Thillois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Thillois
Thillois
La maison commune et, sur la droite, le lycée.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Reims
Canton Fismes-Montagne de Reims
Intercommunalité Communauté de communes Champagne Vesle
Maire
Mandat
Jacques Bourgogne
2014-2020
Code postal 51370
Code commune 51569
Démographie
Population
municipale
405 hab. (2015 en augmentation de 17,05 % par rapport à 2010)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 15′ 24″ nord, 3° 57′ 18″ est
Superficie 6,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Thillois

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Thillois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Thillois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Thillois
Liens
Site web site officiel de la mairie

Thillois est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Thillois est située en Champagne à l'ouest de Reims.

Communes limitrophes de Thillois
Muizon, Châlons-sur-Vesle Champigny
Gueux Thillois Tinqueux
Vrigny Ormes

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • De l'oïl teilloy, tilloi «lieu planté de tilleuls »[1]. Pourrait aussi signifier Thiois.
  • Tilidum (906), Tilloium (1154), Tilloy (1180), Tilleium juxta Remis (1220), Tigloy (1229), Tiloit (1243), Tilloi (1245), Tylloi (vers 1252), Tilloy (1262), Tilletum (1313), Tilleyum (1357), Thilloy (1455), Thilley (1549), Thiloy (1556), Tilloys (1563), Thillois (1651).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village a été durement touchée pendant la Première Guerre mondiale, des combats qui laissèrent de nombreux morts reposant aujourd'hui dans un ossuaire au cimetière.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1874 après 1879 Darlois[2]    
1971 1989 Remi Griffon[3]    
    Pierre Joly    
2001 en cours
(au 4 juillet 2014)
Jacques Bourgogne   Réélu pour le mandat 2014-2020[4],[5]

Économie[modifier | modifier le code]

Malgré sa faible population, la commune est bien connue des habitants de Reims Métropole toute proche pour son parc d'activités « Millésime », qui accueille notamment un cinéma multiplexe, des restaurants, des espaces de loisirs, des concessionnaires automobiles. Installé entre les autoroutes A4, A26 et la route nationale 31 dans sa première tranche, le parc s'est ensuite développé au nord de cette nationale en accueillant notamment un magasin Ikea dans un complexe nommé « Maison plus » similaire à celui de Hénin-Beaumont.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2015, la commune comptait 405 habitants[Note 1], en augmentation de 17,05 % par rapport à 2010 (Marne : +1,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
164164173144179200187196212
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
211197214157198177138149188
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
153150153108138115128168148
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
144171145148167186223353384
2015 - - - - - - - -
405--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La ville accueille un lycée agricole.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Loup.

L'église Saint-Loup est classée monument historique en 1921, elle était alors en ruines[10] puisque endommagée lors de la Première Guerre mondiale. Elle a été reconstruite depuis. Dans le cimetière, outre un monument aux morts, se trouve un ossuaire en mémoire des soldats morts pour la France lors des combats du 12 septembre 1914, qui permirent d'arrêter l'offensive allemande.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Toponymie générale de la France: Tome 2 Ernest Nègre.
  2. Almanach Matot-Braine de 1879, p222.
  3. « Avec l'arrivée d'Ikea : Une année pleine d'espoir », L'Union,‎ (lire en ligne)
  4. Liste des maires au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, [xls], consulté le 22 décembre 2008
  5. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 2 septembre 2015).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. « Église (ruines) à Thillois », notice no PA00078873, base Mérimée, ministère français de la Culture