Thierry Philip

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thierry Philip
Fonctions
Maire du 3e arrondissement de Lyon

(9 ans, 11 mois et 9 jours)
Élection 29 mars 2008
Réélection 12 avril 2014
Prédécesseur Patrick Huguet
Successeur Catherine Panassier
Biographie
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine, France)
Nationalité Française
Parti politique PS
Père Olivier Philip
Fratrie Christian Philip (frère)
Profession Médecin cancérologue
Religion Protestantisme

Thierry Philip, né le à Boulogne-Billancourt, est un cancérologue et homme politique français, membre du Parti socialiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le petit-fils d'André Philip et de Pierre Wertheimer, le fils d'Olivier Philip et le frère de Christian Philip.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Docteur en médecine, cancérologue pédiatre, il fut directeur du Centre Léon-Bérard à Lyon entre 1989 et 2009, ainsi que du Comité national du Cancer et de l'Agence pour l'éducation par le sport. Il est actuellement le président de l'institut Curie à Paris et de l'Organisation European Cancer Institute (OECI)[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 2004, il est élu au conseil régional de Rhône-Alpes dont il devient vice-président chargé de la santé et des sports.

En 2008, il est élu maire du 3e arrondissement de Lyon, traditionnellement à droite, battant dès le premier tour Dominique Perben, tête de liste UMP sur Lyon. Il est réélu en 2014 dès le premier tour[2].

En 2010, il est réélu au conseil régional de Rhône-Alpes, perd sa vice-présidence mais demeure dans l'exécutif régional en tant que conseiller spécial à la recherche, à l'enseignement supérieur et aux formations sanitaires et sociales.

Lors des élections cantonales de 2011, il est élu au second tour le dans le canton de Lyon-VIII en battant de justesse le sortant Lionel Lassagne, candidat de l'UMP. Touché par le cumul de mandats, il démissionne de son mandat de conseiller régional[3] et est remplacé par Hilda Tchoboian le suivant. Ses fonctions prennent fin avec la création de la métropole de Lyon le et la disparition des cantons sur le territoire de celle-ci.

Il démissionne de son mandat de maire en [4], mais reste vice-président de la Métropole de Lyon jusqu'en 2020.

Autres activités et fonctions[modifier | modifier le code]

En 2003, il veut acheter le club de football de l'AS Saint-Étienne, dont il était le coprésident avec Éric Peyre, mais une autre proposition d'achat est finalement retenue[5].

En , il est élu président du conseil d’administration de l'Institut Curie où il prend la suite du professeur Claude Huriet[6].

En 2018, il est élu président de l'Organisation des instituts européens du cancer (en) (OECI).

Publication[modifier | modifier le code]

  • Vaincre son cancer. Les bonnes questions, les vraies réponses, Milan, 2004 (ISBN 978-2745915252)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]