Thier Savary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liege enseigne droite.svg
Blason liege.svg
LIÈGE
Thier Savary
Image illustrative de l’article Thier Savary
Le bas de l'escalier du Thier Savary
Situation
Coordonnées 50° 39′ 09″ nord, 5° 34′ 17″ est
Section Liège
Quartier administratif Sainte-Walburge
Début Rue Fond-Pirette
Fin Montagne Sainte-Walburge
Morphologie
Type Rue + escalier
Fonction(s) urbaine(s) Résidentielle
Forme côte
Longueur ~165 m
Largeur ~8 m
Histoire
Création 1905 (escalier)

Le Thier Savary est une rue de la ville de Liège (Belgique) faisant partie du quartier de Sainte-Walburge. La partie supérieure est constituée d'escaliers.

Odonymie[modifier | modifier le code]

Thier est un mot d'origine wallonne signifiant un lieu en côte. Le Thier de la Fontaine, le Thier de la Chartreuse ou le Thier-à-Liège sont d'autres exemples. Savary est le patronyme d'un maître houiller local.

Description[modifier | modifier le code]

Cette rue à forte déclivité mesure environ 165 m dont les 88 m supérieurs sont composés d'un escalier de 204 marches séparées par une rambarde centrale et marquant un léger virage à droite dans le sens de la montée. L'escalier est repris à l'inventaire du patrimoine culturel immobilier de la Wallonie[1]. La pente moyenne de l'escalier est d'environ 30 %. Les vingt maisons de le rue sont toutes bâties du côté sud de la voirie (à droite dans le sens de la montée). Le côté nord est occupé par une zone boisée. De ce même côté, au bas de la voirie, se trouve une petite aire de détente (bancs, barbecue, terrain de pétanque) faisant partie du parc de la Paix et se prolongeant le long de la rue Jean Haust.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ces escaliers ont été construits en 1905. Il n'est pas impossible qu'en 1468, les six cents Franchimontois aient gravi cette côte (donc sans escaliers à l'époque) pour aller en découdre avec les hommes de Charles le Téméraire. Cet affrontement provoqua la mise à sac de la ville de Liège par les troupes du duc de Bourgogne.

Voiries adjacentes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]