Thierry Michels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thierry Michels
Illustration.
Thierry Michels à l'Assemblée nationale en 2017.
Fonctions
Député français

(5 ans)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 1re du Bas-Rhin
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique LREM
Prédécesseur Éric Elkouby
Successeur Sandra Regol
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Strasbourg (Bas-Rhin)
Nationalité Française
Parti politique LREM (depuis 2016)
Diplômé de ESCP Europe
Université d'Ottawa
Profession Cadre

Thierry Michels, né le à Strasbourg (Bas-Rhin), est un homme politique français. Il est député LREM de la première circonscription du Bas-Rhin de 2017 à 2022.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1960[1] à Strasbourg, Thierry Michels y grandit, étudie au lycée Kléber, puis intègre l'ESCP Europe[2],[3].

Il est cadre de la société Eli Lilly (Fegersheim, industrie pharmaceutique) depuis 1990[4],[5].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Il s'engage au sein du parti En marche (devenu La République en marche) en 2016 afin de soutenir la candidature d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle française de 2017. Il était à ce titre responsable de la mobilisation terrain pour le département du Bas-Rhin.

Il annonce le 26 janvier 2022 ne pas être candidat pour un second mandat[6].

Député du Bas-Rhin[modifier | modifier le code]

Le , il est élu député de la première circonscription du Bas-Rhin avec 59,95 % des voix, face au député sortant Éric Elkouby (PS)[7],[3]. À l'Assemblée nationale, il siège dans la commission des Affaires sociales et dans la commission des Affaires européennes.

En , il prend position en faveur d’une dissolution du Bastion social, émanation du GUD[8]. En , il figure parmi les premiers signataires, avec Thomas Rudigoz, Anne-Laurence Petel et Patrick Mignola, d'une lettre au Premier ministre Édouard Philippe afin de demander une action concrète contre cette association[9].

Thierry Michels soutient par ailleurs à Strasbourg la Cité éducative de Hautepierre[10],[11] qui après la Cité éducative de Meinau/Neuhof/Elsa voit le jour à la rentrée 2021 / 2022. Piloté par le Collège Erasme, le QPPV de Hautepierre fête ses 50 ans en 2021[12],[13],[14].

Sur le sujet des spécificités alsaciennes, Thierry Michels prend position à l'occasion de son mandat pour le maintien des dérogations, en particulier à l’occasion en 2021 de la loi confortant le respect des principes de la République (dite loi contre le séparatisme) : il se réfère à l’efficacité et la nécessité des particularismes pour le contrat social local, notamment dans le domaine du dialogue interreligieux[15],[16],[17].

Affaires sociales[modifier | modifier le code]

À l'été 2017 Thierry Michels intervient sur la réformes du code du travail. Ainsi il soutient notamment la réforme des institutions représentatives du personnel[18].

Il est également nommé en 2018 « ambassadeur pour la réforme des retraites » au titre du groupe La République en marche (Assemblée nationale), afin de contribuer à la réforme voulue par Emmanuel Macron et Agnès Buzyn, sous le patronage de Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites[19].

Thierry Michels soutient le refinancement des Hôpitaux universitaires de Strasbourg, notamment en mobilisant les moyens dégagés par le Ségur de la Santé[20], à l'occasion en particulier d'un "contrat d'avenir" conclu au printemps 2022[21].

Formation professionnelle et apprentissage[modifier | modifier le code]

Il participe au projet de loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », Thierry Michels est nommé rapporteur pour avis en mai 2018, au nom de la commission des Affaires européennes pour évaluer les impacts du projet de loi quant aux aspects européens. Il pointe dans son rapport d’information l’importance de promouvoir la mobilité européenne des apprentis et des jeunes en formation professionnelle[22].

En juin 2021, la Commission des Affaires sociales crée une mission d’évaluation de cette loi[23]. L’évaluation à laquelle il participe vise à faire l’état des lieux de la mise en œuvre de la loi et d’étudier les pistes d’amélioration, après trois ans d’application ; elle aboutit en janvier 2022[24],[25].

Politique en faveur du handicap et de la santé au travail[modifier | modifier le code]

Sur le thème du handicap et de la société inclusive, Thierry Michels est investi avec Carine Radian, cadre du secteur privé, à la suite de la Conférence nationale du handicap 2018-2019[26] par le Premier ministre Édouard Philippe d'une mission temporaire afin de traiter la participation des personnes handicapées à la décision publique et au Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNPCH)[27]. Les travaux de concertation et d'activation des acteurs du handicap aboutissent à un rapport remis à la secrétaire d’État Sophie Cluzel à l'été 2019[28]. Le CNPCH est réformé par un décret du 5 février 2020[29] dans la suite des préconisations du rapport[30].

