Aller au contenu

Thierry Gueorgiou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Thierry Gueorgiou
Image illustrative de l’article Thierry Gueorgiou
Thierry Gueorgiou en 2007
Contexte général
Sport Course d'orientation
Biographie
Nom dans la langue maternelle Thierry Gueorgiou
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Nationalité France
Naissance (45 ans)
Lieu de naissance Saint-Étienne (France)
Surnom Téro
Club Nature Orientation Saint-Etienne , Kalevan Rasti
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnats du monde de course d'orientation 14 3 4
Jeux mondiaux 1 0 0
Championnats d'Europe 3 0 0
Coupe du monde 3 4 1

Thierry Gueorgiou, né le à Saint-Étienne, est un orienteur français, surnommé Tero dans le milieu de l’orientation. Au départ spécialiste des courses de type moyenne distance, il domine ensuite la plupart des disciplines (longue distance, moyenne distance et relais) avec notamment 14 victoires lors des championnats du monde de course d'orientation (WOC) en 2003, 2004, 2005, 2007, 2008, 2009, 2011, 2013, 2014 2015 et 2017. Il est également vainqueur de la Coupe du monde en 2006 et 2007.

Thierry Gueorgiou fait partie du club d'orientation français Nature Orientation Saint-Étienne (NOSE) et du club finlandais Kalevan Rasti. Il a gagné la course de relais de la Jukola cinq fois (2004, 2005, 2007, 2013, 2014) avec Kalevan Rasti. En 2010, il a également remporté la 10-Mila (Tiomila), avec ce même club.

Il continue une carrière de très haut niveau et remporte le titre mondial sur les longue et moyenne distances lors des Championnats du monde 2011, en France[1]. Il permet à la France d'obtenir le titre mondial en relais, avec ses équipiers Philippe Adamski et François Gonon. Il emmène également le relais français jusqu'à la médaille d'argent en 2017 aux côtés de Frédéric Tranchand et Lucas Basset.

Parcours sportif

[modifier | modifier le code]

Thierry Georgiou profite de nouvelles méthodes d'entraînement "en simulation" mises en place par la Fédération française de course d'orientation pour concurrencer, à partir de 2003, les pays scandinaves jusqu'alors détenteurs d'une grande partie des titres[2].

En 2009, lors du relais des championnats du monde, en Hongrie, alors qu'il est au coude-à-coude pour la 1re place, il stoppe sa course pour porter secours au concurrent suédois Martin Johansson, gravement blessé par une branche ayant pénétré au travers de la cuisse. Les deux autres concurrents dans la bataille, le Norvégien Anders Nordberg et le Tchèque Michal Smola s'arrêtent également conformément au règlement de l'IOF pour transporter le blessé jusqu'à la route la plus proche et alerter les secours. Les trois orienteurs reçoivent le prix international du fair-play pour cette action[3].

En 2010, assuré d'une médaille mondiale d'or ou d'argent dans le relais masculin, il oublie une balise, fait demi-tour pour la poinçonner et se fait dépasser par sept concurrents[4].

Pour préparer les championnats du monde 2011, Thierry Gueorgiou, s'entraîne uniquement sur les terrains types auxquels il doit être confrontés pendant environ 300 heures l'année précédant les compétitions[5].

Technique d'orientation

[modifier | modifier le code]

Dans son orientation, Thierry Gueorgiou ne sélectionne sur la carte que les caractéristiques les plus visibles et les plus distinctes pour élaborer sa planification d'itinéraire entre chaque balise. Il diminue ainsi sa charge cognitive, ce qui lui permet d'augmenter sa vitesse[6].

Championnats du Monde d'orientation

[modifier | modifier le code]
Résultats en championnats du monde[7]
Année
Âge Longue Moyenne Sprint Relais Sprint
relais
1997 18 50 NC 12 NC
1999 20 24 NC 12 NC
2001 22 18 12 11 NC
2003 24 1 3 14 NC
2004 25 1 5 7 NC
2005 26 7 1 2 NC
2006 27 8 4 11 NC
2007 28 1 1 6 NC
2008 29 1 5 DSQ NC
2009 30 2 1 25 NC
2010 31 3 3 8 NC
2011 32 1 1 1 NC
2012 33 4 5 NC
2013 34 1 2 8 NC
2014 35 1 DSQ 3
2015 36 1 7
2016 37 2 4 6
2017 38 1 2

Championnats Européens d'Orientation (EOC)

[modifier | modifier le code]

Coupe du Monde d'orientation (WC)

[modifier | modifier le code]
Classement final
  • Médaille d'or de la Coupe du Monde, coureur individuel 2007
  • Médaille d'or de la Coupe du Monde, coureur individuel 2006
  • Médaille d'orde la Coupe du Monde, relais 2005
  • Médaille d'argent de la Coupe du Monde, coureur individuel 2011
  • Médaille d'argent de la Coupe du Monde, coureur individuel 2009
  • Médaille d'argent de la Coupe du Monde, coureur individuel 2008
  • Médaille d'argent de la Coupe du Monde, coureur individuel 2005
  • Médaille de bronze de la Coupe du Monde, coureur individuel 2010
Épreuves de Coupe du Monde

Championnats du Monde universitaires (WUOC)

[modifier | modifier le code]

Championnats du Monde Juniors (JWOC)

[modifier | modifier le code]

World Games

[modifier | modifier le code]
  • Médaille d'or, Moyenne Distance, Allemagne (2005)

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Champion du monde 2011
  2. Maïté Lascaud, « Course d'orientation », dans Michaël Attali, Jean Saint-Martin, Dictionnaire culturel du sport, Paris, Armand Colin, , 584 p. (ISBN 9782200355470, lire en ligne)
  3. (en) « Thierry Gueorgiou prix international du Fair Play »
  4. Philipp von Arx, Mentaltraining im Orientierungslauf (Mémoire de baccalauréat), Olten, École cantonale d'Olten, , 36 p. (lire en ligne [PDF]), p. 3
  5. (fi) Jere Ahonen, Suunnistuksen taidollinen lajianalyysi ja taitoharjoittelun ohjelmointi (publication de séminaire), Jyväskylä, Université de Jyväskylä, , 38 p. (lire en ligne [PDF]), p. 25
  6. (en) Tuğçe Gölgeli, A case study on the effect of route characteristics on decision making in the sport of orienteering (Mémoire de doctorat), Ankara, The graduate school of informatics of the Middle east technical university, , 101 p. (lire en ligne), p. 7
  7. « Un palmarès impressionnant ! », CO mag « Thierry Gueorgiou : le "roi de la CO" entre dans la légende », no 134,‎ , p. 36

Thierry présent aux Étoiles du sport avec son 'filleul' Lucas Basset.

Article connexe

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :