Thinking Machines Corporation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Thinking Machines Corporation
Histoire
Fondation
Dissolution
Successeur
Cadre
Type
Forme juridique
Siège social
Pays
Organisation
Fondateurs
W. Daniel Hillis (en), Sheryl Handler (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Produit

Thinking Machines Corporation était un fabricant de superordinateurs et d’intelligence artificielle[1] fondé à Waltham, dans le Massachusetts, en 1983 par Sheryl Handler (en) et Danny Hillis (en) pour transformer le travail de doctorat de Hillis au Massachusetts Institute of Technology) sur des architectures de calcul massivement parallèles en un produit commercial appelé Connection Machine (en). La société a déménagé en 1984 de Waltham à Kendall Square (en) à Cambridge (Massachusetts), près du MIT AI Lab. Thinking Machines a fabriqué certains des supercalculateurs les plus puissants de l’époque. En 1993, les quatre ordinateurs les plus rapides au monde étaient des Connection Machines[2]. La société a déposé le bilan en 1994; ses divisions de matériel informatique et de logiciels de calcul parallèle ont alors été acquises par Sun Microsystems.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Thinking Machines », Technology Review,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Sublist Generator », Top500.org: Top500 Supercomputer Sites (consulté le 3 janvier 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]