Thierry III de Frise occidentale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thierry III (homonymie).

Thierry III de Frise occidentale
Illustration.
Thierry III dans un ouvrage du XVIe siècle
Titre
Comte de Frise occidentale
Prédécesseur Arnould de Frise occidentale
Successeur Thierry IV de Frise occidentale
Biographie
Dynastie Gerulfing
Date de naissance vers 980
Date de décès
Père Arnould de Frise occidentale
Mère Luitgarde de Luxembourg
Conjoint Othelindis de Nordmark

Thierry III de Frise occidentale dit de Jérusalem, né vers 980 et mort le 27 mai 1039, fut comte en Frise occidentale de 995 à 1039. Il développa d'abord ses terres en prenant tribut des marchands descendant la Merwede et la Meuse, puis parvint à s'imposer militairement aux évêques rhénans, conférant à son comté une large indépendance, politique et commerciale, vis-à-vis du Saint-Empire romain germanique.

Un modeste vassal[modifier | modifier le code]

Le comté de Hollande portait alors un nom différent, celui de Frise Occidentale. Ce n'est qu'à la fin du XIe siècle qu'un de ses descendants s'intitulera comte de Hollande. Cette région était alors très différente de ce qu'elle est actuellement, car envahie par des marais où peu de gens vivaient. Seules les zones littorales de dunes et le long des vallées fluviales étaient habitées.

Thierry III, fils d'Arnould, comte en Frise occidentale, et de Luitgarde de Luxembourg, appartenait à la famille des Gérulfinges qui devint ensuite la maison de Hollande, une importante famille de l'empire de l'époque. Sa mère, qui fut régente de la Frise Occidentale de 995 à 1005, était belle-sœur de l'empereur Henri II.

Avant 1018, Thierry n'était qu'un petit vassal d'Henri II, mais son fief était une position stratégique. Utrecht, situé dans le delta du Rhin, était une importante cité marchande et les marchands devaient traverser les États de Thierry en suivant le Rhin et la Vecht pour rejoindre la mer du Nord. Les rois et empereurs germaniques résidaient souvent à Utrecht et à Nimègue, et certains y sont morts.

Thierry III s'appliqua, aussitôt que l'âge le lui permit, à augmenter ses forces en augmentant ses possessions sur les bords de la Meuse ; on le voit en lutte avec l'église d'Utrecht à laquelle il enlève plusieurs domaines. Il résolut de barrer le chemin aux évêques dont les prétentions croissantes menaçaient son domaine héréditaire ; il construisit la place de Dordrecht[1].

La bataille de Vlaardingen et ses conséquences[modifier | modifier le code]

Thierry III a établi sa puissance par la bataille de Vlaardingen. Pour ne pas entraver le commerce, il n'avait pas le droit de percevoir des taxes et des péages de quelque manière que ce fût. Les négociants de la ville de Tiel envoyèrent des messages alarmés à l'empereur Henri II, allié de l'évêque d'Utrecht, se plaignant des violences qui leur étaient faites par les soldats du comte de Frise occidentale. L'empereur décida de mettre fin au comté de Frise et attribua ses terres à l'évêque Adalbold II d'Utrecht. Une armée impériale, menée par le duc Goderoid, se dirigea en 1018 vers Vlaardingen, mais elle se perdit dans les marécages où les hommes de Thierry manœuvraient aisément. Le duc Godefroid tomba dans les mains des vainqueurs[2].

Après cette victoire, l'empereur dut reconnaître à Thierry III la possession de la Frise occidentale, ainsi que le droit de percevoir des taxes sur les navires marchands. Après la mort de Thierry, l'armée impériale tenta de reprendre les terres tenues par les comtes de Frise et n'y réussit que partiellement et temporairement. Thierry V, le petit-fils de Thierry III, aidé de son beau-père Robert Ier, finit la reconstitution du fief de son aïeul.

Son surnom atteste que Thierry III fit un pèlerinage en Terre sainte mais on en ignore la date.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Il avait épousé Othélandis (993 † 1044), fille de Bernard Ier, margrave de Nordmarck. Ils avaient eu :

  • Thierry IV († 1049), comte en Frise-Occidentale
  • Florent Ier (1017 † 1061), comte en Frise-Occidentale
  • Bertrade, mariée à Thierry, comte de Katlenbourg († 1056)
  • Suanehilde, mariée à Emmon († 1078) comte de Looz

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Léon Vanderkindere, La Formation territoriale des principautés belges au Moyen Âge, vol. I, Bruxelles, H. Lamertin, (réimpr. 1981) (lire en ligne), p. 93
  2. Léon Vanderkindere, op. cit., p. 93.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :