Thibault Ier de Mathefelon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Thibault Ier de Mathefelon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Famille
Enfant
Blason Mayenne.svg

Armes de la Famille de Mathefelon : De gueules aux six écus d'or ordonnés 3, 2 et 1.

Thibault Ier de Mathefelon, membre de la famille de Mathefelon, baron de Durtal et de Mathefelon, seigneur de Saint-Ouën, de Juvigné, de Beauvais[1], de Lancheneil, de Loiron, et des Ponts de Laval[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Hugues de Mathefelon et de Jeanne de Sablé.

Il se distingue par plusieurs beaux exploicts[3] de guerre sous le nom de Mathefelon et ne voulut le changer et de plus en prit les anciennes armoiries[4]..

Il prend part avec son père à la bataille de Séez, gagnée contre Henri Ier d'Angleterre, où il se conduit vaillamment. Il prête aussi le secours de ses armes à Robert III de Sablé, lorsque de sa révolte contre Geoffroy Plantagenet [5]. Il assiste, avec son père, à la bataille qui a lieu près de Châteauneuf-sur-Sarthe, où Geoffroy Plantagenet défait les troupes du seigneur de Sablé.

Avant cette époque, Thibault avait, avec son père et Jeanne de Sablé, sa mère, contribué, par ses dons, à la fondation de l'Abbaye de Chaloché. Des lettres de Guillaume de Beaumont-au-Maine, évêque d'Angers, du jeudi après la fête de Noël 1230, confirment la concession faite par Thibault de Mathefelon, fils de Hugues de Mathefelon, approuvant le don fait par Foulques de Mathefelon à l'Abbaye Saint-Serge d'Angers de tout ce qu'il possédait au prieuré et au bourg de Chaumont[6].

Après la mort de Geoffroy III de Mayenne en 1169, Thibault de Mathefelon est nommé bail et garde noble de Juhel III de Mayenne pendant sa minorité[7].

D'après une charte de Jean, archevêque de Tours, reproduisant et confirmant une autre charte d'Hamelin, évêque du Mans, en faveur de l'abbaye de Fontaine-Daniel, Thibault de Mathefelon donna à ce monastère la quatrième partie des droits de passage[8] de son fief du Pont de Laval, dit de Mayenne, et un homme dépendant de cette seigneurie (in eadem villa).

La date de la mort de Thibault de Mathefelon est inconnue. Sa femme, Mathilde de Mayenne, vivait encore en 1194. Elle fut présente à la charte donnée, en cette année, par Guy V de Laval, en faveur de l'abbaye de Clermont[9].

Thibault Ier est à l'origine des barons de Mathefelon[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Situé à Changé.
  2. Dits Ponts de Mayenne. Les Ponts de Laval, dits de Mayenne appartenaient au seigneur de Mayenne. Cette affirmation de René de Quatrebarbes est confirmée : (1) Mathilde de Mayenne, fille de Geoffroy III de Mayenne et d'Isabelle de Meulent, dont le mariage avec André II de Vitré avait été rompu vers 1189 pour parenté, épousa Thibault Ier de Mathefelon, et lui porta avec la terre de Saint-Ouen, Juvigné, Beauvais, Loiron, Lancheneil, la seigneurie des Ponts de Laval, nommés de Mayenne. Ce n'est pas encore là l'origine de ces droits féodaux, mais c'en est la preuve. L'origine remonte probablement aux actes d'inféodation de ces deux baronnies.
  3. Le détail de ces exploits ne nous est pas parvenu.
  4. Arbre généalogique de la branche ainée de la maison de Champagne.
  5. Il est poussé à cette entreprise par Hugues de Mathefelon, son oncle par suite de son alliance avec Jeanne de Sablé, sœur de Lisiard de Sablé, père de Robert III de Sablé (André du Chesne, Cabinet historique, t. XI, p. 239, et Gilles Ménage, Histoire de Sablé, p. 160 et 162.).
  6. Bibliothèque nationale, Cabinet des titres, dossier bleu H.679, fo 10 vo, Titre de Saint-Serge 1074.
  7. Manuscrits de M. Louis de la Beauluère, Généalogies historiques.
  8. Passagium erat tributum quod a transeuntibus exigitur (Glossaire de Ducange, t. V, p. 121).
  9. Dom Piolin, ((Histoire de l'Église du Mans, t. IV, p. 533.
  10. André du Chesne, Cabinet historique, t. XI, p. 239.

Source[modifier | modifier le code]