Toujours en lien avec sa Commission des affaires sociales et la thématique du handicap, il demeure actif pour soutenir une réforme de la santé au travail attendue et appelée de leurs vœux par les partenaires sociaux et les parlementaires[31]. A l’occasion de la proposition de loi, il soutient et obtient l’adoption de plusieurs mesures pour renforcer le rôle des acteurs en entreprise, dont les référents handicap, les interventions pour mieux détecter les situations de handicap et améliorer l’accompagnement sanitaire des personnes en situation de handicap[32].

À l’occasion de la pandémie de Covid-19, Thierry Michels propose d’étendre l'obligation vaccinale au personnel des entreprises[33] Il fait l’objet de menaces de mort en août 2022[34].

Rapporteur « Industrie » au sein du Comité d’évaluation et de contrôle (CEC)[modifier | modifier le code]

Membre du Comité d’évaluation et de contrôle (CEC) des politiques publiques, Thierry Michels y est missionné en septembre 2020 avec le député Les Républicains Olivier Marleix pour mener une mission d’information relative à l’évaluation de la politique industrielle de l’Etat, en lien avec les recherches assurées par France Stratégie[35].

Le 21 janvier 2021, il fait donc adopter par les membres du CEC un rapport d’information sur la Politique industrielle de l’Etat : “Construire l'avenir de la politique industrielle : organiser, renforcer, protéger“[36] dans lequel 27 propositions sont formulées en vue de créer un contexte général plus propice au tissu industriel dans toute sa diversité[37],[38].

Avec l’Assemblée parlementaire franco-allemande[modifier | modifier le code]

Sur le renforcement des relations franco-allemandes, Thierry Michels participe avec ses homologues d’outre-Rhin aux sessions de l'Assemblée parlementaire franco-allemande (APFA), institution binationale entre la France et l'Allemagne mise en place par le l'Accord parlementaire franco-allemand du 25 mars 2019[39].

En Commission des affaires européennes[modifier | modifier le code]

« Européiste convaincu »[40], Thierry Michels intègre la Commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale.

Il y est successivement nommé rapporteur sur 3 thématiques :

  • En janvier 2018, il fait adopter en commission des affaires européennes un Rapport sur la transition énergétique au sein de l’Union européenne visant à relever le niveau des ambitions européennes pour atteindre la neutralité carbone en 2050[41].
  • À l’issue de la réunion du 21 novembre 2018 de la commission des affaires européennes, il est nommé avec le député Les Républicains Éric Straumann co-rapporteur d'un Rapport d’information sur l’action des autorités françaises sur l’attractivité du siège de Strasbourg, siège européen[42],[43].
  • Le 7 juillet 2021, il présente les conclusions du rapport d'information qu’il a mené avec la députée du groupe socialiste Marietta Karamanli relatif à la coordination par l’Union européenne des mesures nationales de gestion de la crise sanitaire. L’objectif poursuivi par le rapport d’information est de tirer les leçons de la crise sanitaire et promouvoir le renforcement d’une Europe de la santé résiliente et solidaire[44],[45].

Engagements pour l’Europe et la transition écologique et énergétique[modifier | modifier le code]

Thierry Michels investit dès 2017 le terrain strasbourgeois avec les thématiques particulières de l’Europe et l’environnement.

Europe à Strasbourg[modifier | modifier le code]

En 2018, il répond à la proposition émise par le Président de la République Emmanuel Macron dans son discours de la Sorbonne du 26 septembre 2017 par l’organisation sur le territoire strasbourgeois de cinq Consultations citoyennes sur l'Europe[46] pour donner la parole aux citoyens sur l’Europe de demain.

Après la présentation de son rapport précité d’information sur l’action des autorités françaises sur l’attractivité du siège de Strasbourg, siège européen, Thierry Michels se mobilise en faveur du renforcement du statut de Strasbourg comme capitale de démocratie européenne au sein la Task Force rassemblant des réseaux engagés dans la défense du siège du Parlement européen à Strasbourg[47].

Le 6 octobre 2020, accompagné de dix parlementaires alsaciens de la majorité présidentielle, il publie une tribune réclamant des investissements structurants pour valoriser le siège du Parlement européen, notamment dans les domaines des liaisons ferroviaires et aéroportuaires ou de l'hébergement[48]. Il y critique la décision de David Sassoli, Président du Parlement européen, de ne pas utiliser le bâtiment Osmose[49] mis à disposition par les autorités françaises pour favoriser le renforcement des activités parlementaires en son siège historique de Strasbourg.

