Theuley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Theuley-l'Abbaye.
Ne pas confondre avec l'abbaye de Theuley au hameau de Theuley-lès Vars, sur la commune de Vars située à environ 25 km au sud-ouest de Theuley.

Theuley
Theuley
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Arrondissement de Vesoul
Canton Canton de Dampierre-sur-Salon
Intercommunalité CC des Quatre rivières
Maire
Mandat
Françoise Riondel
2014-2020
Code postal 70120
Code commune 70499
Démographie
Population
municipale
106 hab. (2015 en diminution de 2,75 % par rapport à 2010)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 37′ 25″ nord, 5° 48′ 07″ est
Altitude Min. 202 m
Max. 262 m
Superficie 7,5 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Theuley

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Theuley

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Theuley

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Theuley

Theuley est une commune française, située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Theuley est situé à 30 kilomètres à l'ouest de la préfecture départementale Vesoul.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Mont-Saint-Léger Vauconcourt-Nervezain Grandecourt Rose des vents
Lavoncourt N Vanne
O    Theuley    E
S
Tincey-et-Pontrebeau Ray-sur-Saône

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Elle fait partie depuis 1801 du canton de Dampierre-sur-Salon[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, le territoire de ce canton s'est accru, passant de 29 à 50 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes des quatre rivières, intercommunalité créée en 1996.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1971 mars 2001 Charles Larcher S.E.  
mars 2001 2014[3] Pierre Foissotte    
2014[4] en cours
(au 14 août 2016)
Françoise Riondel    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2015, la commune comptait 106 habitants[Note 1], en diminution de 2,75 % par rapport à 2010 (Haute-Saône : -0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
357355370345335360344347368
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
350309329302316295258234223
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
191188181153151132123139131
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
12612711795886069103106
2015 - - - - - - - -
106--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Machinisme agricole.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Étang artificiel communal.
  • Église reconstruite en 1854, son clocher au toit « à l'impériale » date du XVIIIe siècle.
  • Mémorial Jules-Rimet, fondateur de la coupe du monde de football, né à Theuley en 1873. Ce mémomorial a été érigé en 1995 et inauguré par la ministre des sports Marie-Georges Buffet, en présence de Lucien Laurent, premier buteur de la Coupe du monde en 1930 et de Christian Lemort, représentant de la Ligue de Franche-Comté[8].
  • Source vauclusienne construite en 1850. Sa toiture et sa charpente en fonte construite par Victor Baltard ont été démontées dans les années 1990. Une légende raconte qu'une calèche étant tombée dans cette source, elle ne fut jamais retrouvée.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « Les maires de Theuley », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 3 octobre 2016).
  3. « Pierre Foissotte ne se représente pas », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Élu maire dès 2001 puis réélu en 2008, il a mis ses compétences et sa disponibilité au service de ses concitoyens. « Le village s’est agrandi avec notamment la création de lotissements et de logements communaux… ».
  4. « Françoise Riondel élue maire », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Plébiscitée par les électeurs dès le premier tour des élections (67 voix sur son nom pour 74 suffrages exprimés), Françoise Riondel et les candidats de sa liste « Ensemble donnons vie à Theuley » ont procédé à l’élection du maire et des adjoints sous la présidence de Michel Blondeau. Recueillant 10 voix (un bulletin blanc), Françoise Riondel, « enfant du pays », est élue maire de la commune. Elle succède à Pierre Foissotte qui ne se représentait pas ».
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Hommages multiples », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne) « Le mémorial n’était guère entretenu et la nouvelle municipalité dirigée par François Riondel (élue en 2014) a décidé de procéder à des aménagements qui ont déjà débuté. Une plaque commémorative figure à côté du monument aux morts et le stade de Lavoncourt porte son nom ».