Thierry Robberecht

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Thierry Robberecht
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Œuvres principales

Thierry Robberecht, né le à Bruxelles‚ est un scénariste belge de bande dessinée, parolier, illustrateur et auteur de livres jeunesse. Il écrit en français et parfois en flamand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thierry Robberecht naît le à Bruxelles[1]. Il fait des études secondaires sans faire d'études supérieures[2] mais c'est un lecteur assidu[3].

Parolier[modifier | modifier le code]

Comme parolier pour le chanteur belge Marka, il écrit Croyez-moi (1991), La Poupée Barbu (1995), Pour un flirt avec moi (1996), L'Idiomatic (1997), Comment faire fi? (1997), Les Mondains (1998)[4]. En 2003, il signe les paroles de chansons reprise sur l'album Être ou ne pas être, Les Idiots ne sont pas des imbéciles de l'album T'es rien ou t'es quelqu'un[5] de Jeff Bodart (2003). Pour l'album suivant de ce chanteur belge, intitulé Et parfois c'est comme ça, il écrit les paroles de trois chansons : Destination ultramarine, Ma carcasse et Notre trajectoire en 2008[6]. Destination ultramarine est reprise sur l'album Best off Jeff, une compilation des meilleures chansons sortie en 2009 par [PIAS] Recordings.

Écrivain[modifier | modifier le code]

Il commence à écrire sans formation particulière en 1992[3]. En 1993, il participe à un concours organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles[3] et gagne le prix de la Communauté française de Belgique dans le cadre de la Fureur de lire avec une nouvelle remarquée par Patrick Delperdange qui le met en relation avec Arnaud de la Croix, éditeur chez Casterman[2]. Thierry Robberecht édite son premier roman chez Casterman en 1997.

Scénariste de bande dessinée[modifier | modifier le code]

Thierry Robberecht entame, à partir de 2000, une longue collaboration avec le dessinateur Marco Paulo pour lequel il écrit les scénarios de La Smala, une série humoristique qui raconte le quotidien d’une famille d’aujourd’hui qui s'échelonne sur 9 albums jusqu'en 2008 publiés chez le même éditeur pour les 6 premiers titres et les trois derniers tomes sont publiés aux éditions Dargaud. Il fait son entrée dans Spirou[7] en 2004 avec un court récit de 2 planches, puis avec le même Marco Paulo, ils créent la série humoristique Zack et Willie dont 40 gags sont publiés jusqu'en 2007 et un album Les Rois de la loose sort en 2010 aux éditions 12bis qui éditent également la même année Dégelée royale. Ils parviennent à intercaler Le Monde de William, un album sur l'homosexualité édité par Exaequo, une association belge qui œuvre pour la prévention du SIDA en 2005. Il écrit également des scénarios de bandes dessinées pour d’autres dessinateurs dont Alberto Pagliaro. L’Ennemi paraît dans la collection « Ligne rouge » aux éditions Casterman de 2003 à 2004 (3 tomes). Il écrit le scénario d'une nouvelle série Beluga pour Alain Maury mais elle est abandonnée après le premier tome Le Contact (Casterman, 2004). Puis, il écrit Opération dragon rouge pour les dessinateurs Marco Venanzi et Michel Pierret aux Éditions ADLE en 2006. Il adapte en bande dessinée Joséphine, ange gardien l'émission de télévision éponyme, deux albums sont dessinés par Galdric et paraissent aux éditions Jungle ! en 2006. L'année suivante pour le même éditeur, il pratique de même avec C'est pas sorcier avec 2 tomes de Fred et Jamy dont il écrit les scénarios pour Bruno Di Sano et Stibane (2007-2008). À l'occasion du soixantième anniversaire de Lefranc créé par Jacques Martin, il écrit le scénario du 23e tome la série de L'Éternel Shogun[8] pour le dessinateur Régric où il emmène Lefranc à Tokyo en 2012 et il enchaîne avec L'Enfant Staline[9], — récit traitant le thème du clonage — qui est publié l'année suivante. Gilles Ratier nous apprend que ces albums ont un tirage initial de 50 000 exemplaires[10],[11] en langue française et se classent respectivement quatrième et premier en tête des ventes de bandes dessinées de la semaine. Depuis lors, il ne publie plus de bande dessinée.

Écrivain jeunesse[modifier | modifier le code]

Parallèlement, il écrit le scénario d'un épisode d'un dessin animé pour la télévision Papillon et Mamillon[12] en 2005 et à partir de cette même année, il écrit de nombreux livres pour enfants illustrés notamment par Philippe Goossens[1], Grégoire Mabire et Estelle Meens, publiés aux éditions Mijade jusqu'en 2022. Il écrit aussi romans policiers pour la jeunesse dont Mémoire Kidnappée, illustré par Christophe Merlin dans la collection « Souris noire » des éditions Syros Jeunesse en 2006, Le Portrait de Leonora illustré par Jacques Ferrandez dans la même collection en 2007, Terminale Terminus, illustré par Olivier Balez dans la collection « Rat noir » (2010), Une affaire d'Adultes, illustré par Jacques Ferrandez dans la collection « Souris noire » (2009), Reborn, un roman de science-fiction (Mijade 2013), Memo 657 (Mijade, 2016) et qui lui vaut l'année suivante le Prix des Incorruptibles[13], Le Kleptomane (Oskar, 2017), Le Rapport Timberlake (Mijade, 2018), La Cache (Mijade, 2019), Dans le carnet noir d'Ursula et L'Affaire des cadavres aux cheveux blancs (Oskar, 2021).

