
Abbé
Biographie
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Activités
Autres informations
Religion

Thiou de Morigny (en latin : T(h)eulfus Mauriniacensis) est un religieux et chroniqueur français du XIIe siècle, auteur du premier livre de la chronique de Morigny (Chronicon [monasterii] Mauriniacensis).

Biographie[modifier | modifier le code]

Thiou[1] est préchantre à l'abbaye Saint-Crépin-le-Grand[2] de Soissons au moment où il rédige la chronique. Précédemment moine et bibliothécaire, Thiou est également prieur puis abbé de Morigny près d'Étampes dans les derniers mois de l'année 1109 ; mais à la suite de troubles intérieurs, il doit peu après abandonner cette fonction. Il se retire alors au monastère de Saint-Crépin, sous l'abbatiat d'Eudes, ancien moine de Morigny et, en 1118, il y est revêtu de la dignité abbatiale qu'il conserve jusqu'à sa mort, survenue entre 1136 et 1138, à la date du 16 mai[3].

Le premier livre de la chronique de Morigny a été écrit entre le 4 août 1106 et le 29 ou 30 juillet 1108[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Autres graphies : T(h)éulf(e), Théulphe, Théodulf(e), Théodulphe, Théodo(n), Theudo(n), etc.
  2. Notice sur data.bnf.fr
  3. Selon Léon Mirot ; le 6 mai selon la BnF.
  4. Léon Mirot, La chronique de Morigny (1095-1152) [PDF], p. 12.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]