Theresa Kachindamoto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Theresa Kachindamoto
Theresa Kachindamoto.jpg
Fonction
Inkosi (d)
depuis
Kachindamoto VI Justino (d)
Biographie
Naissance
Activité

Theresa Kachindamoto est une cheffe traditionnelle du district de Dedza au Malawi. Elle est connue pour son militantisme pour l'éducation des filles et des garçons et pour sa lutte contre les mariages précoces. Elle a fait annuler 850 mariages précoces dont plus de 300 dans son district gagnant ainsi une renommée internationale[1].

Contexte[modifier | modifier le code]

Le Malawi est l'un des pays les plus pauvres du monde et à un taux d'infection au VIH qui correspond à 10 % de la population. Une enquête des Nations unies datant de 2012 rapporte que plus de la moitié des filles au Malawi étaient mariées avant leurs 18 ans pour rapporter de l'argent à leur famille, plaçant le pays parmi ceux qui ont le plus haut taux de mariages précoces dans le monde. Le taux de mariage précoces était très haut notamment dans les zones rurales où certaines filles subissaient également des rituels d'initiation sexuelle. Theresa Kachindamoto a donc milité pour que l'interdiction du mariage précoce soit écrit dans le code civil. En 2015, Le Malawi a fait passer une loi interdisant le mariage avant l'âge de 18 ans. La constitution et les autorités traditionnelles autorisent toutefois encore le mariage précoce si les parents sont d'accord. [2]

Notes et références[modifier | modifier le code]