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2020, il vit à Bruxelles et continue d'écrire. Il a deux enfants[1].

Publications[modifier | modifier le code]

Bande dessinée
Romans jeunesse
Albums jeunesse
  • Je veux retourner dans le ventre de Maman !, illustré par Philippe Goossens, Mijade, 2005 (ISBN 9782871424635).
  • La Colère du dragon, illustré par Philippe Goossens, Mijade, 2005.
  • Justin n'a peur de rien, illustré par Philippe Goossens, Mijade, 2005.
  • Justin raconte des bobards, illustré par Philippe Goossens, Mijade, 2005.
  • Justin est mauvais perdant, illustré par Philippe Goossens, Mijade, 2005.
  • Justin est amoureux, illustré par Philippe Goossens, Mijade, 2005.
  • J'ai perdu mon sourire, illustré par Philippe Goossens, Mijade, 2005.
  • Les Fantômes de Juliette, illustré par Philippe Goossens, Mijade, 2006.
  • Harold, illustré par Philippe Goossens, Mijade, 2007.
  • Mon Père Noël à moi !, illustré par Philippe Goossens, Mijade, 2009.
  • Super Albert, illustré par Philippe Goossens, Mijade, 2010.
  • Je suis un extraterrestre !, illustré par Philippe Goossens, Mijade, 2011.
  • Je ne peux rien faire !, illustré par Annick Masson, Mijade, 2012.
  • Le Loup tombé du livre, illustré par Grégoire Mabire, Mijade, 2015.
  • Benjamin fait des bêtises, illustré par Ginette Hoffmann, Mijade, 2019.
  • Un mensonge gros comme un éléphant, illustré par Estelle Meens, Mijade, 2019.
  • La Princesse et le loup qui ne savait pas lire, illustré par Philippe Goossens, Mijade, 2020 (ISBN 9782871429906).
  • Le Loup tombé du livre, illustré par Grégoire Mabire, Mijade, coll. « Petits Mijade » 2020 (ISBN 9782807701175).
  • Un mensonge gros comme un éléphant, illustré par Estelle Meens, Mijade, 2021 (ISBN 9782807701502).
  • Théo et Léa se disputent, illustré par Estelle Meens, Mijade, 2021 (ISBN 9782807701298).
  • SOS doudou, illustré par David B. Drapper, Mijade, 2022 (ISBN 9782807701199).

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Robberecht, Thierry - biographie © Dargaud 2006 - bibliographie », sur BD Gest' (consulté le ).
  2. a b et c « Thierry Robberecht - Présentation - Bibliographie - Prix », sur objectifplumes.be (consulté le ).
  3. a b et c Visite et interview de Thierry Robberecht.
  4. (en) « Thierry Robberecht », sur Discogs (consulté le ).
  5. « Livret T'es rien ou t'es quelqu'un » [PDF], sur Jeff Bodart (consulté le ).
  6. « Livret Et parfois c'est comme ça », sur Jeff Bodart (consulté le ).
  7. Bernard Coulange, « Robberecht dans Spirou », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  8. a et b Bernard Launois, « Lefranc Tome 23 : L'éternel Shogun », Auracan,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. a et b Jean Goossens, « Chronique - Lefranc Tome 24 : L'Enfant Staline », Auracan,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. a et b Gilles Ratier, « Zoom sur les meilleures ventes de BD du 25 avril 2012 », BDZoom,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. a et b Gilles Ratier et Laurent Turpin, « Zoom sur les meilleures ventes de BD du 4 septembre 2013 », BDZoom,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. (en) « Thierry Robberecht - Scénariste », sur Internet Movie Database (consulté le ).
  13. a et b « 28e Prix - 2016/2017 », sur Prix des Incorruptibles (consulté le ).
  14. Xavier Glaizes, « Pas si smala », BoDoï, no 30,‎ , p. 8.
  15. Xavier Glaizes, « Mouche amère », BoDoï, no 61,‎ , p. 15.
  16. D. Wesel, « Le contact 1. Le contact - 1 », sur BD Gest', .
  17. Nicolas Anspach, « Le Contact - Tome 1 », sur ActuaBD, .

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles[modifier | modifier le code]

  • Thierry Robberecht (interviewé par les élèves de 2L de l'Institut Sainte-Julie de Marche-en-Famenne), « Visite et interview de Thierry Robberecht », Karoo,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]