Transition écologique et énergétique[modifier | modifier le code]

En 2021, il candidate et est nommé au sein de la Commission spéciale crée pour examiner le projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique, dans la suite de la Convention citoyenne pour le climat. Il y porte 16 amendements. Il est favorable au dispositif des zones à faibles émissions métropolitaines[50][source secondaire nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « En un coup d'oeil, découvrez les 49 députés du Grand Est », sur France 3 Grand Est, (consulté le ).
  2. « Biographie », sur Thierry Michels (consulté le ).
  3. a et b Céline Rousseau, « Législatives : qui est Thierry Michels, le nouveau député REM de la 1re circonscription du Bas-Rhin ? », sur francebleu.fr,
  4. « thierry-michels-36571621 », sur linkedin.COM (consulté le )
  5. « Législatives. Les députés alsaciens : qui est le plus … ? », sur France 3 Grand Est, (consulté le ).
  6. Elections législatives. Le député Thierry Michels (LaREM) ne se représentera pas dans la Une à Strasbourg, dna.fr, 26 janv. 2022, par Philippe Dossmann
  7. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le ).
  8. « Le député Michels demande la dissolution du Bastion Social », Dernières Nouvelles d'Alsace,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Lyon : Rudigoz demande à Édouard Philippe de dissoudre le Bastion social »
  10. Le programme des Cités éducatives procèdent d’ un programme national d’appui aux dynamiques locales de coopération éducative dans les quartiers dits à faible mixité sociale. Cette démarche, soutenue par le Président le Président Emmanuel Macron à la suite de la mobilisation nationale pour les quartiers lancé le 14 novembre 2017, s’est largement appuyée sur les actions menées par le groupe de travail national organisé par le ministère de la Cohésion des Territoires et sur le rapport « Vivre ensemble – Vivre en Grand » établi par Jean-Louis Borloo au printemps 2018. Elle s’inspire également des expérimentations fondatrices de Grigny et de Chanteloup- les-Vignes.
  11. Rencontre avec Thierry Michels, député en charge du quartier Conseil des XV, conseildesxv-rotterdam.offre-strasbourg.fr 5 mars 2021
  12. composé de 12 869 habitants et soumis au projet de renouvellement urbain. 5 524 enfants et jeunes âgés de 0 à 25 ans (soit 42 % de la population du quartier) sont concernés par la Cité Educative de Hautepierre, dont 4031 d’entre eux sont des élèves scolarisés dans les établissements.
  13. Visites de quartier, ateliers et spectacles : Hautepierre fête ses 50 ans, rue89strasbourg.com, 15 septembre 2021, par Martin Lelièvre
  14. Thierry Michels organise en septembre 2021 au CSC le Galet, un temps d’échange autour de la Cité éducative en compagnie de la députée Sylvie Charrière réunissant, les jeunes, les parents et les associations de proximités
  15. Faut-il étendre la laïcité à l’Alsace-Moselle ? DISSENSUS, Avis des députés Alexis Corbière (LFI) et Thierry Michels (LREM), nouvelobs.com, 31 janvier 2021
  16. Loi séparatismes : pourquoi le concordat d'Alsace-Moselle ne sera pas remis en cause, francebleu.fr, 15 février 2021, par Antoine Balandra
  17. Le concordat d’Alsace-Moselle est une chance, Tribune de Fabienne Keller, Brigitte Klinkert, Thierry Michels, Bruno Studer et Sylvain Waserman, la-croix.com, 9 avril 2021
  18. Code du travail: l'Assemblée valide la fusion des instances représentatives, bfmtv.com, 12 juillet 2017, avec AFP : « "Employeurs comme salariés souffrent du morcellement en quatre instances", système "complexe, chronophage, en définitive inefficace", a ainsi plaidé Thierry Michels (REM). »
  19. « Le brief politique. Une trentaine d’ambassadeurs pour défendre la réforme des retraites »
  20. Après avoir accordé une rallonge de 20 millions aux HUS, Jean Castex s'est rendu au marché de Noël, dna.fr, 10 décembre 2021, par Didier ROSE, Cécile FELLMANN, Denis TRICARD, Jean-François BADI
  21. Les Hôpitaux universitaires de Strasbourg espèrent retrouver « du souffle » dans les cinq ans à venir, dna.fr, 18 mars 2022
  22. Thierry Michels, 24 mai 2018, Rapport d’information no 904 pour la Commission des affaires européennes portant observations sur le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel
  23. Les députés Catherine Fabre, Gérard Cherpion, Sylvain Maillard, Joël Aviragnet, Carole Grandjean et Michèle de Vaucouleurs sont les rapporteurs
  24. Rapport no 4922, 19 janvier 2022, sur l’évaluation de la loi no 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel : Thierry Michels organise à Strasbourg différentes tables rondes et consultations des CFA, d'OPérateurs de COmpétences (OPCO)OPCO et des entreprises du territoire
  25. Catherine Fabre (députée LREM) : « La réforme de la formation professionnelle atteint ses objectifs », sudouest.fr, 18 janvier 2022, par Pascal Rabiller.
