Thief (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thief.
Thief
Image illustrative de l'article Thief (jeu vidéo)

Éditeur Square Enix
Développeur Eidos Montréal
Nixxes Software (PC)
Musique Luc St. Pierre

Date de sortie
Genre Infiltration
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme PC, PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360, Xbox One
Média Disque optique
Distribution numérique
Contrôle Manette de jeu
Clavier/souris

Moteur Unreal Engine 3

Thief est un jeu vidéo d'infiltration développé par Eidos Montréal et édité par Square Enix. Le jeu est un reboot de la franchise éponyme[1] et se déroule dans un univers de dark fantasy inspiré par l'époque victorienne et l’esthétique steampunk.

Il est sorti sur PC, PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360 et Xbox One le 25 février 2014 en Amérique du Nord, et le 28 février 2014 en Europe[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Garrett a été engagé pour voler un objet spécial dans la demeure du Baron de Northcrest (grand dirigeant de la ville au fonctionnement féodal tyrannique). Au cours de cette mission le maître voleur se met à collaborer avec une personne qui pourrait être ce qui se rapproche le plus d'un ami: Erin, voleuse de talent dont les méthodes sont souvent sources de différends entre les deux enfants des ombres. Au cours de cette mission ces différends sont la source d'un événement en apparence mystique qui va causer la mort d'Erin ainsi qu'une absence inexplicable de Garrett de la ville pendant toute une année. Rongé par le remords et la culpabilité de la mort de son amie, les doutes qui planent à nouveau sur la ville et son absence qu'il ne s'explique pas, Garrett va se lancer dans une quête de réponses, de trésors et de mystère ...

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur contrôle Garrett, un voleur très habile dont les capacités sont améliorables, dans le but de voler des « riches ».

Le joueur doit utiliser la furtivité afin de surmonter les défis, un affrontement direct, malgré un arc, étant risqué. Un certain nombre de chemins sont possibles à chaque niveau donné.

En fonction des méthodes utilisées il est possible de finir chaque niveau en adoptant un style particulier parmi les 3 possibles qui sont: fantôme, opportuniste et prédateur.

Doublage[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Thi4f sera un reboot de la licence », sur Jeuxvideo.com.
  2. « Thief enfin daté », sur Jeuxvideo.com.
  3. Omar Boulon, « Thief - Appuyer sur SPACE pour soupirer », Canard PC n°293, 15 mars 2014, pages 18-19.
  4. (en) Chris Carter, « Review: Thief », Destructoid, (consulté le 3 mars 2014)
  5. (en) Edge Staff, « Thief review », Edge, (consulté le 24 février 2014)
  6. (en) Josh Harmon, « EGM Review: Thief », Electronic Gaming Monthly, (consulté le 24 février 2014)
  7. (en) Ben Reeves, « Thief Review », Game Informer, (consulté le 25 février 2014)
  8. (en) Lorenzo Veloria, « Thief review », GamesRadar, (consulté le 24 février 2014)
  9. (en) Kevin VanOrd, « Thief Review », GameSpot, (consulté le 24 février 2014)
  10. (en) Mike Splechta, « Thief Review: Petty », GameZone, (consulté le 24 février 2014)
  11. (en) Dan Stapleton, « Thief Review », IGN, (consulté le 24 février 2014)
  12. (en) Ludwig Kietzmann, « Thief Review », Joystiq, (consulté le 24 février 2014)
  13. (en) Arthur Gies, « Thief review: in the dark », Polygon, Vox Media, (consulté le 24 février 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]