Thierry Dassault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dassault.
Thierry Dassault
Description de cette image, également commentée ci-après
Thierry Dassault en 2016.
Naissance (62 ans)
Nationalité Française
Profession
Industriel, entrepreneur
Activité principale
Autres activités
Investisseur via TDH, Président du conseil d'administration d'IDnomic
Distinctions

Thierry Dassault, né le à Neuilly-sur-Seine, est un investisseur et entrepreneur français. Il est le fils de Serge Dassault, et petit-fils de Marcel Dassault. Fondateur, en 2006, de la structure d'investissement TDH (Thierry Dassault Holding), il est actuellement directeur général délégué du Groupe Industriel Marcel Dassault.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et formation[modifier | modifier le code]

Né le à Neuilly-sur-Seine[1], il est le fils de Serge Dassault, et petit-fils de Marcel Dassault. Ses frères sont Olivier Dassault et Laurent Dassault.

À la suite de l'obtention de son baccalauréat économique et après avoir travaillé sur quatre longs métrages en tant qu'assistant (Gloria de Claude Autant-Lara, Le Maestro de Claude Vital, Mort d'un pourri de Georges Lautner et L'Hôtel de la Plage de Michel Lang), Thierry Dassault effectue son service militaire à l'ECPAD.

Carrière avant TDH[modifier | modifier le code]

En 1979, il devient responsable des équipements civils pour l’électronique Serge Dassault au Brésil durant deux ans avant de créer et assurer la direction d'une société de systèmes d'alarme de 1982 à 1984.

Thierry Dassault se tourne en 1985 vers les films publicitaires et institutionnels qu'il va produire et réaliser jusqu'en 1993 au sein de la société Claude Delon Productions.

En 1994, il rejoint le groupe familial et prend la tête de Production Marcel Dassault qui devient en 1998 Dassault Multimédia[2],[3]. Dassault Multimédia détient alors des parts dans diverses entreprises telles que Infogrames, Gemplus, Infonie, BFM, CdandCo, Net2one, Emme et Welcome Real-time (en). À titre personnel, il investit dans la société de vente de livres en ligne Chapitre.com, qui est vendue à France Loisirs en 2007.

En 2004, il est à l'origine de la création de la société Keynectis (devenue OpenTrust en 2013 puis IDnomic en 2016), spécialisée dans la sécurisation des identités et des transactions numériques, et dont il assure la présidence du conseil d'administration[4]. Il reste président de Dassault Multimédia jusqu'en 2006.

TDH[modifier | modifier le code]

En 2006, Thierry Dassault crée Thierry Dassault Holding (TDH)[5], structure d'investissement spécialisée dans les nouvelles technologies et les secteurs de niche. TDH détient des participations au sein des sociétés Aquarelle, Bernardaud, BlaBlaCar, CASF III, Collector Square, Coravin (en), Halys, IDnomic, Isabel Marant, La Maison, L Catterton, Qista, Scarcell, Twoonpark, Usmile, Wallix ou encore de la société YouScribe.com dont il est membre du comité stratégique[6].

Il est directeur général délégué du Groupe Industriel Marcel Dassault et siège aux conseils de : Artcurial, Dassault Belgique Aviation, Groupe Figaro (Dassault Médias), Gaumont (censeur), Groupe Industriel Marcel Dassault, Gstaad Palace, Halys, IDnomic, Particulier et Finances Éditions, Twoonpark et Wallix[7].

Fonctions actuelles[modifier | modifier le code]

  • Directeur général délégué du groupe industriel Marcel Dassault
  • Investisseur via TDH
  • Président du conseil d'administration d'IDnomic

Il est également vice-président de la Fondation du Rein[7], et membre des conseils d'administration de la Fondation Serge Dassault et de l'Association pour la recherche sur Alzheimer[8].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il est président de la 58e session nationale de l'Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN), chevalier de la Légion d'honneur et colonel de l'armée de l'air au titre de la Réserve Citoyenne[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Thierry Dassault », sur Société.com (consulté le 23 mars 2013)
  2. « Thierry Dassault s'attaque au multimédia », sur Stratégies.fr, (consulté le 12 mars 2013)
  3. Raphaële Karayan, « Trois questions à ... Thierry Dassault », sur Journaldunet, (consulté le 15 mars 2013)
  4. David Prud'homme, « Thierry Dassault : L'essentiel n'est pas de s'opposer aux Américains mais d'être indépendants », sur 01net, (consulté le 3 février 2016)
  5. Franck Dedieu, « Fonds high-tech pour Thierry Dassault », (consulté le 20 mars 2013)
  6. Anne Confolant, « Documents Numériques : Youscribe a bouclé un tour de table de 2 millions d'euros », sur ITespresso, (consulté le 20 mars 2013)
  7. a et b « Thierry Dassault », sur Forbes
  8. Comité Exécutif - Site officiel de la Recherche sur Alzheimer
  9. « Thierry Dassault », sur Reuters