  26. Conférence nationale du handicap 2019 : 5 grands chantiers !, handicap.fr, 3 décembre 2018, par Emmanuelle Dal'Secco
  27. « Décret du 10 décembre 2018 chargeant un député d'une mission temporaire », sur Légifrance,
  28. Carine Radian et Thierry Michels, Vers la pleine citoyenneté des personnes handicapées - Représentation et participation à la construction des politiques publiques pour une société inclusive, Rapport remis au Premier Ministre et à la Secrétaire d'Etat auprès du Premier Ministre Chargée des personnes handicapées, 2019, juin 2019, 276 p.
  29. Décret no 2020-90 du 5 février 2020 portant modification de la composition et du fonctionnement du Conseil national consultatif des personnes handicapées
  30. Le conseil national consultatif des personnes handicapées relooké, lagazettedescommunes.com, 10 février 2020, par Catherine Maisonneuve
  31. TRIBUNE. 158 députés LREM réclament "une réforme de la santé au travail", lejdd.fr, 15 mai 2020
  32. Amendement no 541 pour formaliser les missions de sensibilisation sur le handicap pour les services de prévention et de santé (SPST) et les professionnels de santé qui y œuvrent
  33. Pass sanitaire : un député LREM veut permettre à tous les employeurs de l’imposer à leurs salariés, capital.fr, 19 octobre 2021, par Sarah Asali
  34. Manifestation anti-passe sanitaire : après des menaces contre des parlementaires, la préfète du Bas-Rhin lance un signalement, le parisien.fr, avec AFP, 24 août 2021
  35. Vincent Aussilloux (Rapporteur général), Philippe Frocrain, Mohamed Harfi, Rémi Lallement et Guilhem Tabarly (Rapporteurs), Étienne Beeker, Dominique Giorgiet Nicolas Meilhan (Rapporteurs), Les Politiques industrielles en France, Évolutions et comparaisons internationales, France Stratégie, novembre 2020
  36. Rapport no 3794 sur l’évaluation de la politique industrielle, déposé le 21 janvier 2021
  37. Un rapport parlementaire présente 27 propositions pour "une grande politique industrielle", linfodurable.fr, avec AFP, 21 janvier 2021
  38. Vallourec, cas d'école des impasses de l'industrie française, lesechos, 27 janvier 2021, par Emmanuel Grasland : "« La France est parmi les grands pays européens celui dont les entreprises industrielles ont le niveau le plus élevé d'emplois à l'étranger rapporté aux emplois industriels domestiques », écrit le député Thierry Michels, dans un rapport sur la politique industrielle publié la semaine dernière"
  39. Strasbourg : des jeunes rencontrent les députés de l'Assemblée parlementaire franco-allemande, 9 février 2020, par Carole Grandon : le 6 février 2020, Thierry Michels organise dans les locaux de ARTE une rencontre entre 40 lycéens et étudiants allemand et français et des députés français et allemands venus à Strasbourg pour siéger à l’Assemblée parlementaire franco-allemande
  40. Au Parlement. Thierry Michels, l’Europe au cœur, lalsace.fr, 30 septembre 2018, par Franck Buchy
  41. Rapport de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire sur la proposition de résolution européenne de M. Thierry Michels, rapporteur de la commission des affaires européennes, sur la transition énergétique dans l'Union européenne (no 597) ; Le projet de résolution qui en découle a été également adopté par l’Assemblée nationale en mars 2018
  42. Rapport d’information sur l’action des autorités françaises sur l’attractivité du siège de Strasbourg, siège européen
  43. De l’accessibilité à l’attraction, de la désaffection à l’attention », dna.fr, 2 décembre 2018
  44. La proposition de résolution européenne issue des conclusions de ce rapport a été adoptée à l’unanimité par les membres de la commission des affaires européennes[Commission des affaires européennes : Réunion du mercredi 7 juillet 2021- Compte rendu sur www.assemblee-nationale.fr.
  45. Sarthe. La députée Marietta Karamanli souhaite une gestion de crise coordonnée au niveau européen, ouest-france.fr, 31 janvier 2021, par Jean-François Baron
  46. Politique - Député de Strasbourg-1. Thierry Michels propose cinq réunions de consultation sur l’Europe, dna.fr, 14 avril 2018, par Jacques Fortier
  47. Strasbourg : des jeunes rencontrent les députés de l'Assemblée parlementaire franco-allemande, francetvinfo.fr, 9 février 2020, par Florence Grandon
  48. Parlement européen : il faut des "investissements structurants" affirment dix parlementaires alsaciens, dna.fr, Tribune, 9 septembre 2020
  49. Dans un courrier crispé à Macron, Sassoli dit non au bâtiment Osmose, dna.fr, 3 septembre 2021, par Anne-Camille Beckelynck
  50. La ville en débat. Thierry Michels : « La ZFE ne doit laisser personne au bord de la route », dna.fr, 22 mars 2021, Tribune

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]