Thierry Gloris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Thierry Gloris
Thierry-Gloris.jpg
Thierry Gloris en 2019.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Thierry Gloris, né le en Franche-Comté en France, est un scénariste de bande dessinée qui a publié sa première série Le Codex Angélique en 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

À l'université de Bordeaux, Thierry Gloris obtient un DEA en Histoire et s'intéresse également à la littérature du XIXe siècle (Émile Zola, Balzac, Edgar Allan Poe et Guy de Maupassant[1]).

Il travaille en indépendant sur quelques journaux historiques et, en 2004, poursuit ses expériences de scénariste dans le Journal de Spirou.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Sur un forum de dessinateurs[2], il découvre des dessins de Mickaël Bourgouin et il contacte le dessinateur pour lui proposer le scénario de la bande dessinée Le Codex Angélique.

Pendant le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, il rencontre Thierry Joor[1] avec qui il signe cette série chez Delcourt.

Thierry Gloris et Frédéric Charve ont réalisé le one shot Ainsi va la vie mettant en scène six personnages amis de la faculté qui se retrouvent pour faire le point, publié le par les éditions Drugstore dans la collection Roman graphique.

Un scénariste confirmé[modifier | modifier le code]

En 2017, il revient dans le journal Spirou avec la série Bushido dessinée par Gorobeï[3].

Style[modifier | modifier le code]

Thierry Gloris écrit principalement des scénarios historiques, auxquels il adjoint des éléments fantastiques, ce qui permet, selon lui, des situations improbables et de révéler la véritable nature humaine[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

• 3 Scalps en série, Dupuis, 2022, dessin et couleurs Jacques Lamontagne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]