Thier de la Chartreuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liege enseigne droite.svg
Blason liege.svg
LIÈGE
Thier de la Chartreuse
Image illustrative de l’article Thier de la Chartreuse
L'arvô de la Chartreuse
Situation
Coordonnées 50° 38′ 01″ nord, 5° 35′ 40″ est
Section Liège
Quartier administratif Amercœur
Début Rue d'Amercœur
Fin Rue des Fusillés
Morphologie
Type rue
Fonction(s) urbaine(s) résidentielle
Longueur ~915 m
Largeur ~8.5 m

La thier de la Charteuse est une très ancienne rue de la ville belge de Liège qui va de la rue d'Amercœur à la rue des Fusillés. Elle se situe dans le quartier administratif d'Amercœur, sur le versant oriental de la Dérivation.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant plus de huit siècles, le Thier de la Chartreuse était une section de l'artère principale qui permettait de quitter Liège vers l'est depuis le pont et la rue d'Amercœur vers la colline de Cornillon, le Pays de Herve et Aix-la-Chapelle. La construction du fort de la Chartreuse entre 1817 et 1823 (sous le régime hollandais) coupa cette voie, obligeant les autorités communales à dévier le haut de la voirie par une nouveau tracé plus au nord (vers la rue des Fusillés). Le percement de la rue de Robermont gravissant par le nord la colline de Cornillon fut réalisé quelques années plus tard, en 1857, procurant dès lors une certaine quiétude à cette voie historique.

Description[modifier | modifier le code]

D'une longueur actuelle d'environ 915 m, cette rue doit être divisée en deux sections très différentes. La première section est une côte pentue et pavée comprenant deux virages. Il s'agit de la partie ancienne du thier passant notamment sous un porche (en wallon : arvô). Cette première partie d'une longueur d'environ 500 m passe d'une altitude de 60 m à une altitude de 110 m, configurant ainsi une pente d'environ 10%. Après un virage à gauche à 90°, la seconde partie, de faible pente, est asphaltée et se prolonge par la rue des Fusillés qui rejoint le sommet de la rue de Robermont.

Odonymie[modifier | modifier le code]

Thier est un mot d'origine wallonne signifiant : côte, partie ascendante.

La Chartreuse fait référence au fort de la Chartreuse, lui-même tirant son nom d'un ancien couvent de l'Ordre des Chartreux situé sur le Mont Cornillon et occupé de 1300 à 1797.

Architecture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Rues adjacentes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source et bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]